Suites de la tempête Alex dans les Alpes-Maritimes : Jean-Baptiste Djebbari annonce le déblocage immédiat de plus de 10M d'euros

Le Mardi 1 décembre 2020

Grâce à l’expertise de terrain menée en urgence après le passage de la tempête par les services du ministère des transports, le coût des travaux prioritaires de remise en circulation de la ligne ferroviaire entre Breil-sur-Roya et Tende a été estimé à 20 M€. Cette opération permettra de rétablir les circulations de Breil-sur-Roya jusqu’à la gare de Saint-Dalmas-de-Tende avant la fin du mois de janvier 2021, et de revenir aux conditions de circulation qui prévalaient avant le passage de la tempête Alex..

 

Ces travaux seront financés selon le plan de financement suivant : 10,5 M€ par l'Etat, apportés dans le cadre du plan de relance, 7,5 M€ par la Région Sud et 2 M€ par le Département des Alpes-Maritimes.

le rétablissement de cette ligne de vie pour tous les habitants de la vallée est une priorité absolue, alors que les routes ont subi des dégâts considérables qui nécessiteront des réparations plus longues. Je me félicite de cette solidarité et je remercie SNCF Réseau pour les efforts déployés sur le terrain. Cette reconstruction s’inscrit par ailleurs dans un cadre de partenariat fructueux entre l’Etat et la Région Sud, qui partagent la volonté de pérenniser la ligne Coni-Vintimille dans le cadre d’un protocole d’accord régional sur les « petites lignes ferroviaires.
Jean-Baptiste Djebbari

Informations complémentaires sur la ligne Cuneo – Vintimille

 

La ligne Cuneo – Vintimille est une ligne à voie unique longue de 99 km et classée comme petites lignes de desserte fine du territoire. Elle franchit deux fois la frontière franco-italienne. La section de ligne située en territoire français s’étend sur 47km.

 

Une convention intergouvernementale du 24 juin 1970, qui définit les conditions financières et d’exploitation de la ligne, en cours de renégociation entre les Etats Français et Italien.

 

Dans la nuit du 2 au 3 octobre 2020, la tempête Alex a entraîné de graves dommages humains et matériels dans le nord du département des Alpes-Maritimes, affectant notamment la vallée de la Roya. Le réseau routier a été en partie détruit et le désenclavement des communes de la vallée de la Roya dépend à ce jour essentiellement du réseau ferroviaire via les lignes Nice-Breil et Coni-Vintimille.

Or, certaines sections de cette seconde ligne ont subi des dégâts importants concernant la voie ferrée elle-même, mais aussi des ouvrages en terre, des ouvrages d’art (tunnels, viaducs, murs de soutènement…) et des équipements (signalisation, téléphonie…). Des travaux réalisés en urgence par SNCF Réseau ont permis de rétablir rapidement un certain nombre de circulations.

 

Ainsi, la liaison Limone (frontière franco-italienne au nord de Tende) - Saint-Dalmas est assurée par des trains italiens depuis le 17 octobre. Le service est de 2 AR/jour depuis le 24 octobre.

 

La création d’un arrêt provisoire situé à environ 1,6 km au sud de la gare de Saint-Dalmas a permis d’assurer depuis le 19 octobre la circulation de TER à raison de 2 AR/jour entre Breil et cet arrêt, mais les circulations ont dû être à nouveau interrompues le 27 novembre au soir, en raison d’un risque majeur de déstabilisation d’un important viaduc dont les fondations ont été fragilisées par la tempête et les écoulements qu’elle a entraînés.