Stratégie nationale pour la biodiversité : les priorités se dessinent

Le Mercredi 8 septembre 2021


Crédits : A. Buissou / Terra

La stratégie nationale pour la biodiversité est la concrétisation de l’engagement français au titre de la convention sur la diversité biologique. Élaborée tout au long de l’année 2021, la 3e stratégie fixera le cap de l’action de la France pour les 10 années à venir pour inverser la trajectoire de déclin de la biodiversité. Fondées sur l’implication et la consultation des territoires et de l’ensemble des citoyens qui ont été invités à exprimer leurs attentes et leurs propositions, les ambitions de cette 3e stratégie sont présentées pour la première fois lors du Congrès mondial de la nature de l’UICN.

La France possède un patrimoine naturel exceptionnel. Elle est le 2e espace maritime du monde, et 80 % des écosystèmes existant en Europe se retrouvent en France métropolitaine. Adoptée en 2004, la première stratégie nationale pour la biodiversité (SNB) était la concrétisation de l’engagement français au titre de la Convention sur la diversité biologique, engagement renouvelé depuis jusqu’à la troisième stratégie, en cours d’élaboration tout au long de l’année 2021.

Des priorités issues d’une large consultation

La troisième stratégie nationale pour la biodiversité portera sur la période 2022-2030. Les priorités de cette nouvelle stratégie, présentées pour la première fois lors du Congrès mondial de la nature de l'UICN, ont été dessinées grâce à une large consultation, qui a permis de faire émerger de nombreuses contributions.

798

contributions issues de 278 entités des territoires

2343

contributions issues de la participation de 3564 citoyens

Elus, citoyens, experts : tous mobilisés

Parce-que l’échelon local est le mieux à même de répondre aux enjeux et aux spécificités de chaque territoire, la parole a d’abord été donnée aux acteurs des territoires : acteurs de terrain, collectivités locales, établissements publics, acteurs économiques et associations. Près de 800 contributions ont émané de 278 entités contributrices dans les territoires, portant notamment sur la nécessité de protéger les écosystèmes.

Des groupes thématiques nationaux, constitués par des représentants des ministères, associations nationales, experts et des instances nationales consultatives ont également émis des recommandations sur : les instruments socio-économiques, la dimension européenne et internationale, la recherche, le suivi et l’évaluation et le rapport entre société et nature.

Du 22 mai au 5 juillet, une consultation nationale a été lancée en ligne pour permettre à tous les Français de partager leur avis et propositions d’action en faveur de la biodiversité. Plus de 3 500 citoyens y ont participé, faisant émerger plus de 2 300 propositions. La majorité des propositions a porté sur la reconquête et la restauration des écosystèmes, la promotion d’un modèle socio-économique favorable à la biodiversité et un modèle d’aménagement sobre, inclusif et résilient.

L’ensemble de ces propositions alimentent les travaux en cours conduits au niveau national pour élaborer la nouvelle stratégie et définir des plans d’actions fixant des objectifs concrets et mesurables.

Quatre axes transformateurs

Lors du Congrès mondial de la nature de l’UICN qui se déroule à Marseille du 3 au 11 septembre 2021, Bérangère Abba, secrétaire d’État chargée de la biodiversité a présenté les 3 grands principes qui définiront les mesures de la future stratégie :

  • La sobriété dans l’usage des ressources et des espaces ;
  • La complémentarité avec les politiques relatives aux dérèglements climatiques ;
  • La mobilisation interministérielle et l’intégration dans les autres politiques nationales et territoriales.

Quatre axes structurants de la future stratégie ont été présentés :

  1. La restauration et la protection des écosystèmes ;
  2. L’utilisation durable et équitable des services et ressources de la biodiversité ;
  3. La mobilisation de la société par la sensibilisation et la formation ;
  4. Une gouvernance efficace et inclusive.

Dès cet automne, des solutions seront définies dans la concertation pour rendre opérationnels ces axes structurants, en vue d’adopter la 3e stratégie nationale pour la biodiversité au début de l’année 2022.

Les priorités de la stratégie nationale pour la biodiversité