France 2030 et les ambitions en matière de transition écologique

Le Jeudi 10 mars 2022

Crédits : Coralie Fondeville / MTE
Transformer durablement des secteurs clefs de notre économie par l’innovation technologique et industrielle et positionner la France en leader du monde de demain, telle est l’ambition de France 2030. D’une ampleur inédite, ce nouveau plan d’investissement agrège divers objets et intègre les stratégies d’accélération, initialement lancées dans le cadre du quatrième Programme d’investissements d’avenir.
France 2030

10 objectifs

10 objectifs qui s’articulent autour de trois enjeux : mieux produire, mieux vivre et mieux comprendre notre monde.

  1. Faire émerger en France des réacteurs nucléaires de petite taille, innovants et avec une meilleure gestion des déchets
  2. Devenir le leader de l'hydrogène vert
  3. Décarboner notre industrie
  4. Produire près de 2 millions de véhicules électriques et hybrides
  5. Produire le premier avion bas-carbone
  6. Investir dans une alimentation saine, durable et traçable
  7. Produire 20 biomédicaments contre les cancers, les maladies chroniques dont celles liées à l'âge et de créer les dispositifs médicaux de demain
  8. Placer la France à nouveau en tête de la production des contenus culturels et créatifs
  9. Prendre toute notre part à la nouvelle aventure spatiale
  10. Investir dans le champ des fonds marins

Pour que la France reste maîtresse de son destin, et retrouve sa pleine indépendance.

Il répond aux grands défis de notre temps, en particulier la transition écologique, à travers un plan d’investissement massif pour faire émerger les futurs champions technologiques de demain et accompagner les transitions de nos secteurs d’excellence : énergie, automobile, aéronautique ou encore espace.

5 leviers

  1. Sécuriser l’accès aux matières premières
  2. Avoir la maîtrise des composants stratégiques, notamment électroniques, robotique et machines intelligentes
  3. Soutenir l’émergence des talents de demain
  4. Maitriser les technologies numériques souveraines et sûres
  5. Soutenir de manière transversale l’émergence et l’industrialisation de start-ups, décisives pour le déploiement de l’innovation

Ces leviers d’innovation visent à accélérer le développement de filières durables et de talents rattachés au plan « France 2030 ».

Une ampleur inédite

France 2030, qui agrège le quatrième Programme d’investissements d’avenir (PIA4) et ses stratégies d’accélération, est inédit par son ampleur : 54 milliards d’euros seront investis pour que les entreprises, les universités et les organismes de recherche réussissent pleinement leur transition dans les filières stratégiques. L’enjeu est de leur permettre de répondre de manière compétitive aux défis écologiques et d’attractivité du monde à venir et de faire émerger les futurs champions de nos filières d’excellence.

France 2030 consacrera ainsi 50 % de ses dépenses pour la transition écologique et énergétique, en majeure partie pour la décarbonation de l’économie, et appliquera le principe DNSH – « Do No Significant Harm » ou « absence de préjudice important porté à l’environnement ».

 

France 2030

France 2030

  • Traduit une double ambition : transformer durablement des secteurs clefs de notre économie et positionner la France en leader du monde de demain tout au long des chaines de valeur.
    10 objectifs stratégiques et une gouvernance unifiée
    5 leviers pour le développement de filières stratégiques
  • Est inédit par son ampleur : 54 Md€ seront investis pour répondre de manière compétitive aux défis écologiques et d’attractivité du monde
  • Sera mis en œuvre collectivement : pensé et déployé en concertation avec les acteurs économiques, académiques, locaux et européens pour en déterminer les orientations stratégiques et les actions phares. Les porteurs de projets sont invités à déposer leur dossier via une procédure ouverte, exigeante et sélective pour bénéficier de l’accompagnement de l’Etat.
  • Est piloté par le Secrétariat général pour l’investissement pour le compte du Premier ministre.

Fruit d’un travail de concertation avec les professionnels des secteurs concernés, mais aussi avec des jeunes qui feront la France de 2030, ce plan ambitionne de remettre la France sur le chemin de son indépendance environnementale, industrielle, technologique, sanitaire et culturelle.

Il est piloté par le Secrétariat général pour l’investissement pour le compte du Premier ministre.

Il intègre le PIA4, le complète par une dimension industrialisation importante, et élargit les thématiques traitées.

France 2030 et les stratégies nationales d’accélération pour l’innovation et l’industrialisation

Plus d’une vingtaine de stratégies sont en cours de déploiement. Elles sont coordonnées au niveau interministériel par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI). Les thématiques concernées sont très variées et sont agrégées à France 2030 : hydrogène décarboné, cybersécurité, technologies quantiques, recyclages et réincorporation des matériaux recyclés, alimentation durable et favorable à la santé, cloud, produits biosourcés et carburants durables…

Toutes les stratégies donnent toutes lieu à des actions concrètes qui sont déclinées à travers des appels à manifestation d’intérêt (AMI) ou des appels à projets (AAP), avec l’appui de différents opérateurs que sont l’Agence de la transition écologique (ADEME), l’Agence nationale de la recherche (ANR), la Banque publique d’investissement (BPI France) et la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC).

Le ministère de la Transition écologique participe directement à une dizaine de stratégies d’accélération, notamment :

Décarbonation de l’industrie

La stratégie de décarbonation de l’industrie, copilotée par le ministère de la Transition écologique, le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance et le SGPI, doit notamment contribuer à l’atteinte d’objectifs environnementaux internationaux et nationaux et pérenniser l’activité des industries implantées en France en favorisant leur accès à des solutions de décarbonation innovantes.

Elle a été lancée par le Gouvernement le 4 février 2022.

Digitalisation et décarbonation des mobilités

Cette stratégie définit les priorités d’accélération de l’innovation dans la décarbonation et la digitalisation des mobilités. Elle couvre tous les moyens de transports et retient trois axes :

  • concevoir le ferroviaire de demain et optimiser son exploitation,
  • optimiser, sécuriser et décarboner les transports massifiés et leurs interfaces multimodales,
  • développer de nouvelles offres de transports par l’automatisation et la décarbonation.

Elle a été lancée par le Gouvernement le 20 octobre 2021.

Développement de l’hydrogène décarboné

La stratégie pour le développement de l’hydrogène décarboné fixe 3 objectifs :

  • décarboner l’industrie en faisant émerger une filière française de l’électrolyse,
  • développer une mobilité lourde à l’hydrogène décarboné,
  • soutenir la recherche, l’innovation et le développement de compétences afin de favoriser les
  • usages de demain.

Elle a été lancée par le Gouvernement le 8 septembre 2020.

Produits biosourcés et carburants durables

La stratégie d’accélération produits biosourcés et carburants durables vise à favoriser le développement des biotechnologies industrielles et la fabrication de produits biosourcés venant notamment se substituer aux produits pétrosourcés. Elle inclut les carburants issus de ressources durables. Le soutien de l’État porte à la fois sur la R&D, l’innovation, le déploiement industriel et la formation.

Elle a été lancée par le Gouvernement le 10 décembre 2021.

Recyclabilité, recyclage et réincorporation de matériaux recyclés

La stratégie recyclabilité, recyclage et réincorporation des matériaux vise à améliorer la performance des marchés des matières premières de recyclage (MPR) en identifiant les freins et les leviers d’actions à mettre en place aux différentes étapes de la chaîne de valeur du recyclage. Cinq matériaux sont concernés : plastiques, matériaux composites, textiles, métaux stratégiques et papiers/cartons.

Le soutien de l’État porte sur : la R&DI ; la formation et le déploiement industriel.

Elle a été lancée par le Gouvernement le 13 septembre 2021.

Technologies avancées pour les systèmes énergétiques

La stratégie technologies avancées pour les systèmes énergétiques vise à développer une industrie française des nouvelles technologies de l’énergie. Elle identifie trois secteurs prioritairesphotovoltaïque, éolien flottant et réseaux énergétiquesqui démontrent un fort potentiel de transformation de notre économie.

Verdissement du numérique

La stratégie verdissement du numérique vise à améliorer la connaissance des différents impacts du numérique sur l’environnement et à les maîtriser.

Ville durable et bâtiments innovants

La stratégie ville durable et bâtiments innovants vise à refonder le développement urbain autour de 4 défis : la sobriété, la résilience, l’inclusion, la production urbaine.

Elle s’inscrit dans la démarche « Habiter la France de demain » conçue pour relancer la construction durable de logements dans les territoires.

Elle a été lancée par le Gouvernement le 17 mai 2021.

Intelligence artificielle

La stratégie intelligence artificielle vise à former et attirer les meilleurs talents internationaux. Il s’agit d’un enjeu décisif pour permettre à la France de peser dans le paysage mondial de l’intelligence artificielle et de renforcer notre attractivité pour les futurs champions du secteur, à l’heure de la pénurie des compétences dans le numérique.

Elle a été lancée par le Gouvernement le 8 novembre 2021.

Elle comprend un volet environnemental qui rejoint deux des actions de la feuille de route IA pour la transition écologique :

  • Soutenir les entreprises engagées dans la transition écologique mobilisant les données et l’IA ; 
  • Soutenir et apprendre des territoires intelligents. 

L’appel à projet est mis en place dans le cadre de la Stratégie nationale pour l’intelligence artificielle. Doté de 40M€ sur 4 ans, il associera acteurs porteurs de solution et collectivités porteuses de besoins pour accélérer la transition écologique. 

Revenir en haut de la page