Stratégie d’accélération de la décarbonation de l’industrie

Le Lundi 8 mars 2021

La France se dote d’une stratégie de croissance reposant sur une économie modernisée, compétitive, efficace dans l’utilisation des ressources et dont les émissions nettes en gaz à effet de serre seront nulles d’ici à trente ans. Ce nouvel outil doit ainsi contribuer à l’atteinte de la neutralité carbone à l’horizon 2050, un objectif que notre pays a inscrit dans sa loi.

Élaborée par un groupe de travail interministériel, la stratégie d’accélération de la décarbonation de l’industrie sera finalisée au cours du premier trimestre 2021. Elle est copilotée par le ministère de la Transition écologique (Direction générale de l’énergie et du climat), avec le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance (Direction générale des entreprises) et le Secrétariat général pour l’investissement.

 

Les stratégies d’accélération pour l’innovation

Elles sont au cœur du quatrième Programme d’investissements d’avenir (PIA4) dont les grandes lignes ont été annoncées en septembre 2020, à l’occasion de la présentation du plan France Relance. Il s’agit d’identifier les principaux enjeux de transition socio-économique de demain et d’y investir de façon exceptionnelle. Le PIA4 y consacrera 12,5 milliards d’euros d’ici à 2025, sur les 20 milliards dont il est doté. L’objectif est de permettre à l’État, à travers un Conseil de l’innovation, de définir des priorités d’investissements et d’impulser de véritables transformations dans des secteurs ou technologies d’avenir.

Objectifs

La stratégie d’accélération de la décarbonation de l’industrie doit répondre à plusieurs objectifs :

  • contribuer à l’atteinte d’objectifs environnementaux internationaux et nationaux ;

  • pérenniser l’activité des industries implantées en France en favorisant leur accès à des solutions de décarbonation innovantes ;

  • faire émerger des entreprises françaises porteuses de solutions pour qu’elles captent la plus grande part possible de ce marché, national, européen et mondial ;

  • massifier des opérations de décarbonation de l’industrie pour faire baisser les coûts de production/installation ;

  • développer des emplois qualifiés, pérennes et adaptés aux nouveaux besoins.

11

stratégies d’accélération font l’objet d’un mandat soumis à consultation à ce jour

Ces contenus peuvent aussi vous intéresser