Biodiversité : présentation et enjeux

Le Lundi 22 novembre 2021

La biodiversité c’est le tissu vivant de notre planète, dont nous faisons partie. Elle est au cœur de nos vies. Découvrez la biodiversité, son importance dans notre quotidien, et les informations clés de la biodiversité en France. Découvrez également les grands enjeux qui pèsent sur la biodiversité, et qui nous concernent tous : érosion de la biodiversité, changement climatique…

La biodiversité, qu’est-ce que c’est ?

Trois niveaux interdépendants, indispensables à la vie

L’usage du mot biodiversité, contraction de biologique et diversité, est relativement récent mais la biodiversité est très ancienne. La diversité biologique actuelle vient de la longue et lente évolution du monde vivant sur la planète, depuis les premiers organismes vivants connus il y a 3,5 milliards d’années.

La biodiversité, c'est le tissu vivant de notre planète. Cela recouvre l’ensemble des milieux naturels et des formes de vie (plantes, animaux, champignons, bactéries, etc.) et leurs interactions. Elle comprend trois niveaux interdépendants :

  • la diversité des milieux de vie à toutes les échelles : des océans, prairies, forêts… au contenu des cellules (pensons aux parasites qui peuvent y vivre) en passant par la mare du fond de son jardin, ou les espaces végétalisés en ville ;
  • la diversité des espèces (y compris l’espèce humaine) qui vivent dans ces milieux ;
  • la diversité génétique des individus au sein de chaque espèce : autrement dit, nous sommes tous différents !

La biodiversité est au cœur de nos vies

La biodiversité offre des biens irremplaçables et indispensables à notre quotidien. L’oxygène que nous respirons, notre nourriture et l’eau que nous consommons, les médicaments ou encore de nombreuses matières premières qui nous servent à nous loger ou nous vêtir (bois, fibres telles que laine, coton, chanvre…) : tout cela nous vient de la nature.

Lorsqu’ils sont en bonne santé, les milieux naturels et les espèces nous rendent aussi des services inestimables, par exemple :

  • les tourbières, les forêts ou encore les océans séquestrent le carbone et contribuent ainsi à lutter contre le changement climatique ;
  • pollinisation, fertilité des sols… certaines espèces, notamment les insectes, nous permettent d’avoir des fruits et légumes dans nos assiettes ;
  • les végétaux, en particulier dans les milieux humides, contribuent à une épuration naturelle de l’eau ;
  • les milieux humides protègent le littoral contre l'érosion, et atténuent l'intensité des risques naturels comme les crues et les inondations ;
  • les milieux naturels et les espaces végétalisés dans les villes structurent nos paysages et sont indispensables à notre bien-être.

[Infographie] La biodiversité c'est la vie !

[Infographie] La biodiversité c'est la vie !

Afficher la version texte de l'infographie

La biodiversité c'est la vie !

diversité + biologique = biodiversité

La biodiversité est le produit de la longue et lente évolution du monde vivant sur l'ensemble de la planète.

Les premiers organismes vivants connus datent de près de 3,5 milliards d'années.

La biodiversité est le tissu vivant de notre planète, riche de toutes les relations tissées entre les êtres vivants et leur milieu de vie.

3 niveaux de complexité interdépendants, la diversité des :

  • milieux de vie (mer, prairie, forêt, mare...) ;
  • espèces, y compris l'espèce humaine ;
  • individus, ou diversité génétique.

La biodiversité, à quoi ça sert ?

  • À fournir des biens au quotidien : oxygène, nourriture, médicaments, matières premières...
  • À rendre des services irremplaçables : pollinisation, fertilisation des sols, épuration des sols, prévention des inondations...

+ de 70% des cultures, soit 35 % du tonnage de ce que nous consommons, dépendent d'une pollinisation animale (en particulier des insectes).

La biodiversité fournit en biens et en service près de 2X la valeur de ce que produisent les humains chaque année.

Elle est notre pharmacie ! Nos médicaments viennent, pour la plupart, de molécules issues des plantes, des animaux, des champignons, des microorganismes... Comme l'aspirine qui s'inspire d'une molécule de l'écorce de saule.

Combien d'espèces sur Terre ?

  • 1,8 million d'espèces connues pour une diversité réelle estimée jusqu'à 100 millions.
  • Le groupe de coléoptère (hannetons, coccinelles, bousiers...) rassemble le plus grand nombre d'espèces connues (environ 400 000).
  • Les vers de terre, si importants pour la fertilité des sols, représentent la première biomasse animale terrestre en zone tempérée : 1 tonne par hectare en moyenne.
  • Les écosystèmes coralliens représentent moins de 1% des fonds sous-marins mais abritent un tiers (environ 93 000) de toutes les espèces marines connues (environ 280 000).

La biodiversité en France

[Vidéo] La biodiversité en France

Afficher la version texte de la vidéo

La biodiversité, c'est la vie !
La biodiversité, nous en faisons partie, nous en dépendons, nous en bénéficions.
Respirer, se nourrir, se soigner, produire des matières premières, récolter, innover, se protéger, se divertir.
Pourtant, nous la maltraitons : destruction des milieux naturels, surexploitation d'espèces sauvages, pollutions.
Près de 1.8 millions d'espèces sur la planète sont menacées, soit 28 %. Le rythme actuel de disparition des espèces est 100 à 1000 fois supérieur au taux naturel d'extinction.
Est-il déjà trop tard pour agir ?
La France mobilisée pour sauver la biodiversité.
En France, une biodiversité remarquable. Un patrimoine naturel exceptionnel, en métropole et en outre-mer.
Présente dans 3 océans, deuxième espace maritime au monde.
Des paysages et des milieux très variés.
Plus de 180 000 espèces présentes en métropole et en outre-mer, soit 10 % des espèces connues sur Terre, dont 20 % marines et 80 % terrestres.
600 nouvelles espèces sont décrites chaque année en France.
Une biodiversité également en danger.
En 10 ans, 590 000 hectares d'espaces naturels, forestiers et agricoles remplacés par des routes, habitations, zones d'activité, parkings, soit la taille d'un département comme la Seine-et-Marne.
En métropole, 33 % des populations d'oiseaux des milieux agricoles ont disparu en 30 ans.
29 % de la surface des coraux vivants a été perdue en outre-mer en 2017.
En métropole : 26 % des espèces évaluées en 2018 sont menacées. Dans les outre-mer insulaires : 39 %.
Face à l'urgence, la France a le devoir d'agir.
L'État, les collectivités locales, les associations, les entreprises agissent.
90 mesures rassemblées dans un plan national !
Zéro plastique dans les océans.
100 % des récifs coralliens français protégés à horizon 2025.
Réduction de l'usage des pesticides.
Des espaces protégés plus nombreux et bien gérés.
La nature pour tous, en ville et à la campagne.
L'éducation de tous, pour apprendre à protéger la biodiversité.
La limitation de la consommation d'espaces naturels.
Dans nos territoires, vous aussi, vous agissez déjà.
Chaque geste compte.
Apprenons à protéger la biodiversité.

Découvrir le portail Biodiversité.gouv.fr

Un patrimoine naturel d’une grande richesse

Par les espèces et les habitats naturels qu’elle abrite, la France possède un patrimoine naturel exceptionnel. Avec la métropole et les territoires d’outre-mer, elle est présente sur deux continents et dans tous les océans, sauf l'Arctique. C’est le 2e espace maritime du monde, qui accueille près de 10 % des surfaces de récifs coralliens dans le monde. 

La France est un des rares États européens à accueillir des écosystèmes tropicaux sur son sol, dont la forêt tropicale guyanaise. Plus de 180 000 espèces sont actuellement recensées en France, soit 10 % des espèces connues sur la planète.  

La France est présente sur 5 des 36 points chauds de la biodiversité mondiale : Méditerranée, Caraïbes, Océan Indien, Polynésie et Nouvelle-Calédonie.

Les points chauds de la biodiversité sont des régions très riches en espèces, mais également très menacées.  Les territoires français se trouvent dans cinq d’entre eux : bassin méditerranéen, Antilles, Polynésie, Nouvelle-Calédonie et océan Indien.
Crédits : Ministère de la Transition écologique

On retrouve six grands types d’écosystèmes sur nos territoires :

  • Les écosystèmes rocheux et de haute montagne, qui couvrent 2 % de la surface de la France métropolitaine, notamment dans les Alpes, les Pyrénées et la Corse. En savoir plus
  • Les écosystèmes marins et côtiers : l'espace maritime français s’étend sur plus de 10 millions de km², dont 97 % en outre-mer. La France abrite également la quatrième plus grande surface de récifs coralliens au monde. En savoir plus.
  • Les écosystèmes agricoles : il s’agit de l’ensemble des parcelles cultivées ou exploitées pour l’agriculture, qui couvrent 54 % du territoire métropolitain. En savoir plus.
  • Les écosystèmes forestiers, qui représente 16,4 millions d'hectares en France métropolitaine, et 9 millions d’hectares de forêts ultramarines essentiellement tropicales, diversifiées et riches en biodiversité. En savoir plus.
  • Les écosystèmes urbains : en ville aussi, il existe des espaces de nature qui peuvent être très divers : bois, milieux humides, potagers, jardins privés, etc. En savoir plus.
  • Les milieux humides et aquatiques continentaux : cours d’eau, prairie humide, étangs, marais, retenues d’eau, mangroves, eau stagnante ou courante, douce ou salée… Les écosystèmes humides et aquatiques recouvrent un ensemble très varié. En savoir plus.

Pour mieux agir en faveur de la biodiversité, il est essentiel de bien la connaître ! Il existe de nombreux programmes de collecte de données sur les espèces et les habitats, certains s’appuyant sur la participation du public, comme Vigie-Nature. Depuis 2012, l’Observatoire national de la biodiversité (ONB) propose des indicateurs pour éclairer des questions de société concernant la biodiversité.

En quoi la biodiversité est-elle menacée ?

La biodiversité se dégrade dans le monde

75% des milieux terrestres et 40% des écosystèmes marins sont fortement dégradés: c’est le constat alarmant que partagent les experts internationaux. Un million d’espèces sont menacées d’extinction dans le monde. Le rythme de disparition est 100 à 1000 fois supérieur au taux naturel d’extinction : on parle d’une sixième extinction de masse des espèces. Cette dégradation de la biodiversité est largement la conséquence de nos activités humaines, qui exercent des pressions majeures sur la nature.

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) suit l’état de la biodiversité dans le monde, avec la Liste rouge mondiale des espèces menacées.  En 2021, sur les 134 425 espèces étudiées dans cette liste, 37 480 sont classées menacées, parmi lesquelles 41% des amphibiens, 14% des oiseaux et 26% des mammifères, ou encore 34% des conifères.

Les milieux naturels sont également fragilisés: plus de 35 % des milieux humides littoraux et continentaux ont disparu depuis 1970 dans le monde et les forêts tropicales pourraient disparaître d'ici 50 à 70 ans au rythme actuel de la déforestation.
 

La France se situe parmi les dix pays abritant le plus grand nombre d’espèces mondialement menacées (soit 1301 espèces), selon la Liste rouge des espèces menacées 2018, et 68 % des habitats menacés au niveau européen sont présents en France métropolitaine. 

En France métropolitaine, 14 % des mammifères, 24 % des reptiles, 23 % des amphibiens et 32 % des oiseaux nicheurs sont menacés de disparition du territoire, tout comme 19 % des poissons d’eau douce.

En outre-mer, plus d’un tiers des espèces d’oiseaux de La Réunion sont menacées ou ont déjà disparu. En Guyane, 13 % des oiseaux et des poissons sont menacés et 16 % des mammifères marins. En Martinique, ce sont 47 % des reptiles, 28 % des mollusques et 21 % des oiseaux qui sont menacés. En savoir plus : la liste rouge des espèces menacées en France.
 

Les causes de l’érosion de la biodiversité

Certaines causes naturelles peuvent expliquer la disparition d’espèces ou de milieux naturels, mais le rythme d’érosion actuel est largement attribuable aux activités humaines:

  • la destruction et la fragmentation des milieux naturels liées, notamment, à l’urbanisation et au développement des infrastructures de transport ;
  • la surexploitation d’espèces sauvages : surpêche, déforestation, braconnage, etc. ;
  • les pollutions de l’eau, des sols et de l’air ;
  • le changement climatique qui peut s’ajouter aux autres causes et les aggraver. Il contribue à modifier les conditions de vie des espèces, les forçant à migrer ou à adapter leur mode de vie ;
  • l’introduction d’espèces exotiques envahissantes.
     

Climat et biodiversité

Au cours de l’histoire de la vie, les variations du climat ont modifié les zones de vie des espèces, les paysages, et ont influencé l’apparition ou la disparition d’innombrables espèces.

À l’inverse, la biodiversité joue un rôle fondamental dans la régulation du climat (humidité, température, etc.).  Elle contribue aussi à atténuer les effets du changement climatique, en protégeant le littoral de l’érosion, en atténuant l’intensité des crues et des inondations, etc. C’est pourquoi elle est un thème important du plan national d’adaptation au changement climatique.

Le changement climatique actuel modifie les interactions entre les espèces et leurs milieux de vie dans les écosystèmes. Pour un réchauffement mondial de 2 à 3 °C, les experts prévoient ainsi une augmentation du risque de disparition pour 20 à 30 % des espèces animales et végétales.

Quel est le lien entre changement climatique et biodiversité ?

La France agit en faveur de la biodiversité

Un panel d'outil en faveur de la biodiversité

Politiques des sites et des paysages, protection des milieux humides, protection des espèces menacées ou encore lutte contre l’artificialisation des sols : la biodiversité est au cœur de nombreuses politiques publiques. La gestion et la protection des milieux naturels, de la flore et de la faune reposent sur un large éventail d’outils, parmi lesquels les plans nationaux d’action en faveur des espèces menacées les aires protégées terrestres et marines (parcs nationaux, parcs naturels marins, réserves naturelles, etc.). 

Comment la France agit-elle pour préserver la biodiversité ?

Pour aller plus loin

Ces contenus peuvent aussi vous intéresser