La Greentech innovation

Le Mercredi 13 janvier 2021

L’initiative GreenTech Innovation vise à développer l’innovation des start-up et PME pour développer de nouveaux produits, usages et services pour les citoyens sur les différentes thématiques du ministère de la transition écologique.

Cette communauté est déjà riche de 170 start-up et PME innovantes, couvrant tous les sujets du pôle ministériel : décarbonation de l’économie, efficacité énergétique, énergies renouvelables, numérique responsable, neutralité carbone, gestion des risques, bâtiment et ville durable, transports efficients et propres, économie circulaire, santé-environnement, eau et biodiversité.

Cette démarche s’appuie notamment sur un appel à manifestation d’intérêt et un réseau d’incubateurs Greentech qui viennent tous deux d’être relancés.

Le ministère est partenaire de la FrenchTech pour soutenir les  start-up greentech qui ont la capacité de devenir de futurs leaders internationaux dans ce secteur ; l'objectif est d’être à leurs côtés pour les aider à accélérer leur développement en France comme à l’international.

 

Dans le cadre du mouvement French Tech for the Planet, il est proposé une offre d’accompagnement à 20 start-up françaises greentech sélectionnées chaque année sur appel à candidatures, à l’aide d’un jury d’experts. L’offre est proposée par la Mission French Tech de façon rapprochée avec plusieurs correspondants French Tech (qui accompagnent déjà le French Tech Next40/120) et avec aussi les équipes du ministère.

 

Nous sommes à la recherche de 20 start-up françaises prometteuses travaillant sur des marchés ou des activités favorables à la transition écologique, qui ont déjà atteint un certain stade de maturité confirmé par leur croissance annuelle ou le montant de leur levée.

 

Prenez connaissance de  l’appel à candidatures.

 

Les 20 start-up sélectionnées bénéficieront de l’accompagnement de la Mission French Tech qui travaillera de façon rapprochée avec les équipes du ministère.

Le réseau national d’incubateurs

Développé en partenariat étroit avec les acteurs territoriaux de l’innovation et avec les organismes de l’excellence française en matière de recherche et de technologie, le réseau national Incubateurs GreenTech vise à accélérer et à démultiplier l’émergence de solutions innovantes depuis le secteur privé et la recherche, mais aussi via l’orientation de la commande publique vers ces expérimentations.  Ce réseau d'incubateurs est composé de plus de 27 membres actifs à ce jour.

Le réseau d’incubateurs de la Greentech innovation est ouvert aux incubateurs qui souhaitent soutenir les start-up et PME innovantes en faveur de la Transition écologique : neutralité carbone, économie verte, chimie biosourcée, réseaux électriques intelligents, bâtiments durables, mobilité durable, santé-environnement, eau biodiversité et biomimétismes, numérique durable...

    Le living Lab de St Mandé

    Situé à proximité immédiate de l'IGN, de MétéoFrance, de la direction régionale et interdépartementale de l'environnement et de l'énergie (DRIEE) et de l'office français de la biodiversit (OFB), ce living lab vise à développer l'usage des innovations Greentech auprès des collectivités territoriales. Cette implantation facilite également les relations et l'accès aux compétences du réseau scientifique et technique du Ministère.

    L'accompagnement des start-up

    L'initiative Greentech innovation accompagne les start-up qui innovent en faveur de la transition écologique. Au sein de ses incubateurs, un parcours d'accompagnement dédié aux jeunes pousses est en place afin de favoriser leur croissance. Cette offre de service proposée par le ministère de la Transition écologique et solidaire est diverse.

    L’accompagnement proposé au sein des incubateurs se focalise sur le renforcement de la dimension verte des projets. Pour des expertises adaptées aux besoins spécifiques de chaque projet, les start-up ont accès aux ressources scientifiques et techniques du ministère. Les services incorporent des outils tels que l'analyse de cycle de vie, les méthodes d'éco-conception, l'informatique durable et l'accessibilité web. Les start-up ont à leur disposition les données concernant des thématiques variées, comme la production d’énergie, la performance énergétique, les risques, la biodiversité, la météorologie... Elles sont également intégrées au réseau du ministère qui comportent les écoles d’ingénieurs, l'institut national de l'information géographique et forestière (IGN), Météo-France, l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe)…

    Concernant l'accompagnement entrepreneurial, des partenaires extérieurs au ministère, grandes écoles, grands groupes, pôles de compétitivité… sont associés. Ces partenariats permettent aux porteurs de projet de bénéficier de conseils collectifs ou personnalisés dans des domaines aussi divers que le design de produit, le développement d'outils numériques ou encore la propriété intellectuelle. Dans ce cadre, les lauréats ont accès à des formations portant sur la communication, le développement commercial, le marketing digital, la gestion de projet en start-up, les enjeux réglementaires fondamentaux, les questions de gouvernance, le recrutement et les aspects financiers.

    L'accompagnement individuel se matérialise par des chèques prestation conseil, qui ouvrent aux lauréats des heures de service et d'appui personnalisé auprès du réseau scientifique et technique du ministère et des partenaires spécialisés.