Brune Poirson lancera la consultation publique sur la partie "mieux produire" de la pré-feuille de route économie circulaire le 9 février 2018

Le Mercredi 7 février 2018

Brune POIRSON, secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, lancera la consultation publique sur la partie « mieux produire » de la pré-feuille de route économie circulaire à l’occasion d’une visite des locaux de MACHAON et de THINC LAB à Châlons-en-Champagne, le vendredi 9 février 2018.

Programme :

10h30 : Visite de l’entreprise de recyclage de plastique MACHAON
Lieu : 3 avenue du 106ème Régiment d’infanterie – 
51000 Châlons-en-Champagne
Pour des raisons de confidentialité, aucune image n’est faisable à l’intérieur de l’entreprise 
Ouvert à la presse sur accréditation

11h45 : Visite de THINC LAB
Lieu : 1 Place de la Comédie - 51000 Châlons-en-Champagne
Ouvert à la presse sur accréditation

Merci de vous accréditer en indiquant votre numéro de carte de presse :
06 85 31 12 39 / marie.cunin@marne.gouv.fr

A propos de MACHAON :
Machaon, produit 700T/mois de granulés de polyéthylène de basse densité (LDPE) recyclé. Le siège et centre d’opérations sont à Châlons-en-Champagne (France). 
Machaon vend leurs granulés de LDPE recyclé dans toute l’Europe. Leur expérience dans le secteur, leur capacité de production et leur logistique nationale et internationale, leur permettent d’offrir des produits de qualité, régulière et un service sérieux.

A propos de THINC LAB :
Le ThincLab Châlons est le fruit d’un partenariat entre l'Université d'Adélaïde et la ville française de Châlons-en-Champagne. Il s’appuie sur  le Centre d'Entrepreneuriat, de Commercialisation et d’Innovation (ECIC) de l'Université d'Adélaïde. 
ThincLab Châlons fait partie d’un réseau mondial d’incubateurs stimulant l'esprit d'entreprise et d'innovation qui offre aux start-ups et entreprises françaises, la possibilité de collaborer, créer et innover. 
Au-delà de l'espace, il offre un accès à tous les outils, ressources et réseaux requis pour réussir à se développer. Pour les entreprises australiennes et internationales, c’est aussi la possibilité de se lancer sur les marchés européens profitant de cette plateforme en France et d’une période de 5 ans d’exonération de taxes fiscales et sociales.