Publié le 06 décembre 2023

COP28 : la France lance le « Buildings Breakthrough » visant le zéro émission pour le secteur du bâtiment d’ici 2030

  • Communiqué de presse

La France lance le « Buildings Breakthrough » visant le zéro émission pour le secteur du bâtiment d’ici 2030 et accueillera le Forum mondial bâtiments et climat les 7 et 8 mars 2024 à Paris.

Le Buildings Breakthrough a été officiellement lancé par la France et le Maroc aujourd’hui à Dubaï lors de la COP28. Ce lancement est l’aboutissement de l’appel franco-marocain lancé lors de la COP27 de Charm el-Cheikh en 2022, pour la création d’une coopération intergouvernementale renforcée qui fixe comme objectif de faire des bâtiments résilients à quasi zéro émissions de gaz à effet de serre la nouvelle norme d’ici 2030. En effet, le secteur du bâtiment est responsable de près de 20 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. La transformation de ce secteur est essentielle à la réussite des objectifs de l’accord de Paris.

Le lancement de Buildings Breakthrough s’inscrit dans le cadre du Breakthrough Agenda, proposé par le Royaume-Uni lors de la COP26 à Glasgow en 2021, et soutenu par la France. Cette initiative vise à décarboner les principaux secteurs émetteurs de gaz à effet de serre par l’utilisation de technologies propres et accessibles avec la poursuite d’un objectif précis d’ici 2030. Le secteur du bâtiment n’avait jusqu’alors pas rejoint ce mouvement.

Piloté par la France et le Maroc, le Buildings Breakthrough vise, avec l’appui de l’Alliance mondiale pour les bâtiments et la construction (GlobalABC), la mise en œuvre d’actions prioritaires collectives, en matière de standards et de certification, d’accompagnement du secteur, de financement et d’investissements, de recherches et d’innovations, et de développement des différentes démarches engagées par les acteurs. L’objectif est de faire des bâtiments à quasi zéro émission de gaz à effet de serre la norme pour les bâtiments neufs et ceux rénovées en profondeur d'ici 2030. Les enjeux sont triples : faciliter les actions sur l’énergie (renforcer l’efficacité énergétique et les sources décarbonées), les matériaux (développer l’emploi de matériaux biosourcés ou décarbonés), et les risques (accroître la résilience climatique). En complément du « GlobalABC Buildings Global Status Report » publié chaque année depuis 2016, un bilan mondial des progrès spécifique au Buildings Breakthrough sera réalisé annuellement par l’Alliance mondiale pour le bâtiment et la construction (GlobalABC) l'Agence internationale de l'énergie et l'Agence internationale pour les énergies renouvelables, en lien avec les Champions de haut niveau pour le climat de l’ONU (UN Climate Change High-Level Champions – HLC).

L’enjeu est également de mobiliser largement les acteurs sur ce sujet. Lors de la COP27, à l’invitation de la France et du Maroc, 18 pays et 13 initiatives avaient soutenu l’appel pour la création d’une telle coopération dans le secteur du bâtiment. Désormais, 27 pays[1] totalisant plus du tiers de la population et des deux tiers du PIB mondial et 18 initiatives ont rejoint ce mouvement. Tous les pays sont invités à se joindre à l'initiative, en particulier les grands émetteurs et ceux dont l'activité de construction est importante. Des réunions techniques préalables ont eu lieu en 2023 pour établir un langage commun et échanger sur les recommandations et actions prioritaires.

De façon plus globale, le Buildings Breakthrough poursuit l’action de l’Alliance mondiale pour les bâtiments et la construction (GlobalABC), instituée à Paris lors de la COP21 en 2015. Depuis cette COP, la France a pris l’initiative de structurer la coopération internationale dans ce domaine notamment via cette Alliance dont le secrétariat est basé à Paris, au Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), et assurera la coordination du Buildings Breakthrough. En raison de son implication, la France est reconnue comme un des pays chefs de file en matière de politique de décarbonation du secteur du bâtiment.

Le lancement du Buildings Breakthrough est aussi une étape clé vers le Forum Mondial Bâtiments et Climat, ou Global Forum for Buildings and Climate, dont Christophe BÉCHU, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Agnès PANNIER-RUNACHER, ministre de la Transition énergétique et Patrice VERGRIETE, ministre délégué chargé du Logement ont annoncé la tenue les 7 et 8 mars 2024 à Paris. Cet événement mondial co-organisé par la France et le PNUE réunira pour la première fois l’ensemble de la communauté des pays et acteurs engagés pour la décarbonation et la résilience climatique des bâtiments afin d’initier un nouvel élan de coopération internationale. À cette occasion, le plan d'action prioritaire du Buildings Breakthrough devrait être présenté.

 

[1] Allemagne, Arménie, Autriche, Canada, Côte d’Ivoire, Égypte, États-Unis, Éthiopie, Finlande, France, Guinée-Bissau, Japon, Jordanie, Kenya, Liberia, Mauritanie, Mongolie, République populaire de Chine, Royaume du Maroc, Pays-Bas, Norvège, Sénégal, Suède, Tunisie, Turquie, Royaume-Uni et Zambie.

Retrouvez la page dédiée à la COP 28