Publié le 20 octobre 2016

Le BIA et le CAEA

  • Aéroclubs

Les ministres de l'éducation et le ministre chargé de l'Aviation civile ont décidé d'unir leurs efforts sur le thème de l'aéronautique comme support pédagogique. Le but ? Sensibiliser un plus grand nombre de jeunes par un enseignement et un partenariat adaptés. Ceci a conduit au déploiement d'un nouveau dispositif réglementaire encadrant le Brevet d'initiation aéronautique (BIA) et le Certificat d’aptitude à l’enseignement aéronautique (CAEA), publié au Journal officiel (JORF) le 21 février 2015.

Le brevet d’initiation aéronautique (BIA)

Le Brevet d’Initiation aéronautique (BIA) est un diplôme de l’éducation nationale qui donne à tous l’opportunité de découvrir le monde de l’aéronautique et de l’espace et d’acquérir un précieux savoir scientifique et technique. Même s'il est généralement envisagé à partir de 12/13 ans, le BIA peut être passé à tout âge. Il peut ainsi être une introduction à la pratique en aéroclub de l’aviation légère.

Son enseignement fait le plus souvent l’objet d’une convention entre un établissement scolaire et une association affiliée à une fédération aéronautique, membre du Conseil National des Fédérations Aéronautiques et Sportives (CNFAS). Délivré par l’académie dans laquelle se situe l’établissement scolaire ou l’académie de résidence du postulant, il est tout à fait possible de suivre cette formation dans un autre établissement que le sien.

Retrouvez les informations concernant les modalités d’examen auprès du comité régional de coordination à l’initiation à la culture des sciences et techniques aéronautiques et spatiales (dénommé CIRAS) placé sous l’autorité du recteur de l’académie.

Pour obtenir la liste des établissements qui dispensent la formation BIA, tapez dans votre moteur de recherche le nom de votre académie + BIA.

Le certificat d’aptitude à l’enseignement aéronautique (CAEA)

Le Certificat d’Aptitude à l’Enseignement de l’Aéronautique ou CAEA s’adresse aux étudiants, enseignants et plus généralement à tous les personnels des établissements scolaires désireux de participer à un enseignement dans le domaine de l’aéronautique et de l’espace.

Au moins un détenteur du certificat d’aptitude à l’enseignement aéronautique (CAEA) encadre la formation au BIA.
Le CAEA est un diplôme de l’éducation nationale délivré par l’académie de résidence du postulant. Il n’est pas exigé pour la formation au BIA, seulement pour l’encadrement de la formation.

Des dispenses d’examens CAEA sont prévues pour les enseignants de l’Education nationale, les instructeurs, les moniteurs et éducateurs sportifs. Ainsi le CAEA s’obtient par équivalence pour tout enseignant de l’Education nationale qui dispose d’un titre ou d’une qualification délivré par l’Aviation civile ou par le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

Le nouveau dispositif réglementaire

Le nouveau dispositif réglementaire qui encadre le BIA et le CAEA a été publié au JORF le 21 février 2015.

Rencontre nationale

L’année 2015 a été porteuse de profonds changements autour du brevet d’initiation aéronautique (B.I.A.) et du certificat d’aptitude à l’enseignement aéronautique (C.A.E.A.).

Pour répondre aux interrogations, les trois acteurs de cette convention (Éducation nationale/DGAC/CNFAS) ont pris l’initiative d’organiser une Rencontre nationale le 10 Novembre 2015 pour permettre d’expliquer les principaux enjeux de la réforme.

Plus de 200 participants étaient présents : formateurs BIA, représentants des CIRAS de chaque académie, représentants des fédérations membres du CNFAS, représentant de différents ministères concernés (Education nationale, DGAC, Défense, Jeunesse et Sports) et de l’industrie (FNAM, GIFAS).

Liens utiles

Pour plus d'informations pratiques :