Le club développement durable des établissements et entreprises publics

Le Vendredi 5 mars 2021

Par la diversité de leurs missions et leur champs d’action (transports, bâtiment, recherche, santé, culture, finance, éducation…), les membres du club développement durable des établissements et entreprises publics (ClubDDEP) sont des acteurs représentatifs de la diversité de l’action publique en France. Créé en 2006, il regroupe aujourd’hui 110 organismes publics engagés dans une démarche active de développement durable.

En favorisant la réflexion stratégique et la mise en œuvre de politiques de responsabilité sociétale des organisations (RSO), le club contribue à la mise en œuvre du nouveau dispositif services publics écoresponsables et se mobilise pour l’atteinte des objectifs de développement durable de l’agenda 2030. Il contribue ainsi au changement de notre société vers un monde plus juste et plus durable.

 

Une démarche pionnière

Les principes fondateurs du club développement durable des établissements et entreprises publics sont l’échange entre pairs et la recherche collective de nouvelles solutions pour accélérer la transition écologique et solidaire.

Le club a pour but de dynamiser les démarches de développement durable de ses membres grâce à la mise en commun des retours d’expérience positives et le partage des bonnes pratiques. Il organise des groupes de travail sur des sujets communs, des séminaires thématiques, des réunions plénières en Île-de-France et des rencontres en région. Il dispose d’un espace sur la plateforme interministérielle Osmose qui permet aux correspondants de communiquer et d’échanger au quotidien.

Adhérer au club développement durable des établissements et entreprises publics permet :

  • Des contacts réguliers avec des pairs appartenant à la sphère publique, partageant des valeurs communes.
  • De bénéficier de l’expertise de membres de la communauté.
  • D’être informé des actualités du ministère et de ses partenaires.
  • De participer à la transformation publique durable.

La pérennité et l’efficacité du club repose essentiellement sur l’engagement de chacun de ses membres.

Pour adhérer, le dirigeant doit en faire la demande auprès du commissaire général au développement durable, président du club. Son engagement donnera lieu à la signature solennelle de la charte du club.

L'animation du réseau

L’implication, le partage d’information entre les correspondants du club développement durable des entreprises et établissements publics sont essentiels à la vie du club. Le commissariat général au développement durable soutient leurs initiatives, organise les plénières, fait le lien avec les politiques publiques concourant aux démarches des membres, met à disposition des outils et des méthodes, propose des partenariats.

Les réunions

La vie du club est structurée autour de rendez-vous annuels réguliers : deux séances plénières et deux réunions en région.

Accueilli par l’un des membres du réseau, les séances plénières sont l’occasion, pour l’organisme qui les accueille, de présenter sa stratégie de responsabilité sociétale et de développement durable. Le club invite des experts et des praticiens à apporter de la connaissance sur des sujets d’actualités ou émergents. Des temps en atelier permettent également de partager les retours d’expériences de chacun et d’aborder de façon créative les thématiques proposées.

En région, le club organise des réunions avec un triple objectif :

  • Rassembler les établissements du club et leurs correspondants locaux pour développer un réseau local du club et favoriser les collaborations.
  • Faire connaitre l’action du club et susciter de nouvelles adhésions.
  • Créer une dynamique régionale en ouvrant ces rencontres à des acteurs locaux, publics ou privés, engagés dans le développement durable.

Les groupes de travail

Les groupes de travail sont initiés, organisés et pilotés ou initiés par des membres du club et aboutissent le plus souvent à la production de guides ou d’un évènement. Ils se veulent opérationnels et répondent à des préoccupations spécifiques et partagées.

Ces travaux ont permis l’élaboration d’un certain nombre de documents à destination des organismes publics.

Les réunions thématiques

A l’initiative du commissariat général au développement durable ou de membres du club, des réunions thématiques sont organisées, sur une demi-journée, autour d’un ou plusieurs experts.

Par exemples :

  • Abeille domestique et impact sur la biodiversité : faut-il installer des ruchers ? à l’initiative de l’Office français de la biodiversité (OFB).
  • La Compensation carbone : retour d’expérience et nouveau label bas carbone à l’initiative de la Caisse des dépôts.
  • Pour une sobriété numérique à l’initiative de l’Union des caisses nationales de sécurité sociale.

Devenir membre du club

Toute personne morale de droit public peut adhérer au club développement durable des établissements et entreprises publics. Les dirigeants des établissements  adressent un courrier au commissaire général au développement durable, président du club, décrivant leur démarche en matière de responsabilité sociétale de l'organisme et présentant leur motivation pour rejoindre au club.

La signature de la charte a lieu, en général, lors d’une réunion plénière au cours de laquelle les nouveaux membres présentent leur établissement.

L’organisme s’engage au travers de la signature de la charte du club à mener une réflexion stratégique d’intégration du développement durable dans son activité et à traduire cette réflexion dans son projet d’établissement, son fonctionnement, ses partenaires. Il élabore en conséquence un plan d’actions suivi.

Il s’engage à nommer un correspondant qui participera, autant que possible, aux évènements et travaux proposés par le club développement durable des établissements et entreprises publics.

Une réunion de présentation du club pour les futurs membres est organisée avant la signature.

Pour de plus amples informations, vous pouvez contacter :

  • virginie.columelli[a]developpement-durable.gouv.fr - 01.40.81.29.78
  • sophie.vatar[a]developpement-durable.gouv.fr - 01.40.81.25.96