Bérangère Abba réaffirme la volonté du Gouvernement de doubler les surfaces de zones humides protégées en France

Le Mercredi 3 février 2021

A l’occasion des 50 ans de la Convention Ramsar pour la préservation des zones humides et de la journée mondiale des zones humides, Bérangère Abba secrétaire d’Etat à la biodiversité, s’est rendu à la tourbière de Marchiennes où le conservatoire des espaces naturels et le département du Nord jouent un rôle primordial pour protéger la biodiversité.

La secrétaire d’Etat a remis officiellement le label Ramsar au Parc naturel régional de Scarpe-Escaut aux côtés de Jérôme Bignon, président de l’association Ramsar France. 
Bérangère Abba souhaite que la tourbière de Marchiennes, au sein du Parc Naturel Régional, devienne une réserve naturelle nationale dès le printemps. 34 hectares seront ainsi placés en protection forte. La secrétaire d’Etat a donc demandé lors de sa visite que l’enquête publique soit lancée sans attendre. La création de cette nouvelle réserve répond à l’objectif de doubler les surfaces des zones humides en protection forte. 
A l’occasion de ce déplacement la secrétaire d’Etat a rappelé qu’elle souhaitait porter une réflexion sur la création d’un douzième parc national centré sur les zones humides. 
La préservation des zones humides est au premier plan de la stratégie nationale des aires protégées présentée par la secrétaire d’État début janvier, qui fixe l’objectif de doubler les superficies françaises des zones humides sous protection forte. De même, la future Stratégie Nationale Biodiversité (SNB) confirmera l’attention portée à ces milieux et s’accompagnera d’un plan d’action en faveur des milieux humides. 

«Atténuation des épisodes de forte chaleur, de sécheresse et d’inondation, dépollution de l’eau, stockage de carbone et véritable réservoirs de biodiversité…C’est parce qu’elles jouent des fonctions essentielles dans la lutte contre le dérèglement climatique et la préservation de la biodiversité que le Gouvernement s’est fixé comme objectif de doubler la surface en zones humides sous protection forte, objectif réaffirmé dans la Stratégie nationale Aires protégées et le plan d’action présentés en janvier.» a déclaré Bérangère Abba

La convention Ramsar
La convention sur les zones humides d’importance internationale, appelée Convention de Ramsar, est un traité intergouvernemental adopté en février 1971 à Ramsar en Iran. Entrée en vigueur en 1975, elle regroupe aujourd’hui 171 pays. Elle engage les États membres à la conservation et à l’utilisation durable de leurs milieux humides, et prévoit la création d’un réseau mondial de zones humides d’importance internationale : les sites Ramsar.
Le réseau français compte désormais 50 sites Ramsar.