Publié le 21 juin 2024

Mis à jour le 25 juin 2024

Péage en flux libre : pour des trajets plus fluides, plus sereins et plus écologiques

  • Mieux transporter et se déplacer

Autoroutes à péage en flux libre. + fluide + serein + écologique

Après l’autoroute A79 dans le département de l’Allier, l’axe A13-A14, situé entre Paris et la Normandie, va adopter le système du péage en flux libre. Cette innovation rend nos trajets plus fluides, plus sereins et plus écologiques, mais elle nécessite un petit changement d’habitudes. Le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires lance une campagne de communication pour informer les automobilistes.

Le péage en flux libre : qu’est-ce que c’est ?

Une autoroute à péage en flux libre est une autoroute payante, mais sans barrière de péage.
Ce dispositif permet de ne plus avoir à s’arrêter, car des portiques calculent automatiquement pendant le trajet ce que chaque automobiliste doit payer.

La suppression des barrières de péages permet de réduire les risques d’accrochage, de passer moins de temps sur la route et d’économiser du carburant.

Le paiement s’effectue ensuite en ligne, dans un bureau de tabac ou une maison de la presse via la solution Nirio. Les automobilistes disposent de 72 h pour payer.

 

Comment payer votre péage en flux libre ?

Vous pouvez payer votre péage en flux libre via le site de la société d'autoroute, par carte bancaire, ou chez un buraliste ou une maison de la presse équipée du système Nirio (édité par la Française des jeux), par carte bancaire ou en espèce.

Si vous disposez d’un badge télépéage correctement fixé, vous n’avez rien à faire. 

Avec les autoroutes à péage en flux libre, vos trajets deviennent plus fluides, plus sereins et plus écologiques. Comment se passe votre trajet ? Tout d’abord, des panneaux vous informent que vous allez entrer sur une section d’autoroute à péage en flux libre. Le début et la fin de la section à péage en flux libre sont également indiqués par des panneaux. Sur la section en flux libre, des portiques détectent votre passage et votre type de véhicule.

Transcription de l'image : Autoroutes à péage en flux libre - Comment se passe votre trajet

Avec les autoroutes à péage en flux libre, vos trajets deviennent plus fluides, plus sereins et plus écologiques. 

Comment se passe votre trajet ? Tout d’abord, des panneaux vous informent que vous allez entrer sur une section d’autoroute à péage en flux libre. Le début et la fin de la section à péage en flux libre sont également indiqués par des panneaux. 

Sur la section en flux libre, des portiques détectent votre passage et votre type de véhicule. Les traitements des données réalisés dans le cadre du péage en flux libre sont respectueux du RGPD (Règlement général sur la protection des données). 

À la fin de la section à péage en flux libre, le montant dû est automatiquement calculé. 
Vous avez alors 72 heures pour payer votre trajet !

Découvrez plus d’informations sur peage-flux-libre.gouv.fr 

Avant : vous payiez directement à la barrière de péage

Vos trajets sur l’autoroute étaient ponctués d’arrêts

Vous étiez parfois bloqués longuement

Les ralentissements vous obligeaient à freiner fortement et augmentaient les risques d’accrochage.

Vous consommiez davantage de carburant en vous arrêtant

Après : vous payez à l’issue de votre trajet

Vous ne vous arrêtez que lorsque vous le souhaitez

Vous avez moins de risque d’être bloqué dans les embouteillages

Votre trajet est plus fluide, donc plus serein

Vous faites des économies de carburant et vous émettez moins de CO2

Vous avez reçu un courrier ? Régularisez votre situation

En cas de non-paiement du péage dû dans les 72 heures, un avis de paiement vous sera adressé. 

Si vous ne payez pas le péage dans les 72 heures, la société concessionnaire établit un procès-verbal et envoie un avis de paiement au titulaire du certificat d’immatriculation du véhicule. Cet avis inclut le montant du péage non réglé, assorti d’une indemnité forfaitaire de 90 €, réduite à 10 € si le paiement est effectué sous 15 jours. En l'absence de règlement dans les deux mois, une amende forfaitaire majorée de 375 € sera émise. 
 

Les bénéfices écologiques du péage en flux libre

  • L'économie annuelle est estimée à 9.5 millions de carburant pour le trafic des autoroutes A13 et A14 (cf avis de l'Autorité de régulation des transports du 29 juillet 2021).
     
  • La suppression de l’ensemble des plateformes représente 28 ha permettant une restauration écologique des surfaces libérées, ainsi qu’une forte réduction de la pollution lumineuse
     
  • Pour un poids lourd, c’est entre 0,5 et 0,7 l économisé à chaque péage évité

Foire aux questions

Se renseigner sur le déroulement d’un trajet sur une autoroute à péage en flux libre

Les modalités de paiement mises en place par les sociétés concessionnaires sont : le télépéage avec un badge, le paiement sur le site internet de la société de l’autoroute concernée (Sanef ou Aliae) et le paiement en espèces ou par carte bancaire dans un réseau de commerce de proximité (réseau Nirio). Pour cela, il suffit de saisir ou communiquer le numéro de plaque d’immatriculation pour obtenir les montants à payer associés au véhicule.

Ce paiement doit intervenir sous les 72 heures après le passage.

En complément, pour l’A79, des bornes à pied ont été mises en service dans l'attente du développement de la solution de paiement dans des commerces de proximité. Ces dernières ont cependant vocation à être prochainement supprimées

 

Le badge télépéage est le moyen le plus fiable et le plus pratique pour payer le péage en flux libre, mais n’est pas obligatoire. D’autres modalités de paiement sont proposées (voir question n° 1). L’usage d’un badge télépéage est utile pour automatiser le paiement, permet de circuler sur les réseaux gérés par les différentes sociétés et d’avoir une facturation mensuelle globale. 
Celui-ci est utilisable sur l’ensemble des réseaux d’autoroutes en France ou en Europe selon les termes des contrats souscrits. 

Des offres de réduction pour certaines catégories d’usagers ou fréquences de trajet sont également disponibles sur les sites internet des sociétés.
 

Il n’est pas nécessaire de s’inscrire en ligne pour circuler ou payer le péage. Il s’agit d’une facilité offerte par les sociétés pour simplifier le processus aux usagers circulant sur leur réseau. En s’inscrivant en ligne, il est possible de bénéficier de rappels après chacun des passages ou de mettre en place un paiement automatique qui permettra d’être directement débité du montant du péage après chaque trajet. L’inscription est gratuite. Sans inscription en ligne avant le voyage, il faudra penser à faire soi-même la démarche de payer son trajet dans un délai de 72 h en se connectant au site internet de la société d’autoroute (Sanef ou ALIAE) ou en se rendant dans un commerce du réseau Nirio.

Lors de la circulation sur une autoroute en flux libre, le passage d’un véhicule est détecté par la lecture de sa plaque d’immatriculation sur les différents tronçons, ce qui permet de calculer le montant du péage dû. L’usager s’acquitte ensuite du péage selon la modalité de son choix.

Des informations supplémentaires existent sur les sites internet des sociétés concessionnaires concernées par le péage en flux libre (Sanef ou ALIAE). Les services d’assistance téléphonique de ces sociétés sont également joignables pour aider les usagers à régler leur situation. Sanef : 09 708 08 709, du lundi au samedi de 8 h à 20h. Aliae : 08 06 00 50 05, du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30.

L’inscription n’est pas obligatoire pour utiliser une autoroute à péage en flux libre (voir question n° 3). Sans abonnement à une offre télépéage ou inscription à une formule de paiement automatique ou d’alerte, il n’y a par contre pas de facturation ou de message d’information de péage à régler. Il est alors impératif de faire la démarche de payer dans les 72 h après le passage.

Aujourd’hui, les autoroutes concernées par le flux libre sont l’A79 dans le département de l’Allier (société ALIAE), ainsi que l’axe A13-A14 entre Paris et Caen progressivement à partir de 2024 (société Sanef). Les futurs projets autoroutiers seront aussi mis en service avec un système de péage en flux libre. Enfin, le diffuseur de Boulay sur l’A4 est aussi à péage en flux libre (société Sanef). 

Une autoroute à péage en flux libre se reconnaît par un panneau matérialisant l’obligation du paiement du péage. L’obligation est matérialisée par le panneau rond de prescription PÉAGE sur fond bleu avec la mention Flux libre. Plusieurs panneaux précisent par ailleurs les modalités de paiement. 

Avec les autoroutes à péage en flux libre, vos trajets deviennent plus fluides, plus sereins et plus écologiques. Comment se passe votre trajet ? Tout d’abord, des panneaux vous informent que vous allez entrer sur une section d’autoroute à péage en flux libre. Le début et la fin de la section à péage en flux libre sont également indiqués par des panneaux. Sur la section en flux libre, des portiques détectent votre passage et votre type de véhicule.

Transcription de l'image : Autoroutes à péage en flux libre - Comment se passe votre trajet

Avec les autoroutes à péage en flux libre, vos trajets deviennent plus fluides, plus sereins et plus écologiques. 

Comment se passe votre trajet ? Tout d’abord, des panneaux vous informent que vous allez entrer sur une section d’autoroute à péage en flux libre. Le début et la fin de la section à péage en flux libre sont également indiqués par des panneaux. 

Sur la section en flux libre, des portiques détectent votre passage et votre type de véhicule. Les traitements des données réalisés dans le cadre du péage en flux libre sont respectueux du RGPD (Règlement général sur la protection des données). 

À la fin de la section à péage en flux libre, le montant dû est automatiquement calculé. 
Vous avez alors 72 heures pour payer votre trajet !

Découvrez plus d’informations sur peage-flux-libre.gouv.fr 

Connaître les avantages du péage en flux libre

L’État s’est engagé dans le développement des autoroutes à péage en flux libre au regard des gains de temps, de sécurité et de consommation de carburant offerts par la suppression des barrières de péage. De plus, l’absence de barrière de péage permet de limiter la consommation d’espace naturel et de libérer les emprises des anciennes gares de péage. Le péage en flux libre s’inscrit ainsi dans la trajectoire zéro artificialisation nette.

Ce système permet à l’usager de limiter les pertes de temps et la surconsommation liées au franchissement des barrières de péage, ainsi que les risques et les désagréments liés (freinage, perte de tickets, incidents en voie de péage, accrochages, etc.). Les économies de carburant sont par exemple estimées à environ 0.5 l par passage d’une barrière de péage pour un poids lourd. À l’échelle de l’axe A13-A14, l’économie est estimée à 9,5 millions de litres de carburant.

Ce système est plus fluide dans la mesure où il supprime les arrêts ou ralentissements aux multiples gares de péage qui sont liés à la prise de tickets, au paiement ou aux congestions qui se forment avant le péage. 
 

Ce système permet des économies de carburant pour les usagers, par la suppression des étapes de freinage et réaccélération. Le système permet aussi de gagner du temps de parcours sur le trajet. Plus largement, ce système permet des économies d’énergie et donc d’émissions de gaz à effet de serre pour les véhicules thermiques.
 

Comprendre les modalités de paiement

Les modalités de paiement sont identiques à celle d’un usager avec son propre véhicule ne disposant pas d’un abonnement ou d’un compte pour ce dernier. Dans le cas d’une voiture de location, au moment de renseigner la plaque d’immatriculation, il y a la possibilité de sélectionner, en plus de la plaque, la plage horaire pendant laquelle le véhicule a été loué. Avec cette fonctionnalité n’apparaissent alors que les péages pour les trajets réalisés pendant cette plage.
 

Les modes de paiement proposés sont de trois grandes familles : le télépéage, le paiement sur le site internet de la société de l’autoroute concernée (sanef.com ou aliae.com) par carte bancaire en renseignant sa plaque d’immatriculation et le paiement en espèces ou en carte bancaire chez des commerçants de proximité agréés Nirio
 

Il n’est pas nécessaire d’utiliser un accès internet pour payer le péage en flux libre. Il est possible d’employer le télépéage en étant abonné. De plus, une solution de paiement en espèces dans un réseau de commerce de proximité (réseau Nirio) est proposée dans tous les cas. Ce réseau de commerces de proximité permettant de payer le péage est indiqué sur la signalisation le long du trajet et sur le site de la société concernée (Sanef ou ALIAE).
 

Que se passe-t-il en cas de non-paiement

Si vous ne payez pas le péage dans les 72 heures, la société concessionnaire établit un procès-verbal et envoie un avis de paiement au titulaire du certificat d’immatriculation du véhicule. Cet avis inclut le montant du péage non réglé, assorti d’une indemnité forfaitaire de 90 €, réduite à 10 € si le paiement est effectué sous 15 jours. En l'absence de règlement dans les deux mois, une amende forfaitaire majorée de 375 € sera émise.
 

L’avis de paiement est adressé par courrier. Il sera également signalé au titre des sommes dues lors des démarches de paiement sur le site internet de la société concessionnaire qui l’a émis (Sanef ou ALIAE).
 

Payer le péage en flux libre avec un badge télépéage

Le télépéage est le moyen de paiement le plus pratique pour les péages en flux libre. Il reste donc valide. La seule chose à faire est de le garder bien fixé au pare-brise tout le long du trajet.
 

En même temps que le système informatique de la société concessionnaire lit la plaque d’immatriculation lors du passage, il essaye de détecter un badge. S’il est présent et bien fixé au pare-brise, le système fait le lien entre le passage et le badge. Il n’y a alors aucune opération à réaliser. Les péages en flux libre apparaîtront sur le relevé mensuel comme pour un passage dans un péage avec barrière.

Attention,un badge non fixé au pare-brise pourrait ne pas être détecté et placer son utilisateur en situation de défaut de paiement.
 

Les badges télépéage sont identiques pour les péages avec barrière et en flux libre. Ils sont donc compatibles entre eux et entre les différentes autoroutes en France ou en Europe selon les termes des contrats souscrits.
 

Gestion des données personnelles

Le système collecte uniquement les informations nécessaires au paiement du péage, les informations sur le véhicule qui a circulé sur l’autoroute (image, plaque et modèle), le lieu et l’heure du passage. Après le paiement du péage et à l'issue de délais de conservation nécessaires comme celui du traitement des réclamations, ces informations sont supprimées.
 

Les données personnelles collectées dans le cadre du flux libre sont celles qui sont strictement nécessaires au fonctionnement du système et sont supprimées dès qu’elles ne sont plus nécessaires. L’usager est protégé dans ce cas par le règlement général sur la protection des données (RGPD) : ses données ne peuvent pas être utilisées pour d’autres finalités.
 

Les sociétés concessionnaires sont soumises au règlement général sur la protection des données (RGPD), qui implique une sécurité importante des données et une durée de conservation limitée au strict nécessaire. Les risques sont donc très faibles. De plus, seul un usager faisant la preuve de la propriété du véhicule pourra obtenir les informations détaillées sur la circulation du véhicule. Les politiques de confidentialité des sociétés concessionnaires sont disponibles sur leur site internet (Sanef ou ALIAE).
 

Contrôle a posteriori du paiement

En cas de doute sur les montants dus ou le tarif d’un péage, il est possible de contacter le service client de la société concernée pour obtenir la rectification d’une erreur par le formulaire de contact de son site internet (sanef.com ou aliae.com) ou par téléphone (pour Sanef : 09 708 08 709, du lundi de 8 h à 20 h, pour ALIAE : 08 06 00 50 05, du lundi au vendredi de 8 h 30 à 18 h 30).
 

Il est possible d’accéder à toutes les données si on dispose d’un compte client, d’un abonnement ou en apportant la preuve de la propriété du véhicule (certificat d’immatriculation). Dans le cas où l’usager ne souhaite pas communiquer le certificat d’immatriculation à la société concessionnaire, il n’est possible que d’accéder à des informations générales (total du péage à payer au lieu du détail du trajet par exemple), pour des enjeux de protection de la vie privée.
 

En cas de difficulté avec le montant du péage, il est possible de consulter les tarifs sur le site de la société concessionnaire et de contacter son service client en cas d’erreur. En disposant d’un compte auprès de la société, on peut disposer de toutes les informations et moyens de contact dans le compte client.
 

Lorsque l’on reçoit un avis de paiement (incluant une majoration), il contient obligatoirement une carte de protestation contenant toutes les informations nécessaires et contacts pour le contester.
 

Si le péage n’est pas réglé dans le délai prévu de 72 h, l’usager est redevable du montant du péage majoré d’une indemnité forfaitaire. Il faut donc veiller à payer le péage dans ce délai. Différents systèmes d’abonnement et de rappel proposés par les sociétés concessionnaires existent pour éviter de se retrouver dans cette situation.
 

En souscrivant à un abonnement télépéage et en circulant avec un badge bien fixé au pare-brise, le péage en flux libre ne nécessite aucune action quel que soit le réseau utilisé.

Sans abonnement télépéage, pour éviter d’oublier de s’acquitter du péage et d’être redevable d’une indemnité forfaitaire, il est possible de s’inscrire gratuitement à un système de rappel par mail sur chacun des sites internet des sociétés concessionnaires concernées. Il est aussi possible d’inscrire son véhicule associé à une carte bancaire et n’avoir ainsi aucune action à mener pour le péage en flux libre de la société auprès de laquelle l’inscription a été réalisée. 
 

Pour des questions de protection des données personnelles, il n’est possible d’accéder aux relevés détaillés des péages que si l’on dispose d’un compte ou d’un abonnement auprès de la société concessionnaire. Dans ce cas, toutes les informations se trouvent dans le compte. 

Le paiement en ligne sans compte ou au sein du réseau Nirio donne lieu à établissement d’un simple reçu des montants réglés.
 

Partenaires