Réunion avec les fournisseurs de carburant

Le Mardi 12 septembre 2023

Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergique, a réuni mardi 12 septembre les opérateurs pétroliers, raffineurs, acteurs du stockage et du transport de carburant, distributeurs, ainsi que leurs fédérations représentatives, pour aborder la situation du marché des carburants.

Cette réunion a été l’occasion de rappeler les décisions de la Russie et de l’Arabie Saoudite de réduire leur production de pétrole respectivement de 300.000 et 1 million de barils par jour jusqu’à la fin de l’année, ce qui a conduit à une augmentation du prix du baril de brent à plus de 90$ contre 73$ fin juin.

Ces décisions de la part de pays étrangers, associées à une parité euro-dollar défavorable et à de forts coûts de raffinage, contribuent à une hausse continue des prix des produits raffinés sur le marché européen à Rotterdam qui se traduit par une hausse des prix à la pompe depuis le début du mois de juillet, partout en Europe.  

Les acteurs pétroliers ont rappelé que le marché pétrolier européen est étroitement lié au marché américain, où les stocks sont actuellement bas, et la demande en essences est particulièrement forte. Cela entraine des coûts du raffinage élevés, et exacerbés par les ouragans survenus en Floride et dans le golfe du Mexique, et les arrêts imprévus de certaines raffineries.

La ministre Agnès Pannier-Runacher a fermement rappelé que la maitrise des marges nettes de raffinage et de distribution était un impératif et a demandé aux acteurs de faire le maximum pour refléter cet effort dans leurs contrats.

La ministre a rappelé les mesures prises par le Gouvernement, notamment le chèque de 100€ accordé au printemps aux ménages modestes ayant besoin de leur voiture pour aller travailler, et qui représente une remise de l’ordre de 13cts/L sur une année entière (pour un Français effectuant 12.000 km par an avec une voiture consommant 6,5L/100km).

Elle a demandé aux acteurs de faire également un effort de solidarité par la maîtrise des prix tout au long de la chaine et jusqu’au consommateur final.

Afin de réduire structurellement notre dépendance aux produits pétroliers importés et de renforcer notre souveraineté, la ministre a également souligné l’intérêt du covoiturage pour réduire la facture de carburant, et a rappelé le bonus de 100€ toujours en vigueur jusqu’à la fin de l’année pour tous les Français s’engageant dans une démarche de covoiturage au quotidien

Elle a finalement insisté sur les efforts du Gouvernement en faveur de l’électrification des véhicules, en particulier pour les classes moyennes, en rappelant qu’un véhicule électrique rechargé à domicile ou au travail (ce qui représente plus de 90% des cas de recharge) permet de diviser par trois la facture d’énergie par rapport à un véhicule thermique équivalent, et d’économiser environ 1000€ tous les 10.000 km.

Dans le cadre de cette réunion, plusieurs acteurs se sont engagés à mettre en place ou à poursuivre des opérations en faveur du pouvoir d’achat des Français, ce qui a été salué par la ministre.

 

« J’ai réuni ce matin les fournisseurs et distributeurs de carburant, ainsi que leurs fédérations représentatives, afin de réitérer mon appel à la solidarité, dans l’intérêt des Français. Je salue l’esprit de responsabilité qui a prévalu lors de nos échanges. Mon appel a été entendu. De premières annonces ont été faites par les différents acteurs, notamment de TotalEnergies de prolonger le plafonnement des prix, et d’Intermarché et de Système U d’organiser des opérations à prix coûtant. Chacun doit contribuer au combat contre l’inflation. »

Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique

Consultez le document "Contrat d'électricité : quels sont mes droits ?"

Revenir en haut de la page