Publié le 16 octobre 2023

Autoroute A69 : conformément à la volonté politique clairement réaffirmée localement, le Gouvernement conduira le projet jusqu’à son terme et appelle à la responsabilité ainsi qu’au strict respect de l’Etat de droit

  • Communiqué de presse

Comme demandé par le ministre délégué chargé des transports, le préfet de la région Occitanie et le préfet du Tarn ont réuni le vendredi 13 octobre les élus du territoire, les associations environnementales et les représentants du monde économique. Tous les élus concernés par le tracé ont été conviés, sans exclusive.

Le ministre délégué chargé des transports constate qu’une très large majorité des élus, à tous les échelons du territoire, a réaffirmé son soutien à la réalisation du projet d’autoroute A69. Le chantier sera mené à son terme. Le ministre appelle, avec les collectivités concernées, à poursuivre le travail avec toutes les parties prenantes sur les mesures d’accompagnement du projet (tarifs, transports décarbonés, …).

Le Gouvernement appelle chacun à faire preuve de responsabilité dans le cadre des actions pouvant être menées à titre individuel ou collectif. Aucune violence, aucune incitation à la violence ne peuvent être tolérées.

Réponse à une forte attente locale, dans une logique d’aménagement équilibré du territoire, le projet d’autoroute A69 a fait l’objet d’une procédure de concertation approfondie, qui a permis d’examiner l’ensemble des options dans un dialogue continu avec les parties prenantes ; il a été déclaré d’utilité publique par l’Etat en 2018. Plus de 500 réunions publiques et débats ont été tenus et ont permis de faire évoluer le projet, notamment sur le plan environnemental. A la demande du ministre délégué chargé des transports, une amélioration des mesures d’accompagnement environnementales a encore été effectuée cet été (augmentation des replantations, moindre surface artificialisée).

La règle de droit a été strictement respectée à chaque étape de la procédure. Le juge a écarté jusqu’ici tous les contentieux intentés contre le projet et, récemment encore, une demande de suspension des travaux. Tous les recours suspensifs ont été jugés et rejetés.

Dans un esprit constant de dialogue, le préfet de la région Occitanie et le préfet du Tarn ont réuni vendredi dernier, à la demande du ministre délégué chargé des transports, tous les élus du territoire directement concernés par le tracé de la nouvelle infrastructure, les associations ainsi que les représentants du monde économique.

A cette occasion, une très large majorité des élus locaux, représentants légitimes du territoire dans notre démocratie, a réaffirmé sans ambiguïté son soutien à l'autoroute.

L’Etat est déterminé à faire aboutir ce projet, qui a été décidé démocratiquement et confirmé systématiquement par le juge. Le chantier se poursuivra dès ce lundi.

Parallèlement, en lien avec la préfecture du Tarn et le conseil régional d’Occitanie, les travaux engagés pour améliorer les conditions tarifaires de l’A69 pour les usagers et mettre en place de nouveaux services de mobilités décarbonées, comme le projet d’autocars express annoncé par la Région ou le projet de voie cyclable souhaité par les associations et actuellement étudié par le Département, se poursuivront. Toutes les associations qui le souhaitent pourront y prendre part.

« Je crois à l’esprit de dialogue et de responsabilité. Un dialogue approfondi a été mené. Le soutien des élus de la République a été réaffirmé. Il faut donc avancer. J’appelle chacun à la responsabilité et au respect des décisions démocratiques et juridiques. Force restera à la loi et à l’Etat de droit. »

Clément BEAUNE, ministre délégué chargé des Transports