Publié le 24 juin 2024

Mis à jour le 28 juin 2024

Vagues de chaleur : mise à jour du plan national

  • Mieux lutter contre le changement climatique et s'adapter

Arnaud Bouissou / Terra

Mis à jour en 2024, le plan national de gestion des vagues de chaleur vient compléter l’instruction interministérielle du 17 juin 2024 relative à la préparation et au plan de gestion des vagues de chaleur. Il prolonge le dispositif géré par le ministère en charge de la santé, en l’élargissant aux impacts non directement sanitaires : transports, énergie, agriculture, éducation, sports…

Un plan en 4 axes

Il y a un an, l’État a mis en place le 1er plan national de gestion des vagues de chaleur, complétant le dispositif sur les risques sanitaires piloté par le ministère de la Santé et de la Prévention et Santé publique France.
Ce plan s’organise autour de quatre axes :
Axe 1 : limiter les impacts sur la vie quotidienne des Français.
Axe 2 : assurer la continuité des services publics essentiels.
Axe 3 : assurer la continuité de la vie économique.
Axe 4 : protéger les milieux et ressources naturels.

Modifications 2024

Les modifications et compléments apportés en 2024, concernent notamment :


Axe 1. Pour le grand public
  • Le préambule de l’axe 1, avec des précisions apportées pour les autorités organisatrices de la mobilité ;
  • Des mesures complémentaires à l’action 1 relative à la sensibilisation et à la campagne de communication à destination du grand public : communication nationale ciblant les besoins des personnes sans abri en période de vague de chaleur, information et développement de la culture du risque pour adopter les bons réflexes et éviter les feux de forêt et de végétation ;
  • Un complément à l’action 2 relative au recensement des îlots de chaleur portant sur l’information des services intégrés d’accueil et d’orientation ;
  • Un complément d’information à l’action 6 relative au renforcement des moyens de surveillance et d’intervention des opérateurs RTE et Enedis lors des périodes de vagues de chaleur et de sécheresse, portant sur le prochain schéma décennal de développement du réseau (SDDR).

Axe 3. Pour les travailleurs et les entreprises

   • Une action complémentaire relative à l’incitation à réduire les densités dans les élevages de volailles en cas de prévision de vague de chaleur.
 

Chiffres clés 2023

L’été 2023 a été le 4e plus chaud jamais enregistré en France
4 épisodes de canicule qui ont concerné 73 % de la population hexagonale
1 500 décès attribuables à la chaleur pendant les 4 épisodes de canicule et plus de 5 000 décès durant la période de surveillance de l’été
20 000 recours au soin d’urgence
69 départements concernés par des restrictions d’eau
83 départements en situation de crise sécheresse