Sécheresse : les mesures pour économiser l’eau

Le Vendredi 12 août 2022


Crédits : Laurent Mignaux / Terra

Le 12 août 2022, 93 départements sont concernés par une restriction au-delà de la vigilance, sur au moins une partie du territoire : 3 en alerte, 16 en alerte renforcée et 74 en crise. Depuis hier, la Haute-Marne est passée en crise.
Paris, la Seine-Saint-Denis, et les Hauts-de-Seine sont en vigilance.

Des épisodes de sécheresse de plus en plus fréquents

Le changement climatique modifie déjà le cycle de l’eau. Les épisodes de sécheresse sont de plus en plus fréquents et débutent plus tôt dans l’année.

Cette année, dès mars, le Comité d'anticipation et de suivi hydrologique (CASH) s'est réuni pour faire le point sur la situation hydrologique et anticiper le risque de sécheresse en France métropolitaine cet été.

Les feux de forêt et de végétation

Les épisodes de sécheresse et de canicule accentuent la sensibilité de la végétation au feu. En 2019, 15 000 hectares de forêt ont été détruits par les flammes. Ce sont nos activités et nos actions qui sont le plus souvent la cause de ces incendies : 9 feux sur 10 sont d’origine humaine. En période de sécheresse, il faut donc redoubler de vigilance. 

Alors, ayons dès aujourd’hui les bons réflexes pour ne pas être à l’origine d’un départ de feu de forêt ou de végétation.

Les feux de forêt et de végétation : http://feux-foret.gouv.fr/

Comment est surveillée et gérée la sécheresse en France ?

Une surveillance accrue pendant la période estivale

De nombreux acteurs sont impliqués dans la surveillance des ressources en eau : le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Météo-France, le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), l’Office français de la biodiversité (OFB) mais aussi VNF (Voies navigables de France). Les niveaux des eaux souterraines et les débits des cours d’eau sont mesurés en permanence. Tous les mois, un bulletin de situation hydrologique est publié dans chaque région ou bassin par les directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL). 

La mise en place de restrictions pour économiser l’eau

Pour faire face aux périodes d'insuffisance de la ressource en eau, les préfets peuvent prendre des mesures exceptionnelles, graduelles et temporaires de limitation ou de suspension des usages de l’eau non prioritaires pour les particuliers et les professionnels, selon 4 niveaux de gravité (vigilance, alerte, alerte renforcée, crise).

L’ensemble de ces arrêtés est disponible sur le site Propluvia.

Les agences de l'eau

Les agences de l'eau mettent en oeuvre chacune un programme d'aides et de subventions adaptées à la réalité territoriale de leur bassin versant en faveur d'une gestion et d'une préservation de la ressource en eau et les milieux aquatiques.  Cela passe notamment par des incitations financières à la mise en place de système plus économes en eau.

L'ensemble de ces aides peuvent être retrouvées sur https://aides-territoires.beta.gouv.fr/

Opération nationale de « contrôles sécheresse »

Depuis la prise des premiers arrêtés au printemps, les services de l’OFB ont effectué 4 000 contrôles dans les départements concernés, sous l’autorité des préfets compétents.

L’objectif de l’opération nationale qui a débuté le 25 juillet était de sensibiliser l’ensemble des acteurs et des citoyens aux enjeux de la ressource en eau, en faisant preuve de pédagogie et en expliquant la réglementation en vigueur. Elle a été relayée à l’échelle nationale et dans l’ensemble des territoires.

Ces contrôles ont révélé que la majorité des usagers respectent la réglementation. Seuls 15 % des contrôles ont amené les inspecteurs de l’environnement de l’OFB à constater des non-conformités, dont les suites données vont, selon les instructions des parquets compétents, du simple rappel à la loi jusqu’à la contravention de cinquième classe.

Les services de l’OFB resteront mobilisés pour faire appliquer la réglementation en vigueur jusqu’à la fin de l’épisode de sécheresse.


Crédits : PROPLUVIA

Comment gérer l’eau en période de sécheresse ?

En période de sécheresse, soumis ou non à des mesures de restrictions, chacun d'entre nous peut agir en adoptant les bons réflexes.

Particuliers ?

  • J’évite de laisser couler l’eau ;
  • Je limite les arrosages de mon jardin ;
  • J’utilise mes appareils de lavage à plein ;
  • J’installe des équipements économes en eau.

Collectivités ?

  • Je réduis les fuites dans les réseaux de distribution d’eau potable ;
  • J’ai une connaissance détaillée des volumes d'eau consommés ;
  • Je distribue des kits hydro-économes dans les foyers ;
  • J’optimise l’arrosage des espaces verts et du nettoyage des voieries.

Industriels ?

  • Je recycle certaines eaux de nettoyage ;
  • Je mets en place des circuits fermés ;
  • Je modifie certains modes opératoires et process pour économiser l’eau.

Agriculteurs ?

  • Je mets en place des tours d’eau pour l’irrigation ;
  • J’utilise un matériel d’irrigation hydro-économe ;
  • J'opte pour des cultures qui exigent moins d'eau.

L’eau est une ressource rare, alors économisons-la.

Un kit de communication est disponible

Dans le kit de communication "Sécheresse : ayons les bons réflexes pour économiser l'eau", retrouvez :

  • Une vidéo sur l'origine et les conséquences d'une sécheresse
  • Un article sur les bons réflexes pour économiser l'eau
  • L'infographie sur les bons réflexes
  • Les vignettes pour les réseaux sociaux en format carré et en format 16/9 vertical (story)
  • L'affiche en format A4
Revenir en haut de la page