Patrice VERGRIETE, annonce la signature du premier accord-cadre pour les circulations ferroviaires entre SNCF Réseau et un nouvel opérateur à grande vitesse, Kevin Speed

Le Jeudi 29 février 2024

Jeudi 29 février, reçus par le ministre délégué aux Transports, Patrice VERGRIETE, l’opérateur ferroviaire français Kevin Speed et SNCF Réseau ont conclu un accord-cadre de réservation de capacité. Cet accord garantit l’attribution des sillons nécessaires au lancement de l’offre ferroviaire innovante de Kevin Speed sur ses trois premières lignes Lille - Paris, Strasbourg - Paris et Lyon - Paris, en desservant les gares TGV intermédiaires. Kevin Speed fera rouler ses premiers trains en essai dès 2026 et commercialement à l’horizon 2028.

Conclu pour une durée de 10 ans renouvelable avec SNCF Réseau, cet accord marque une étape cruciale dans l’accès des nouveaux entrants au réseau ferroviaire. Grâce à cet accord, SNCF Réseau, gestionnaire du réseau ferré pour le compte de l’Etat, assure à Kevin Speed de bénéficier, à l’horizon 2028, de sillons toutes les heures de l’ouverture à la fermeture des lignes à grande vitesse - soit jusqu’à 16 passages quotidiens dans chaque sens - sur les 3 lignes du lancement du service :

  • Lille Flandres - TGV Haute-Picardie - Paris Gare du Nord ;
  • Strasbourg - Lorraine TGV - Meuse TGV 1 - Champagne-Ardenne TGV - Paris Gare de l’Est ;
  • Lyon Part-Dieu - Mâcon-Loché TGV - Le Creusot-Montceau-Montchanin TGV - Paris Gare de Lyon.

Ce type d’accords-cadres sera accessible à tous les opérateurs, y compris déjà en place comme la SNCF, dès lors qu’ils permettent d’être apportés en garantie pour le financement de nouveaux matériels roulants.

 

« Le projet de Kevin Speed est un exemple concret de ce que notre Gouvernement soutient depuis plusieurs années en faveur de l’augmentation de la part modale du train. L’ouverture du marché permet l’arrivée de nouveaux opérateurs qui augmenteront le nombre de rames et donc l’offre ferroviaire pour les Français, y compris en faveur des villes et métropoles moyennes. Ces derniers seront gagnants en tout point. »

Patrice Vergriete, ministre délégué chargé des Transports
Revenir en haut de la page