Publié le 18 octobre 2022

Une étape franchie dans le projet d'amélioration des déplacements du quotidien dans les métropoles de Marseille, Toulon et de la Côte d'Azur

  • Communiqué de presse

Le projet ferroviaire constitué par les phases 1 et 2 de la ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur, qui a pour objectif d’améliorer les déplacements du quotidien en train dans les métropoles de Marseille, Toulon et de la Côte d’Azur, vient d’être déclaré d’utilité publique. Une étape décisive de franchie pour l’avancée et la concrétisation du projet.

Le ministre délégué chargé des Transports, M. Clément BEAUNE, le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’azur et les préfets des départements concernés se félicitent de cette nouvelle étape décisive du projet et sont mobilisés avec les collectivités et les deux maîtres d’ouvrage (SNCF Réseau et SNCF Gares & Connexions) pour engager la réalisation des études opérationnelles qui conditionnent le lancement des premiers travaux.

Le projet vise à mettre en œuvre un véritable réseau express métropolitain (REM) ferroviaire, qui doit contribuer au report modal de la voiture vers le train dans la région. Il s’inscrit pleinement dans l’esprit des engagements nationaux et régionaux de proposer des transports plus verts et accessibles pour la décarbonation.

Plusieurs objectifs sont visés dans ce projet :

-    la désaturation des nœuds ferroviaires ;

-    la mise en place de gares multimodales connectées avec les autres modes de transport en commun ;

-    la mise en œuvre de services ferroviaires cadencés ;

-    l’amélioration de la régularité des trains.

Le projet est couplé à un effort important de modernisation de la ligne Marseille-Vintimille dans le cadre du projet Haute Performance Marseille-Vintimille (HPMV), qui contribue au développement d'un corridor européen essentiel du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) le long de l’arc méditerranéen.