Stratégie d’accélération recyclabilité, recyclage, réincorporation des matériaux recyclés

Le Lundi 9 août 2021

La stratégie d’accélération « recyclabilité, recyclage et réincorporation des matériaux recyclés » est un des marchés-clés retenus dans le cadre du pacte productif 2025, annoncé par le Président de la République en avril 2019. Elle a été élaborée par une task-force interministérielle pilotée par le Ministère de la transition écologique, en étroite collaboration avec la DGE et avec l’appui technique de l’ADEME.

Cette stratégie vise à améliorer la performance des marchés des matières premières de recyclage (MPR) en identifiant les freins et les leviers d’actions à mettre en place aux différentes étapes de la chaîne de valeur du recyclage :

  • Recyclabilité des produits mis sur le marché ;
  • Collecte et tri des produits en fin de vie ;
  • Production des matières premières de recyclage ;
  • Réincorporation des matières premières recyclées dans de nouveaux produits.

Il s’agit de renforcer la filière française du recyclage afin de relever un certain nombre de défis écologiques, économiques et technologiques nécessaires à la transition vers une économie circulaire, compétitive et respectueuse de l’environnement, en :

  • développant une offre française de MPR ;
  • et en augmentant leur réincorporation dans les produits en substitution des matières premières vierges.

Ainsi, les objectifs de la stratégie sont de :

  • Développer la demande pour le marché national, l’export et la résilience : soutenir la réincorporation de MPR, soutenir l’innovation pour diversifier les voies de recyclage et les débouchés, développer de nouveaux marchés ;
  • Développer l'offre : capter plus de gisement y compris en développant la collecte, soutenir l’innovation pour la recyclabilité, améliorer la traçabilité et la qualité des MPR, améliorer l’acceptation sociale de produits incorporant des MPR, soutenir les investissements industriels ;
  • Encourager les chaînes de valeur territoriale ;
  • Renforcer et préserver le tissu industriel ;
  • Développer la formation et les compétences pour assurer la pérennisation et la création d’emplois.

Les filières de recyclage sont à des stades de maturité variés. Une approche par matériau permet de mieux cibler les opportunités économiques à développer, les freins ou barrières à lever (techniques, économiques, organisationnelles, normatives ou réglementaires) ainsi que les bénéfices environnementaux associés.

Mise en œuvre sur cinq matériaux (plastiques, y compris les élastomères, papiers/cartons, métaux stratégiques indispensables à la transition bas carbone, composites et textiles) cette approche est complétée par un certain nombre de thèmes transversaux et multi matériaux comme par exemple les technologies de tri ou encore les incitations économiques pour soutenir la demande en matières premières recyclées.

Au-delà du groupe de travail interministériel mandaté pour son élaboration, la stratégie d’accélération recyclabilité, recyclage et réincorporation des matériaux mobilise de nombreux acteurs à travers les consultations et les auditions des parties prenantes menées entre juillet 2020 et février 2021.

Un premier appel à projet « Solutions innovantes pour l’amélioration de la recyclabilité, du recyclage et de la réincorporation des matériaux » est d’ores et déjà en ligne sur le site de l’ADEME. Cet appel à projet vise à soutenir les projets d’innovations dans le domaine des technologies de tri des matériaux et de démantèlement des produits en fin de vie, ainsi que dans le domaine du recyclage des plastiques.

Ces contenus peuvent aussi vous intéresser