Publié le 24 octobre 2022

France 2030 : le Gouvernement dévoile les 5 premiers lauréats de l'appel à projets "métaux critiques"

  • Communiqué de presse

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, et Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’Industrie, rendent publique ce jour la carte des 5 premiers projets sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets « Métaux Critiques » de France 2030.

Les métaux dits critiques (lithium, nickel, cobalt, tantale, cuivre etc.) sont des éléments clés des technologies de la transition écologique (batteries, moteurs électriques, etc.) dont l’approvisionnement sera de plus en plus stratégique pour l’économie française de demain.

Le plan France 2030 prévoit 1 milliard d’euros d’investissements pour déployer des projets de production et de recyclage de ces matériaux sur le territoire national et assurer ainsi la résilience des chaines d’approvisionnement de l’industrie française en métaux critiques. Dans ce cadre, le gouvernement a lancé un premier appel à projets le 10 janvier 2022 pour faire émerger des projets de production, de raffinage ou de recyclage de ces matériaux critiques.

Les Ministres Bruno Le Maire, Agnès Pannier-Runacher et Roland Lescure ont révélé ce jour les cinq premiers projets industriels sélectionnés qui seront soutenus pour près de 100 millions d’euros. Ces projets concernent la production de lithium et le recyclage de métaux critiques contenus dans les batteries lithium-ion (nickel, cobalt, lithium) et permettront de sécuriser une chaîne d’approvisionnement bas carbone et à basse empreinte environnementale pour les trois premières gigafactories de batteries prévues sur le territoire français.

Ces projets contribuent à l’objectif du Gouvernement visant à produire 2 millions de véhicules électriques et leurs principaux composants par an en France en 2030. Cette stratégie mobilisera 5 milliards d’euros de soutiens publics dans le cadre du plan France 2030 pour aider au déploiement sur le territoire français de toutes les technologies nécessaires à cette production.

Les projets sélectionnés sont répartis sur le territoire et sur l’ensemble de la chaîne de valeur des métaux critiques.

Imerys  – Extraction de lithium

Le projet porté par Imerys vise à constituer la première exploitation minière de lithium en France sur le site de production de Kaolin actuellement exploité à à Echassières (Allier). Ce projet permettra d’alimenter l’équivalent de 700,000 véhicules par an en lithium et réduira significativement la dépendance de l’industrie française à des sources extra-européennes de lithium, avec une plus faible empreinte carbone que celles-ci.

Viridian – Raffinage de lithium

Le projet CoRaLi de Viridian à Lauterbourg (Bas-Rhin) sera la première raffinerie française de lithium. Grâce au mix énergétique français, elle produira le lithium de qualité batterie avec le contenu carbone le plus faible au monde. Viridian vise une production initiale de 25 000 tonnes d’hydroxyde de lithium par an dès 2025, et à terme, de répondre entièrement à la demande pour produire 2 millions de véhicules électriques par an.

Eramet  – Recyclage de batteries

Le Projet Relieve d’Eramet, vise à faire émerger une offre française de recyclage des batteries Li-ion à grande échelle, avec une première phase industrielle dès 2025, et permettra de développer une filière française pour le recyclage de lithium voulu par le règlement européen batteries, et d’améliorer l’autonomie stratégique pour les matériaux actifs de batteries que sont le nickel, le cobalt et le lithium.

Sanou Koura - Extraction des métaux critiques contenus dans les déchets électroniques

Issu d’une décennie de recherche en partenariat avec les grands laboratoires publics, le projet de Sanou Koura à Donchéry (Ardennes) constituera une première mondiale en étant la première usine capable de valoriser tous les métaux contenus dans les déchets électroniques. L’usine, qui réhabilitera un site existant, sera à énergie positive et à empreinte carbone réduite grâce à la capture de CO2.

WEEECycling - Extraction des métaux critiques contenus dans les déchets électroniques

Le projet d’augmentation de capacité du site de WEEECycling à Tourville les Ifs (Seine-Maritime) vise à permettre à une multiplication par 10 de sa production de métaux critiques à partir de déchets électroniques tout atteignant un quasi autosuffisance d’un point de vue énergétique. Il contribue ainsi à améliorer l’autonomie stratégie française sur les métaux critiques.

« Notre objectif est de renforcer la souveraineté industrielle de la France et en particulier la résilience de ses chaines d’approvisionnement en métaux critiques. Les 5 entreprises sélectionnées seront aidées à hauteur de 94 millions d’euros par l’Etat et permettront de produire du lithium en France ou encore de recycler les métaux rares contenus dans les batteries automobiles et les appareils électroniques. »

Bruno Le Maire

« Maîtriser la chaîne de valeur des métaux critiques de la transition énergétique, c’est se donner les moyens de sortir la France de sa dépendance aux énergies fossiles et d’atteindre la neutralité carbone comme nous nous y sommes engagés. Aujourd’hui, avec le plan d’investissement France 2030, nous franchissons une étape fondamentale dans la structuration de la filière lithium française que j'appelle de mes voeux depuis plusieurs années. Notre objectif est de soutenir des projets clés pour extraire le lithium de notre sous-sol, le raffiner, l’utiliser dans nos usines de batteries et le recycler. Je salue les 5 entreprises lauréates qui vont contribuer à notre souveraineté énergétique et industrielle et à la lutte contre le dérèglement climatique. »

Agnès Pannier-Runacher

« La transition écologique peut être une opportunité de réindustrialisation majeure pour notre pays si nous maîtrisons les technologies vertes, clé de l’économie décarbonée de demain. C’est pourquoi l’Etat investit pour réduire développer une filière industrielle complète des métaux critiques sur le territoire national. Je salue l’engagement des cinq entreprises sélectionnées, qui s’appuient sur les atouts français : recherche fondamentale, compétences, mix énergétique, pour une production de métaux critiques souveraine, respectueuse de l’environnement et bas carbone. »

Roland Lescure