Classement du site de la vallée ennoyée de la Truyère et du Bès, Garabit-Grandval

Le Mardi 3 janvier 2023

Méandre de Chabriol et cirque de Mallet
Crédits : Frédéric Larrey, Conservatoire du littoral

Par décret du 22 décembre 2022, le classement du site de la vallée ennoyée de la Truyère et du Bès, Garabit-Grandval vient préserver un paysage grandiose, contrasté de gorges, enserrant une vallée ennoyée ainsi que les abords de plateaux qui constituent son écrin. Le site accueille également le viaduc ferroviaire de Garabit, construit par Gustave Eiffel et classé Monument historique en 2017.

Située en bordure sud du Massif du Cantal, avec le Carladez à l’ouest, l’Aubrac au sud et le massif de la Margeride à l’est, la vallée de la Truyère borde les plateaux dits "de l'Est" et constitue une zone de transition.

Le viaduc de Garabit, prouesse technique construit par Eiffel, a forgé la renommée du lieu sur la partie amont de la Truyère avant que le génie civil modèle ce paysage pour devenir une vallée ennoyée avec la réalisation du barrage de Grandval.

Le site classé de la Vallée ennoyée de la Truyère et du Bès, Garabit-Grandval s’intéresse à la partie amont de la vallée et des gorges de la Truyère, qui s’étend de l’éperon de Chaliers jusqu’à la retenue de Lanau, sur la commune de Neuvéglise. La configuration géomorphologique de la vallée offre des vues à la fois plongeantes et panoramiques.

Ce site reçoit aujourd’hui la reconnaissance nationale de son caractère exceptionnel. Le critère “pittoresque”, dans le sens de "spectaculaire" voire par moment “sublime”, apparaît incontestablement le plus adapté pour caractériser le parcours de la rivière et les différents paysages qui se succèdent.

 

La superficie du site de la vallée ennoyée de la Truyère et du Bès, Garabit-Grandval est de 10 350 hectares répartis sur 12 communes sur les départements du Cantal et de la Lozère : territoire des communes d’Alleuze, Anglards-de-Saint-Flour, Chaliers, Chaudes-Aigues, Fridefont, Maurines, Neuvéglise-sur-Truyère, Ruynes-en-Margeride, Saint-Georges, Saint-Martial, Val d'Arcomie (Cantal) et Albaret-le-Comtal (Lozère).

Revenir en haut de la page