Concours d’attractivité des métiers du nucléaire : Agnès Pannier-Runacher annonce les 8 premiers laureats

Le Lundi 27 novembre 2023

Lancé en avril 2023 à l’initiative d’Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, et avec le soutien de l’Université des métiers du nucléaire, le Grand concours de l’attractivité des métiers du nucléaire vise à mettre à l’honneur les entités de toute taille et de tout statut qui se sont particulièrement démarquées pour promouvoir les métiers du nucléaire auprès des jeunes, afin d’attirer et de former les 100 000 talents dont la filière aura besoin dans les dix prochaines années.

A la veille de la tenue de la cinquième édition du plus grand salon de l’industrie nucléaire du monde, le « World Nuclear Exhibition », la ministre a annoncé les 8 premiers ambassadeurs de la filière nucléaire :

  • DT 320 ;
  • KELLAL Maintenance ;
  • Aforia ;
  • Groupe Institut de Soudure ;
  • Groupe D&S ;
  • EDF ;
  • Orano ;
  • Pôle emploi.

Les ambassadeurs de la filière nucléaire se distinguent par leur nombre d’actions et par la diversité de personnes sensibilisées, notamment auprès des jeunes publics, à travers notamment des participations ou interventions dans des forums et portes ouvertes à des collégiens et lycéens. Le jury a également pris en compte le caractère innovant et fédérateur de certaines actions entreprises, à l’instar d’initiatives visant à favoriser la tenue de stages de troisième dans les entreprises de la filière.

La ministre de la Transition énergétique a annoncé également que cette initiative du Grand concours d’attractivité des métiers nucléaire serait reconduite l’année prochaine en partenariat avec l’Université des métiers du nucléaire.

Six mois après le lancement du Grand concours d’attractivité des métiers que j’ai impulsé au Tricastin à l’occasion de la remise du rapport Match par le GIFEN, je suis heureuse d’annoncer les huit premiers ambassadeurs des métiers du nucléaire qui se sont démarqués par leurs actions en faveur de la promotion des formations et des métiers du nucléaire. Depuis la mobilisation de la filière en janvier, ce sont des dizaines de nouvelles formations qui ont été ouvertes, fruit d’un travail conjoint entre la filière nucléaire et l’État, avec notamment des financements publics alloués dans le cadre du programme France 2030. L’enjeu est maintenant de les remplir et les ambassadeurs de la filière nucléaire y contribuent pleinement. Ces ambassadeurs tracent la voie pour la filière et je suis ravie d’annoncer que nous reconduirons cette initiative l’année prochaine.

C’est avec un immense plaisir et une grande fierté que nous récompensons ce soir les meilleurs ambassadeurs de la filière nucléaire. L’attractivité est un levier majeur pour répondre à nos besoins en recrutements : attirer dans les formations pour remplir les promotions, susciter des vocations, transformer l’image de notre industrie. Et qui mieux que les salariés des entreprises de la filière nucléaire pour parler de leur métier et donner envie aux jeunes et aux salariés en reconversion de les rejoindre. Les entreprises lauréates du grand concours d’attractivité de la filière nucléaire sont celles dont les salariés se sont le plus mobilisés, en particulier auprès des jeunes publics, lycéens et collégiens et qui ont menés des initiatives innovantes pour attirer les publics. Bravo à tous les participants pour leur engagement et rendez-vous à la prochaine édition !

Hélène Badia, présidente de l’Université des Métiers du Nucléaire
Revenir en haut de la page