Publicado el 22 Mayo 2024

Actualizado el 28 Mayo 2024

Dossier de presse : Plan de résilience pour l'eau dans les Pyrénées-Orientales

  • Dossier de prensa

En cohérence avec les ambitions du « Plan eau » national présenté par le Président de la République le 30 mars 2023, M. Christophe BÉCHU, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, s’est rendu à Canet-en-Roussillon dans les Pyrénées-Orientales ce mercredi 22 mai 2024 pour lancer le « Plan de résilience pour l’eau dans les Pyrénées-Orientales à Horizon 2030 » aux côtés des élus, agriculteurs, professionnels et associations.

Ce plan répond à l’engagement de l’État, avec les collectivités, les entreprises, les agriculteurs, les acteurs du tourisme de faire de ce territoire un démonstrateur des solutions et des processus d’adaptation pour une gestion sobre et résiliente de l’eau en conciliant la gestion de crise, des mesures d’urgence et la préparation de chantiers structurels d’adaptation.

Résultat d’un travail engagé depuis plus de 2 ans entre l’État, les collectivités, les agriculteurs, les professionnels et les associations, ce plan de résilience pour l’eau mobilise tous les acteurs autour de cinq axes indissociables mobilisant un panel de solutions présenté par le ministre :

AXE N°1 : Mieux connaître et planifier la ressource en eau et ses usages pour tous les acteurs

AXE N°2 : Agir sur les besoins en eau, avec des économies d’eau de tous les usages, en réduisant les fuites des réseaux et en modernisant les canaux agricoles, l’accompagnement de transformation de pratiques

AXE N°3 : Agir sur la disponibilité de la ressource grâce au soutien à 7 projets (3 projets de REUT et 4 projets de création ou optimisation d’infrastructures d’adduction) lancés immédiatement avec un soutien financier de l’État, la généralisation d’une économie circulaire de l’eau et la restauration du grand cycle de l’eau

AXE N°4 : Se donner les moyens d’atteindre ces ambitions : gouvernance, tarification et financements en structurant la gouvernance et la gestion de l’eau, en particulier la mutualisation de la compétence eau potable et assainissement, la structuration des 200 ASA

AXE N°5 : Répondre à la crise de la sécheresse



Le soutien de l’État se matérialise par :

Des co-financements nouveaux :

  • au moins 10 millions d’euros supplémentaires apportés par l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse,
  • la mobilisation du Fonds hydraulique agricole, lancé au niveau national à l’occasion du salon de l’agriculture,
  • les aquaprêts de la Banque des territoires qui permettant d’amortir sur le temps long des investissements structurants.

Des optimisations et facilitations réglementaires, en particulier pur les projets de réutilisation des eaux usées traitées et des eaux grises.

Des engagements forts sur des chantiers incontournables menés par les acteurs des Pyrénées-Orientales :

  • pour mieux piloter les prélèvements avec la mise en place de la télérelève et régularisation des forages,
  • pour sécuriser l’approvisionnement en eau potable avec la résorption des points noirs,
  • pour réaliser des économies d’eau dans tous les secteurs,
  • pour structurer la gouvernance et la gestion de l’eau en transférant des compétences eau potable et assainissement des communes isolées et en structurant les 200 ASA dans une logique de mutualisation. L’ambition à terme est de mettre en place des OUGC.

Revoir la présentation du Plan de résilience pour l’eau dans les Pyrénées-Orientales à horizon 2030