Recherche

France 2030 : Bruno Le Maire, Jean-Baptiste Djebbari et Agnès Pannier-Runacher, avec Bruno Bonnell, détaillent le volet aéronautique

Le Jeudi 17 mars 2022

France 2030 : Bruno Le maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué charge des Transports, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, avec Bruno Bonnell, secrétaire général pour l’investissement, détaillent le volet aéronautique.

Le volet aéronautique du plan France 2030 apporte 1,2Md€ de nouveaux crédits, avec un objectif fixé par le Président de la République : développer en France un avion bas carbone à l’horizon 2030. Sur cette enveloppe, 800M€ alimenteront la feuille de route technologique du Conseil pour la Recherche Aéronautique Civile (CORAC), partagée entre l’Etat et les industriels.

Le CORAC, instauré en juillet 2008, avait déjà bénéficié de près de 1,6 milliards d’euros entre 2020 et 2022, dont plus de 1 milliard d’euros engagés en 2021, ce qui a permis de soutenir les investissements en R&D de 348 sites aéronautiques (http://salledelecture-ext.aviation-civile.gouv.fr/externe/sites_aero_corac/). Les projets soutenus portent sur les nouveaux moteurs ultra-sobres, l’hybridation électrique, l’avion de ligne à très faible consommation, l’avion à hydrogène, les hélicoptères ultra-sobre et hybrides ou électriques, la capacité d’incorporation de 100% de carburants aéronautiques durables dans les moteurs, ou encore les opérations aériennes optimisant les trajectoires pour réduire la consommation de carburant.

Ces projets, pour la plupart partenariaux (jusqu’à 40 partenaires pour les projets de plus grande ampleur), bénéficient de manière directe à 185 sociétés (dont 170 équipementiers, PME et ETI) et 35 laboratoires publics. Le dispositif d’accès simplifié pour les PME et ETI de la filière (« CORAC-PME ») lancé en 2020, a déjà permis à 55 d’entre elles d’intégrer les projets du CORAC, dont plus de 20 en tant que leader de projet. Ce dispositif sera maintenu et amplifié dans le cadre de France 2030.

Par ailleurs, dans le cadre de France 2030, 400M€ seront dédiés aux acteurs émergents de l’industrie aéronautique. Un appel à projets destiné aux acteurs émergents sera lancé prochainement, il sera opéré par Bpifrance. Ce dispositif vise à soutenir des innovations qui pourront rapidement alimenter le marché de l’aviation dé-carbonée, comme les avions légers électriques ou hybrides, réalisables à plus court terme que les avions de ligne décarbonés.

Le déploiement rapide des carburants d’aviation durables est également une solution disponible à court-terme indispensable pour décarboner l’aviation. France 2030 amplifiera le soutien à l’émergence en France de cette filière de production de carburants durables ; en particulier, l’appel à projets en cours sur les démonstrateurs et études préindustrielles initié en 2021, sera étendu jusqu’à l’automne 2022, et pourra s’ouvrir à l’industrialisation.

À l’occasion d’un déplacement à Pau chez Safran Helicopter Engines, Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, a également annoncé le lancement du projet BeautHyfuel, porté par deux startups Turbotech et Elixir Aircraft. D’une durée de 30 mois, ce projet a pour ambition de développer un système de propulsion cryogénique hydrogène complet (du réservoir au moteur) pour l’aviation légère et d’en effectuer une pré-intégration sur avion, avec la perspective d’aboutir, à la fin d’une deuxième phase, à des essais en vol et à la certification d’un avion léger hydrogène cryogénique. Ce projet est soutenu à hauteur de 3,6 M€ par France Relance dans le cadre du CORAC-PME. Les premiers essais des moteurs à hydrogène auront lieu dès cette année.

Revenir en haut de la page