Barbara Pompili et Bérangère Abba ont lancé le Club des partenaires et mécènes du ministère pour l’organisation du Congrès mondial de la nature de l’UICN

Le Mercredi 7 juillet 2021

A deux mois du Congrès qui se tiendra 3 au 11 septembre 2021 à Marseille, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Bérangère Abba, secrétaire d’État chargée de la Biodiversité, ont réuni pour la première fois les partenaires et mécènes engagés aux côtés du ministère dans l’organisation du Congrès mondial de la nature de l’UICN.

Organisé tous les 4 ans, le Congrès mobilise les experts et acteurs de la protection de la nature : Etats, agences gouvernementales, ONG, peuples autochtones, aux côtés des entreprises, des collectivités locales et des milieux académiques et scientifiques.  

Le choix de la France, pays hôte, de maintenir malgré le contexte sanitaire incertain, un format à la fois dématérialisé et présentiel permettra au plus grand nombre de découvrir les pavillons et thématiques, dont le pavillon France ; ainsi que les Espaces Générations Nature : des lieux ouverts à tous où sensibiliser, de manière ludique, à l’engagement en faveur de la biodiversité et à la découverte de ses enjeux.

L’édition 2021 du Congrès mondial de la nature revêt une importance toute particulière : après deux reports en raison de la pandémie que nous connaissons, le Congrès se tiendra finalement en amont de la COP 15 prévue en Chine qui doit définir le cadre mondial pour enrayer la perte de la biodiversité, avec des moyens de mise en œuvre renforcés. En montrant qu’il est possible d’agir lors du Congrès mondial de la nature à Marseille, les acteurs impliqués créeront les conditions d’un accord ambitieux pour cette COP. Nous sommes heureux de rassembler aujourd’hui les partenaires et mécènes impliquées dans l’organisation du Congrès, au côté du ministère.

Barbara Pompili

En septembre, Marseille accueillera le Congrès mondial de la nature, la France peut être fière d’organiser un moment fédérateur de la mobilisation internationale en faveur de la préservation de la nature. Alors que la prise de conscience n’a jamais été aussi vive sur les enjeux de préservation de la biodiversité, le Congrès s’ouvre à un plus large public en offrant à plus de 350 porteurs de projets institutionnels, privés ou associatifs l’occasion de présenter leurs initiatives et actions en faveur de la biodiversité

Bérangère Abba

Retrouvez en ligne : 

 

Pour votre information, les accréditations pour le Congrès sont ouvertes auprès de l’UICN directement.