Publié le 02 mai 2024

G7 de Turin : des avancées majeures

  • Mieux lutter contre le changement climatique et s'adapter

Le G7 de Turin a confirmé sa volonté de jouer un rôle de premier plan dans la lutte contre la triple crise mondiale : le changement climatique, la perte de biodiversité et la pollution. Réunis les 29 et 30 avril 2024, les ministres de l’environnement, du climat et de l’énergie ont ainsi adopté un communiqué avec plusieurs avancées majeures, notamment sur la pollution plastique, l’économie circulaire, la lutte contre la déforestation et la sortie du charbon.

Une diplomatie climatique active et ambitieuse

Le G7 (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Royaume-Uni, Japon) des ministres de l’environnement, du climat et de l’énergie s’est tenu sous présidence italienne, les 29 et 30 avril 2024 à Turin, en Italie.

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, a participé à ce G7 qui s’inscrit dans la préparation du calendrier de fin d’année avec trois conférences des parties (COP) :

    • la COP16 de la biodiversité en octobre à Cali (Colombie),

    • la COP29 sur le climat en novembre à Bakou (Azerbaïdjan),

    • la COP16 sur la désertification en décembre à Riyad (Arabie saoudite).

« 2024 est une année de « triple COP de Rio », une année charnière pour apporter une réponse structurelle et un fort signal politique à la triple crise planétaire, qui lie réchauffement climatique, perte de biodiversité et toutes les formes de pollution. Grâce aux engagements ambitieux que nous venons d’adopter, le G7 continue de jouer un rôle de leader pour l’ambition environnementale, et donner le ton d’une année de triple COP pleine d’ambition et de résultats afin de mettre fin à la triple crise.  »

Christophe Béchu

Principaux engagements

Environnement

  • Élaboration d’un agenda commun sur la circularité du secteur de la mode et du textile.
  • Réduction de la production globale de polymères primaires afin de mettre fin à la pollution plastique en 2040.
  • Accélération de la mise en œuvre de l’ensemble du Cadre mondial pour la biodiversité de Kunming-Montréal.
  • Extension à la déforestation de l’engagement pris à Glasgow de mettre fin à la dégradation des forêts d’ici à 2030.
  • Poursuite de la ratification du Traité international pour la protection de la haute mer et de la biodiversité marine (BBNJ), pour qu'elle soit effective si possible avant la Conférence des Nations unies sur l’océan de 2025.
  • Mise en place d’une coalition du G7 dédiée à la ressource en eau afin d’apporter une réponse intégrée et intersectorielle au défi de sa préservation, tant en quantité qu’en qualité.

Énergie et climat

  • Élimination de la production d’électricité à partir du charbon durant la première moitié des années 2030, ou du moins dans un délai compatible au maintien du réchauffement climatique à 1,5 °C.
  • Soutien renforcé à l’égard des pays en développement dans la mise en œuvre notamment de leurs plans nationaux d’adaptation.
  • Lancement du G7 Adaptation Accelerator Hub afin de promouvoir les partenariats entre les pays du G7 et les pays en développement.
  • Opérationnalisation rapide du nouveau Fonds pour les pertes et préjudices, qui devrait notamment assurer la coordination et la complémentarité de l’ensemble des arrangements financiers existants.