Abandon du projet actuel de rénovation de la gare du Nord

Le Mercredi 22 septembre 2021

Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, prend acte des dérives majeures constatées sur le projet de transformation de la Gare du Nord et de l’impasse technico-financière à laquelle la SNCF est confrontée, et soutient pleinement la résiliation de ce contrat.

Les conditions sur la base desquelles la SNCF a conclu son contrat de concession en 2019 n’ont pas été respectées. Le coût global est passé de moins de 600M€ à l’origine à 1,5Md€. Le calendrier, dont l’objectif était d’avoir une gare modernisée pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, prévoit désormais une fin des travaux en 2026.

La priorité est désormais de mettre en œuvre au plus vite un plan alternatif d’adaptation à court terme de la Gare du Nord pour assurer la meilleure qualité de service aux usagers lors de la coupe du monde de Rugby de 2023 et des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Le Gouvernement sera particulièrement attentif à ce que la SNCF mobilise toutes les ressources nécessaires pour y parvenir.

A plus long terme, une modernisation plus profonde de la Gare du Nord – plus grande gare d’Europe pour le trafic de voyageurs – reste une nécessité au bénéfice à la fois des déplacements du quotidien et des grandes lignes nationales et internationales. Le Gouvernement veillera donc à ce que la SNCF revisite dans les meilleurs délais son projet pour assurer cette transformation d’ici 2030, en lien étroit avec les acteurs publics concernés.