Publié le 20 avril 2023

Bonus réparation : Christophe Béchu et Bérangère Couillard demandent une accélération

  • Communiqué de presse

Quatre mois après le lancement du bonus réparation, Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires et Bérangère Couillard, Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie ont réuni les éco-organismes, les ONG, les associations de consommateurs et les représentants du secteur de la réparation afin de faire un point d’étape sur le déploiement du bonus réparation.

Prévu par la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC), le bonus réparation permet de réduire le coût de réparation, en permettant ainsi d’allonger la durée de vie des produits. Il s’agit d’une mesure de bon sens: bonne pour la planète, bonne pour le pouvoir d’achat et bonne pour l’emploi.

 

Néanmoins les premiers résultats ne sont pas à la hauteur des attentes : en 4 mois, 0,5M€ de bonus ont été reversés aux Français alors que 62 millions d'euros restent disponibles cette année pour financer la réparation. Pour que le bonus réparation bénéficie à un maximum de Français, les ministres ont demandé aux parties prenantes de faire des propositions sur les quatre chantiers sur lesquels des fragilités ont été identifiées et sur lesquels les améliorations semblent possibles :

1.    Gouvernance et représentativité des acteurs dans les différentes instances;

2.    Simplification des procédures de labélisation des réparateurs;

3.    Eligibilité des produits qui pourront bénéficier d’un bonus réparation;

4.    Barème des bonus pour rendre la réparation plus attractive et rendre du pouvoir d'achat aux Français.

 

Christophe Béchu et Bérangère Couillard réuniront dans les deux prochains mois, les acteurs de la filière afin de faire le point sur les évolutions à apporter aux bonus réparation.