Publié le 12 septembre 2022

Déplacement de Bérangère Couillard à Pessac (Gironde) pour le réemploi, le 9 septembre

  • Communiqué de presse

En déplacement à Pessac le vendredi 9 septembre, Bérangère Couillard, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, a introduit le séminaire sur l’économie circulaire dans le secteur de la santé organisé par l’IHU LIRYC de Bordeaux, puis à l’occasion de la rentrée universitaire, elle s’est rendue à la ressourcerie Etu’Recup qui propose des meubles, vêtements et des vélos d’occasion ou reconditionnés selon un modèle innovant associant étudiants et riverains de l’université.

Le réemploi est un levier positif de la transition écologique visant à sortir du modèle linéaire « extraire, produire, consommer et jeter ». Il nous permet de réduire significativement notre empreinte environnementale, notre production de déchets, notre consommation de produits à usage unique, d’économiser nos ressources. Une étude de l’ADEME publiée ce jour montre ainsi que les produits numériques reconditionnés (smartphones, tablettes, ordinateurs, etc) ont en moyenne un impact environnemental 3 à 4 fois plus faible que les produits neufs.

En déplacement à Pessac ce vendredi 9 septembre, Bérangère Couillard, secrétaire d’Etat en charge de l’Ecologie, a introduit le séminaire sur l’économie circulaire dans le secteur de la santé organisé par l’IHU LIRYC de Bordeaux. Elle a annoncé le lancement des travaux de préfiguration d’une nouvelle filière d’économie circulaire pour organiser le réemploi des équipements d’aide technique utilisés par les patients. (Béquilles, fauteuils roulants…)

Elle s’est ensuite rendue à la ressourcerie Etu’Recup qui propose des meubles, vêtements et des vélos d’occasion ou reconditionnés selon un modèle innovant associant étudiants et riverains de l’université. A cette occasion, elle a salué le démarrage opérationnel de la nouvelle filière d’économie circulaire des articles de sport et des vélos, en parrainant la signature de la première convention de soutien au réemploi entre l’éco-organisme agréé par l’Etat Ecologic et L'Heureux Cyclage, un réseau national d'ateliers vélo participatifs et solidaires.

Enfin, Bérangère Couillard a confirmé que le nouvel observatoire du réemploi et de la réutilisation prévu par la loi Climat Résilience est désormais opérationnel à l’ADEME. Elle a annoncé le lancement d’une concertation pour établir la feuille de route de ses travaux.

A l’issue de ces différentes rencontres, Bérangère Couillard a annoncé :

  • La publication d’une étude de l'ADEME qui montre que l’impact environnemental des produits numériques reconditionnés (smartphones, tablettes, ordinateurs, etc) est en moyenne 3 à 4 fois plus faible que les produits neufs ;
  • Le lancement d'une concertation sur la feuille de route du nouvel observatoire du réemploi et de la réutilisation ;
  • Le lancement des travaux de préfiguration d’une nouvelle filière d’économie circulaire pour organiser le réemploi des équipements d’aides techniques utilisés par les patients ;
  • La signature de la première convention de soutien au réemploi des vélos entre l’éco-organisme agréé par l’Etat sur la nouvelle filière économie circulaire des vélos et L'Heureux Cyclage, un réseau national d'ateliers vélo participatifs et solidaires.

« « La priorité du gouvernement est de répondre à la dépendance de notre économie et notre mode de vie aux énergies fossiles et à certaines matières critiques nécessaire à la fabrication de nos produits. Nos modes de consommation conduisent à une surexploitation des ressources de notre planète, ce qui n’est plus tenable. Un de nos leviers d’action, c’est le développement d’une économie circulaire. Le modèle « extraire, produire, consommer et jeter » doit progressivement devenir l’exception. Je veux pousser ce levier au maximum pour réduire drastiquement notre empreinte environnementale et pour économiser nos ressources. »  »

Bérangère Couillard