Du 03 au 11 septembre 2021

Le Congrès mondial de la nature de l’UICN à Marseille

Un grand rendez-vous international pour la biodiversité

Du 3 au 11 septembre 2021, la France a accueilli pour la première fois le Congrès mondial de la nature de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), à Marseille. 

Organisé tous les 4 ans, cet événement est l’une des plus grandes manifestations internationales pour la biodiversité, permettant de mobiliser des acteurs de la protection de la biodiversité du monde entier. Plus de 9 200 congressistes ont participé à cette édition, dont 5 700 présents à Marseille et 3 500 à distance. Pour la première fois, sur initiative française, plus de 25 000 visiteurs grand public ont également pu se rendre au congrès et découvrir les Espaces Générations Nature (EGN) et les différents espaces d’exposition.

Le manifeste de Marseille, synthèse des engagements et annonces pris durant le congrès, met en lumière les liens indissociables entre climat et biodiversité. Il appelle à protéger 30 % des espaces terrestres et marins, à la neutralité climatique, ou encore à la prise en compte des liens entre santé humaine, animale et des écosystèmes. Il donne un élan aux États pour le cadre stratégique mondial pour la biodiversité qui sera adopté à la COP 15 sur la diversité biologique en 2022 en Chine.

Replays, décryptages : retrouvez les échanges du congrès

Retrouvez toutes les informations

Le manifeste de Marseille, le résultat des motions, le programme complet de l'événement sont à retrouver sur le site du Congrès mondial de la nature de l’UICN: www.iucncongress2020.org/fr.

Congrès mondial de la nature de l'UICN. Expos, rencontres, ateliers, films : rendez-vous sur les Espaces Générations Nature du 4 au 11 septembre 2021, au Parc Chanot à Marseille, entrée libre et gratuite.
Crédits : MTE

Informations pratiques

Le Congrès se tiendra du 3 au 11 septembre 2021 au parc Chanot, à Marseille, sous un format hybride qui permettra au public de participer à un ensemble d’événements sur place, ou d’assister à certains événements à distance.

Plusieurs espaces dédiés à la mobilisation se tiendront au Parc Chanot de Marseille. 

Des espaces d’exposition ouverts aux publics, pour découvrir la diversité du monde et des cultures

  • Les Espaces Générations Nature : du 4 au 11 septembre

Nouveauté proposée par la France, ce village de la biodiversité accueille gratuitement et sans inscription le grand public et met en lumière les projets d’acteurs et citoyens français engagés pour la préservation de la biodiversité. 

  • Le Hall d’exposition : du 4 au 9 septembre

Lieu de rencontres et d’échanges pour les publics, les congressistes et les personnalités invitées, le Hall d’exposition permet aux exposants de présenter leurs recherches, innovations et autres travaux. Il réunit des pavillons et des stands d’acteurs et de pays, y compris le Pavillon France. 

Des espaces réservés aux congressistes et aux membres de l’UICN

  • Le Forum : du 4 au 7 septembre 

Consacré aux débats publics, il permet aux acteurs du monde entier de débattre et penser des solutions de développement durable et de protection de la nature.

  • L’Assemblée des membres : du 8 au 10 septembre

Elle rassemble plus de 1 300 membres, représentant plus de 160 pays : États, agences gouvernementales, agences de développement économique, institutions scientifiques et universitaires, entreprises, société civile et peuples autochtones, pour prendre des décisions communes.

Retrouvez l'ensemble des éléments presse du ministère pour le congrès

Un Congrès écoresponsable

Evénement international de référence dans les domaines de la conservation de la nature et de la préservation de la biodiversité, le Congrès mondial de la nature vise à être exemplaire au regard du développement durable. À ce titre, le ministère de la Transition écologique s’est engagé dans une gestion responsable du Congrès à travers la mise en œuvre de la norme ISO 20121 et le respect des principes d’inclusion, d’intégrité, de transparence et de vigilance.

En collaboration étroite avec l’UICN, les collectivités territoriales, la société civile et les partenaires et prestataires, l’organisation met en œuvre de nombreuses initiatives visant à limiter l’empreinte carbone du Congrès et à maximiser son héritage pour le territoire. Le plan d’action durable du Congrès répond plus particulièrement à 4 enjeux :

  • mettre en place une organisation éco-responsable, bas carbone, minimisant l’utilisation des ressources ainsi que la production de déchets, et favorisant l’économie circulaire ;
  • maximiser l’engagement et les impacts territoriaux, en donnant l’opportunité aux différents acteurs locaux d’être impliqués dans l’événement et en facilitant l’emploi de tous, le volontariat et le bénévolat ;
  • renforcer la dynamique territoriale durable, en valorisant le patrimoine naturel local et les pratiques durables de conservation de la nature et de préservation de la biodiversité ;
  • organiser un événement fédérateur, en offrant la possibilité à tous les publics de participer dans des conditions de confort, d’équité, de sécurité et d’intégrité.

 

Des conditions sanitaires optimales

Afin de garantir la sécurité du public, les organisateurs du Congrès ont mis en place une série de mesures :

  • Les pass sanitaires électroniques ou papier sont demandés aux entrées du Congrès à tous les participants ;
  • Un centre de test temporaire est installé à l’entrée du congrès pour tous les participants, exposants, membres de l’organisation et prestataires le nécessitant ;
  • Des référents covid-19, identifiés parmi les prestataires et les organisateurs du congrès, ont pour mission de détecter d’éventuelles contaminations et d’alerter les personnes qui ont été exposées au virus.

Des mesures de protection ont également été mises en place :

  • Le port du masque est obligatoire pour tous en intérieur et en extérieur ;
  • Des bornes de distribution de gel hydroalcoolique ont été disposées partout sur le site ;
  • Tous les espaces et les objets devant être manipulés sont désinfectés régulièrement ;
  • La majorité des supports sont dématérialisés ;
  • Les espaces de conférence et de restauration sont pensés de façon à garantir la distanciation ;
  • La ventilation des espaces en 100% air extérieur ainsi qu’une aération régulière sont mises en œuvre. Des mesures de CO2 sont pratiquées plusieurs fois par jours.

Enfin, les congressistes sont incités à respecter les gestes barrière et la distanciation via un affichage adapté. Ils sont invités à activer l’application mobile #TousAntiCovid.