Publié le 29 septembre 2021

Mise en œuvre de procédures de descente continue sur les grands aéroports en France

  • Riverains des aéroports

L’approche en descente continue est une technique qui permet aux équipages de conduire le vol à l’arrivée d’un aérodrome en évitant au maximum les phases de vol en palier et en réduisant ainsi la sollicitation des moteurs, ce qui permet de limiter les nuisances sonores et réaliser des économies de carburant.

Habituellement, la phase de descente des aéronefs comporte des paliers à faible altitude, qui nécessitent une importante poussée des réacteurs et l’utilisation des dispositifs hypersustentateurs (becs de bord d’attaque, volets de bord de fuite), générateurs de bruit aérodynamique important.

L’approche en descente continue est une technique qui permet aux équipages de conduire le vol à l’arrivée d’un aérodrome en évitant au maximum les phases de vol en palier et en réduisant ainsi la sollicitation des moteurs, ce qui permet de limiter les nuisances sonores et réaliser des économies de carburant. Cette technique, conforme aux exigences en matière de sécurité des vols, implique au préalable :

  • une configuration d’espace aérien adaptée ;
  • la définition et la publication d’une procédure opérationnelle particulière ;
  • et des actions de contrôle appropriées en temps réels.

Les bénéfices sont d’ordre environnemental (réduction du bruit et de la pollution de l’air) et économique (par une diminution de la consommation de carburant).

Représentation des approches en descente continue

Représentation des approches en descente continue
Tous droits réservés - DGAC

Des procédures en descente continue sont publiées sur les principaux aéroports français : Bâle-Mulhouse, Beauvais-Tillé, Bordeaux-Mérignac, Lille-Lesquin, Lyon-Saint Exupéry, Marseille-Provence, Nantes-Atlantique, Nice-Côte d’Azur, Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Strasbourg-Entzheim, Toulouse-Blagnac.

La méthode de comptage des procédures CDO (Continuous Descent Operations) va changer en 2025. Jusqu’à maintenant elles étaient comptées à partir du niveau de vol 60, soit environ 1800 mètres d’altitude. A partir de 2025, elles seront comptées à partir du niveau de vol 75 (2300 mètres). En 2024, les deux taux seront publiés.

DGAC

Transcription de l'image : Taux de réalisation des procédures CDO à partir du niveau de vol 60 (1800 mètres) en 2023

Taux de réalisation des procédures CDO à partir du niveau de vol 60 (1800 mètres)

 
 20192020202120222023
Bâle-Mulhouse65%54%64%70%71%
Beauvais-Tillé51%52%63%66% -
Bordeaux-Mérignac53%41%40%45%50%
Lille-Lesquin 35%43%49%43%
Lyon-Saint-Exupéry52%52%40%40%46%
Marseille-Provence56%55%58%32%58%
Nantes-Atlantique44%42%50%50%55%
Nice-Côte d'Azur29%33%26%29%31%
Paris-Charles de Gaulle26%27%24%25%24%
Paris-Orly37%41%43%48%42%
Strasbourg-Entzheim48%35%39%37%36%
Toulouse-Blagnac54%51%53%59%62%
DGAC

Transcription de l'image : Taux de réalisation des procédures CDO à partir du niveau de vol 75 (2300 mètres) en 2023

Taux de réalisation des procédures CDO à partir du niveau de vol 75 (2300 mètres)

 20192020202120222023
Bâle-Mulhouse49,0%44,4%42,9%49,6%51,2%
Beauvais-Tillé34,7%33,3%34,7%34,6%36,9%
Bordeaux-Mérignac49,5%49,5%43,7%48,5%54,3%
Lille-Lesquin59,4%61,5%57,3%61,3%57,8%
Lyon-Saint Exupéry44,6%41,7%35,3%41,4%52,0%
Marseille-Provence55,4%52,0%49,7%50,2%52,2%
Nantes-Atlantique42,2%38,4%39,6%44,4%49,2%
Nice-Côte d'Azur30,9%34,4%24,7%26,0%27,9%
Paris-Charles de Gaulle21,2%18,3%17,4%17,1%17,1%
Paris-Orly30,1%32,7%31,5%32,9%36,5%
Paris-Le Bourget7,3%7,5%7,8%8,0%8,4%
Toulouse-Blagnac46,2%43,6%41,2%45,9%50,1%