Installation des médiateurs autour du projet de territoire du bassin versant du Tescou

Le Mercredi 22 septembre 2021

Bérangère Abba, secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité, a reçu aujourd’hui les médiateurs désignés conjointement par le ministère de la Transition écologique et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour accompagner l’aboutissement du projet de territoire du bassin versant du Tescou (81) : M. Claude Gitton, membre du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) et M. Alain Joly, membre du Conseil général de l’Alimentation, de l’Agriculture et des Espaces Ruraux (CGAAER).

Le 29 mars 2021, Bérangère Abba a dressé le constat de l’Etat concernant les actions passées et à venir pour progresser dans l’approfondissement de solutions et passer à une phase plus opérationnelle, au cours de laquelle émergeraient une ou des maîtrises d’ouvrage.

Après une période riche en échanges et travaux, la mission confiée aujourd’hui au binôme de médiateurs vise à accompagner la poursuite de l'élaboration du projet de territoire pour la gestion de l'eau dans une phase plus opérationnelle. Elle veillera plus particulièrement aux aspects suivants :

  • Qualité et permanence du dialogue et des échanges entre tous les acteurs concernés,
  • Bon fonctionnement des instances de gouvernance,
  • Fluidité et transparence des échanges d’informations et de données, et plus des processus mis en œuvre,
  • Garantie d’écoute et d’examen des points de vue exprimés,
  • Restitution régulière de l’évolution du projet, avec mise en évidence des avancées ou de points de blocage,
  • Mise en œuvre de médiations destinées à exprimer et lever les points de blocage.

La mission est prévue pour une durée initiale d’un an. Des points d’étape permettront d’apprécier l’opportunité d’y mettre fin de façon anticipée ou de la prolonger.

Les médiateurs vont pouvoir accompagner les acteurs du projet de territoire dans une phase opérationnelle visant l’approvisionnement en eau des agriculteurs de la vallée dans le respect des milieux. Je suis convaincue que par le dialogue et la transparence, nous aboutirons à un projet de territoire respectueux des équilibres, bénéficiant aux agriculteurs et aux habitants, et préservant la richesse écologique exceptionnelle du bassin du Tescou.

Bérangère Abba