Le Lab2051, incubateur de projets urbains innovants

Le Vendredi 18 septembre 2020
Logo Lab2051
Crédits : MTE
2050 est aujourd’hui l’horizon de la transition écologique vers une France sobre, résiliente, inclusive et productive. Le Lab2051 nous projette dans le monde d’après.

Le Lab2051 s’inscrit dans la démarche « Habiter la France de demain » portée par le ministère de la Transition écologique. Il s’adresse aux collectivités et aux aménageurs pour lever les obstacles à l’innovation urbaine et favoriser le passage à l’échelle.

En savoir plus

Lab'2051 pour une ville sobre, résiliente et inclusive

Afficher la version texte de la vidéo

Etat, collectivités, aménageurs, entreprises, associations, experts, citoyens…
nous sommes nombreux à nous engager pour des territoires sobres, résilients et inclusifs.
Accélérer la transition écologique, c’est l’ambition du Lab’2051.
Capitaliser sur l’existant
Les territoires, démontrent tous les jours leur capacité à innover et à travailler en réseau.
Le Lab’2051 source et incube les projets les plus ambitieux du quartier au grand territoire et diffuse les innovations les plus performantes.
Décloisonner
En favorisant la rencontre des acteurs publics, privés et des citoyens à toutes les échelles.
Le Lab’2051 accélère le brassage des idées et des compétences.
Être opérationnel
En privilégiant des solutions concrètes, une incubation courte et une démarche orientée vers les acteurs de terrain.
Le Lab’2051 développe une méthode agile pour lever les freins à l’innovation.
Cette approche a fait ses preuves et a accéléré,
• la rénovation énergétique des bâtiments basse consommation,
• la mutation de territoires par des projets architecturaux d'envergures sur le modèle des IBA allemandes
• la conception et la réalisation de projets, en s'appuyant sur le standard international ISO 37101.
De nouveaux terrains d’incubation sont en exploration,
• sur la massification de la construction bois vers la sobriété carbone
• sur l’autoconsommation collective d’énergie, pour favoriser la résilience de nos systèmes
• sur l'habitat transitoire et modulaire, au service de l’inclusion des plus précaires
Le Lab’2051 a été pensé par et pour les pionniers de la ville durable.
Ensemble faisons de la transition écologique des territoires une réalité.
Lab’2051, pour une ville sobre, résiliente et inclusive.

Pour dépasser les obstacles opérationnels rencontrés par les acteurs de terrain, le Lab2051 développe une méthode agile construite autour des étapes de la conduite d’un projet urbain innovant.

identification des projets, lancement, cadrage, prototypage, déploiement
Crédits : MTE

Dispositif apprenant, le Lab2051 se déploie de manière à la fois agile et structurée, dans une posture “think tank” “do tank”, en cheminant par les étapes suivantes :

1 - Identification des projets

Les incubations du Lab2051 émanent des besoins exprimés par les collectivités ou les aménageurs qui rencontrent des difficultés opérationnelles dans la réalisation de leurs innovations urbaines. Le Lab2051 identifie les projets urbains les plus ambitieux en termes d’innovation (technique et technologique, organisationnelle, sociale, économique, juridique …)  et d’impacts au regard des quatre défis de la ville de demain (sobriété, résilience, inclusion et production).  La demande d’incubation se fait sous forme libre, au fil de l’eau, par présentation d’une fiche-projet et d’une justification de la pertinence d’un accompagnement par le Lab2051. Les demandeurs s’engagent à respecter les engagements réciproques de la charte du Lab2051.

2 – Lancement

L’étape de lancement permet de mobiliser et de réunir un panel resserré d’acteurs concernés (maîtres d’ouvrages publics accompagnés ou représentés le cas échéant de leurs assistants à maîtrise d’ouvrage et bureaux d’études, experts, têtes de réseaux, représentants de filières et facilitateurs publics et privés) et engagés à co-produire au sein de l’incubation proposée. Cette étape consiste à caractériser le niveau de maturité de l’innovation considérée en distinguant notamment les solutions émergentes n’ayant pas encore fait l’objet de pilotes, et les solutions disposant de démonstrateurs mais n’étant pas encore largement déployées en France. Elle permet de préciser l’ambition de l’incubation et les enjeux de déploiements ultérieurs.

3 – Cadrage

L’incubation nécessite une étape de cadrage préalable d’une durée variable en fonction de la complexité du sujet. Ce cadrage vise à affiner et hiérarchiser les thèmes de travail à aborder dans l’incubation en s'attachant à identifier les freins et leviers prioritaires. Il débouche sur une problématique resserrée et une feuille de route qui précise les attendus, les livrables, le calendrier et les actions à mener.

4 – Prototypage

L’incubation est ensuite rythmée par une série de temps collectifs qui organisent les retours d’expériences croisés et le prototypage des réponses à apporter (outils et méthodes) pour atteindre l’ambition de l’incubation. Elle s’appuie sur une animation selon des techniques de créativité et dans une approche qui privilégie l’agilité, dans le but de saisir les opportunités et dépasser les difficultés. L’étape de prototypage vise en particulier à coordonner les actions ciblant des objectifs similaires et menées à différents niveaux de compétence (Etat, collectivités, fédérations d’acteurs…). Un principe fort est celui de la durée limitée de l’incubation, levier d’engagement et de performance.

5 – Déploiement

A l’issue de l’incubation, les projets ou démarches ont gagné en maturité ou progressé dans leur processus de déploiement, et les conditions de réplicabilité et de passage à l’échelle sont précisées et coordonnées. L’atterrissage de l’incubation se concrétise par la formalisation et le partage des résultats, pour engager les maîtres d’ouvrages publics et leurs partenaires à aller plus loin : le déploiement se poursuit en dehors du Lab2051 de manière différenciée en fonction de la nature des projets incubés, par un approfondissement (scientifique, technique, économique, organisationnel, réglementaire…) des questions en suspens, la définition des moyens de mise en œuvre des solutions, ou encore leur déploiement opérationnel.

L’accompagnement du Lab2051

L’accompagnement du Lab2051 est basé sur une expertise ciblée au service des composantes innovantes de chaque projet et sur une mise en réseau des acteurs publics, privés et des usagers à toutes les échelles du projet urbain.

Après des premiers résultats, le Lab2051 monte aujourd’hui en puissance : 

Projets en phase de prototypage

Lab’ bois : accélérer le développement de l’usage du bois dans la construction.

Depuis mai 2020, collectivités, aménageurs, acteurs de la filière bois/biosourcé se retrouvent aux côtés du ministère de la Transition écologique pour partager leurs retours d’expérience devant le défi de la massification de la construction bois/biosourcé.

Avec le Lab2051, l’ensemble des freins que rencontrent aujourd’hui les maîtres d’ouvrage publics a été mis à plat. Puis, autour de différents thèmes d’approfondissement, un travail est maintenant mené pour constituer un corpus documentaire autour de deux principaux axes spécifiques aux projets bois/biosourcé : 1/ la formation et l’accompagnement au management de projet et 2/ l’activation de leviers (cahiers des charges, documents d’urbanisme…) pour encourager ces projets.

Lab’ City Information Modeling : déployer une démarche de gestion des données à l’échelle d’un quartier

Portée par des collectivités et des aménageurs en pointe sur les usages du numérique, l’incubation du Lab2051 dédiée au CIM a permis de problématiser ce que recouvrent les démarches CIM et pourquoi et comment les déployer. Depuis mai 2021, le Lab’ CIM vise à produire un vade-mecum pour orienter les acteurs publics qui souhaitent s’engager dans une démarche CIM, et pour proposer notamment une définition partagée du CIM illustrée de ses principaux cas d’usage.

Projets en phase de préparation au déploiement

Lab’ habitat modulaire et transitoire

Les 4 Ateliers du Lab habitat modulaire et transitoire qui se sont déroulés entre janvier et juin 2021 ont permis de démontrer les avantages que présentent ce type de solutions (rapidité, agilité, flexibilité et qualité) pour contribuer à répondre à certains besoins de logements et d’identifier les principaux leviers et les freins (juridique, technique, économique, sociaux et culturels) pour leur déploiement en France. Le livrable d’enseignements est en cours de rédaction et sera diffusé fin septembre/début octobre 2021. Le déploiement de ces solutions sera étudié dans le cadre de l’expérimentation en cours suite à l’appel à manifestation d’intérêt « pour la réalisation d'opérations de logements sociaux ou d'hébergement en modulaires » porté par la Préfecture d’Ile-de-France.  

Lab’ Autoconsommation collective à l’échelle du quartier

Ecoquartier Bastide-Niel à Bordeaux : projets d’autoconsommation collective dans le cadre d’un projet de recyclage de friches militaires et ferroviaires

 

Les 9 Ateliers du Lab’ Autoconsommation collective à l’échelle du quartier qui se sont déroulés entre mars 2020 et juin 2021 ont permis d’identifier les principaux enjeux, leviers et les freins (technique, économique et organisationnels), de coordonner les différents acteurs qui accompagnent le déploiement de ces solutions et d’élaborer un plan d’actions partagé qui démarrera en septembre. L’autoconsommation collective doit être entendue comme un moyen parmi d’autres permettant de produire et de consommer l’énergie verte locale et non pas comme une fin en soi. Le livrable d’enseignements est en cours de rédaction et sera diffusé fin septembre/début octobre 2021

Fiche autoconsommation collective pdf

ISO37101 :  diffuser une méthode et un langage commun

Le standard international ISO37101 propose une méthode et un langage commun pour mieux concevoir et mettre en œuvre des projets urbains et territoriaux durables.

Le Lab2051 a permis de forger des guides d’application opérationnels à destination de porteurs d’aides et de porteurs de projets sur des sujets clés de la ville durable : opération urbaine d’envergure, stratégie de territoire, recyclage des friches, Zéro artificialisation net (ZAN), agriculture urbaine, Contrats de relance et de transition écologique (CRTE)...

Projets en déploiement

IBA

Les IBA (Internationale Bauausstellung) ont émergé en Allemagne comme dispositifs d’accompagnement du développement de grandes opérations d’aménagement et porteurs d’une forte dimension collaborative, participative, créative et événementielle.

Dans le prolongement d’une incubation conduite dans le cadre de la démarche ÉcoCité, le GECT Alzette Belval pilote depuis janvier 2020 la mission de préfiguration d’une Internationale Bauausstellung (IBA) sur son périmètre franco-luxembourgeois, avec le soutien des gouvernements français et luxembourgeois, de la Région Grand Est, de l’Université du Luxembourg et de l’EPA Alzette Belval, autour des thèmes du paysage, de nouvelles ressources durables, de l’habitat collectif abordable, des hybrides urbains (bâtiments et quartiers multifonctionnels), adossés à une initiative publique solide.  Pour nourrir cette réflexion, un Atelier des Territoires a démarré en mars 2021 sur le thème Faire Territoire ; avec quel imaginaire pour Alzette Belval ? C’est la première fois que ce dispositif est mobilisé sur un périmètre transfrontalier.  Fidèle à l’exigence de la démarche, un comité scientifique international est également en cours de constitution. Les conclusions de cette mission seront présentées à la fin de l’année, sous la forme d’un mémorandum IBA.

BBC

Les livrables issus de l’incubation conduite par les Ateliers ÉcoCité de la rénovation énergétique ont été remis à l’équipe ministérielle chargée de coordonner ce sujet crucial du Plan France relance.  Ces travaux ont également contribué à l’élaboration de la stratégie d’accélération villes et territoires durables dans le cadre du 4ème programme d’investissements d’avenir (PIA4).  

 

Vision et missions du Lab’2051

Depuis 10 ans, des territoires se sont inscrits dans la démarche ÉcoCité.
C’est dans ce cadre qu’une réflexion partagée avec les territoires et leurs partenaires a conduit à concevoir un outil au service des pionniers de la ville durable. Après avoir encouragé l’innovation urbaine, l’objectif est désormais d’amplifier la dynamique et le goût de l’expérimentation tout en favorisant la diffusion à grande échelle des solutions à fort impact sur le développement durable.

La Charte du Lab2051 définit l’ambition, les principes directeurs et les engagements réciproques du Lab205.

Contact

Vous êtes une collectivité ou un aménageur ? Vous rencontrez des difficultés à définir et mettre en œuvre des solutions à fort impact en termes de sobriété, inclusion, résilience, de ville productive et à fort enjeu de réplication?

Une incubation par le Lab2051 pourrait vous permettre d’avancer tout en inspirant d’autres territoires !

Pour recevoir des informations sur le fonctionnement de ce dispositif, merci de nous envoyer un message sur :  Lab2051@developpement-durable.gouv.fr

Les principaux livrables :

  • La Charte du Lab2051 qui définit l’ambition, les principes directeurs et les engagements réciproques du Lab2051

Guides pour conduire des stratégies de développement territorial durable avec le référentiel ISO 37101

Un livret introductif qui permet de s’approprier les enjeux de cadre de dialogue commun 

Un guide à destination des porteurs d’aides / lanceurs d’appels à projet 
Un guide à destination de tous les acteurs de terrain qui participent à l’élaboration de stratégies territorialisées 

Préfiguration de la première IBA à la française et les démonstrateurs de la rénovations énergétiques BBC avec un plan d’actions et des fiches décrivant des opérations exemplaires

3 fiches qui présentent les incubations en cours sur l’habitat modulaire et transitoire, l’autoconsommation collective et l’usage du bois dans la construction