Publié le 26 avril 2024

JOP : tout sur l’accessibilité des transports

  • Mieux transporter et se déplacer

  • Mieux associer la société civile

Arnaud Bouissou / Terra

Avec 500 000 personnes à acheminer par jour, les transports sont un élément clé de la réussite des Jeux olympiques, qui se tiendront à Paris du 26 juillet au 11 août 2024, et des Jeux paralympiques qui se tiendront du 28 août au 8 septembre. Parmi les multiples défis : proposer une offre renforcée de transports accessibles pour les personnes en situation de handicap, en s’appuyant sur la complémentarité des solutions. À l’occasion de la Journée mondiale des mobilités et de l’accessibilité du 30 avril, tour d’horizons des actions mises en place pour des Jeux inclusifs et accessibles.

Les dispositifs d’accessibilité mis en place pendant les Jeux

En septembre 2023, un plan d’action pour accélérer l’accessibilité dans les transports a été signé par le Gouvernement et les principaux opérateurs de transport, présentant dix mesures prioritaires pour améliorer concrètement l’accueil des personnes en situation de handicap. Plusieurs avancées seront déjà permises grâce aux mesures déployées pendant les Jeux, notamment :

  • environ 90 % du trafic en tramway, RER et train sera couvert par une gare ou une station accessible en Île-de-France (soit 140 gares de train et RER, dont les 60 gares à proximité des sites olympiques et paralympiques) ;
  • 29 stations de métro accessibles pour les usagers en fauteuil roulant en 2024, contre 9 en 2017 ;
  • les agents de la RATP et de la SNCF présents dans les stations et gares sont formés et des équipements spécifiques seront fournis pour assurer la qualité de l’accueil des personnes en situation de handicap ;
  • 200 navettes mises en place pour les personnes à mobilité réduite (PMR) et leurs accompagnants, au départ des 8 principales gares parisiennes vers l’ensemble des sites de compétition franciliens ;
  • 1000 taxis verts accessibles aux PMR d’ici les Jeux (contre 200 en 2022) ;
  • des zones de stationnement pour les personnes en fauteuil roulant aux abords immédiats des sites de compétition ;
  • des zones spécifiques de dépose ou reprise pour les véhicules accompagnant une personne en fauteuil roulant.

Toutes ces avancées pour l’accessibilité ont vocation à devenir pérennes afin de rendre le voyage aux personnes en situation de handicap plus facile au quotidien.

Des Jeux pour tous : découvrez tous les dispositifs d’accessibilité pendant les JOP

L’État, la Ville de Paris, Paris 2024, Ile-de-France mobilités, Aéroports de Paris, la SNCF, la RATP et les autorités organisatrices des villes accueillant des épreuves en régions et leurs opérateurs de transports s’engagent pour assurer l'accessibilité universelle des JOP 2024 à toutes les personnes, quel que soit leur handicap. Avec l'infographie pédagogique Des Jeux pour tous, découvrez tous les dispositifs d’accessibilité pendant les JOP.

Rendez-vous sur le site desjeuxpourtous.fr (infographie accessible).

Podcast : en immersion dans la gestion des transports et des mobilités

Partout en France et depuis plusieurs années, les agents du ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires sont engagés dans la préparation des JOP. Dans ce nouvel épisode du podcast Parcours olympique, des équipes de la direction générale des infrastructures, des transports et des mobilités reviennent sur le défi que représentent ces Jeux, pour assurer simultanément le transport des spectateurs, des visiteurs, des voyageurs du quotidien et des flux de marchandises.

Renforcer l’accessibilité des établissements recevant du public (ERP)

L’État porte un fonds territorial d’accessibilité (FTA) inédit de 300 millions d’euros sur 5 ans pour aider les établissements de proximité à devenir accessibles à tous les publics. En 2023 et 2024, une priorité est accordée aux établissements situés dans les communes accueillant des épreuves des Jeux olympiques et paralympiques.

Relancé en novembre 2023 par le Gouvernement, le dispositif des Ambassadeurs de l’accessibilité conseille et accompagne les établissements recevant du public dans leurs démarches pour les rendre plus accessibles. Ce programme est mis en œuvre par l’agence du service civique et le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires et appuyé opérationnellement par l’association Unis-Cité.