L’État et la Région Auvergne-Rhône-Alpes s’engagent pour améliorer l’accompagnement des ménages dans les travaux de rénovation énergétique de leur logement

Le Mercredi 14 octobre 2020
Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement et Éric Fournier, conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Vice-Président délégué à l’environnement, développement durable, énergie et Parcs Naturels Régionaux, Président de la Communauté de communes de la Vallée de Chamonix Mont-Blanc, et maire de Chamonix ont signé cet après-midi la convention de mise en œuvre du programme « Service d’Accompagnement à la Rénovation Énergétique » (SARE) à l’échelle de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Cette signature marque une nouvelle étape dans le déploiement national de ce programme d’aide.

Ce programme permettra de renforcer la dynamique territoriale en faveur de la rénovation énergétique des logements à l’échelle de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, en associant l’ensemble des collectivités locales et les réseaux professionnels.

Le programme mobilisera sur ce territoire 20 millions d’euros sur 3 ans, cofinancés par les Certificats d’économie d’énergie et 31 millions € co-financés par les collectivités, au premier chef desquelles le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes.

Ce financement permettra d’offrir sur la période 2020 – 2023 une information et un conseil de qualité en matière de rénovation énergétique à 330 000 ménages, d’accompagner près de 20 000 ménages dans la réalisation de leurs travaux ou encore de conseiller plus de 3 500 entreprises dans la rénovation énergétique de leurs locaux.

Je me réjouis de signer aujourd'hui avec la région Auvergne-Rhône-Alpes la convention de mise en œuvre du Service d'accompagnement à la Rénovation Énergétique, qui est un cap important franchi pour le déploiement de ce programme et qui va permettre d'aider concrètement beaucoup de ménages et d’entreprises de la région à sauter le pas de la rénovation énergétique.
Emmanuelle Wargon
Le manque d’information sur les aides existantes et de conseil technique représente bien souvent un frein aux initiatives individuelles et professionnelles en matière de rénovation énergétique. En mobilisant pas moins de 52 millions d’euros en Auvergne Rhône-Alpes Région pour accompagner plus efficacement les ménages et les entreprises dans le diagnostic et la mise en œuvre au travers d’un guichet unique, la Région, l’Etat et l’ensemble des collectivités locales associées se donnent les moyens de leurs ambitions en faveur d’une véritable transition écologique du quotidien
Eric Fournier

Accompagner les ménages dans leurs travaux de rénovation énergétique : 200 millions d’euros investis à l’échelle nationale grâce au programme « SARE »

Ce programme, créé le 5 septembre 2019 dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie, apporte un cofinancement jusqu’à 50% des montants engagés par les collectivités territoriales pour étendre le réseau public d’information, de conseil et d’accompagnement des ménages à la rénovation énergétique de leurs logements (réseau « FAIRE Tout pour ma renov’ »).

Doté d’une enveloppe 200 millions d’euros pour la période 2019-2024, ce programme a pour but de permettre à tous les citoyens de pouvoir bénéficier d’une information et d’un accompagnement à la rénovation énergétique de leur logement.

À ce jour, 15 territoires se sont engagées aux côtés du Gouvernement pour mettre en œuvre ce programme d’accompagnement

15 conventions territoriales, couvrant 14 régions, ont été votées ou seront soumises au vote d’ici la fin de l’année 2020 :

Au total, ces conventions prévoient de mobiliser 135 millions d’euros de Certificats d’économies d’énergie en complément de 150 millions d’euros des collectivités territoriales pour les trois prochaines années. Très concrètement, il s’agit d’informer et de conseillers plus de 2 millions de ménages, d’accompagner 110 000 particuliers ou copropriétés dans leurs projets de travaux ou encore de mener plus de 200 000 audits énergétiques.

L’objectif est désormais d’aboutir à une couverture par une convention de 100 % du territoire métropolitain d’ici la fin de l’année 2020. Le déploiement en Outre-Mer se finalisera au 1er semestre 2021.