Situation de l'approvisionnement en carburant

Le Jeudi 20 octobre 2022

Photo d'illustration : pompe à essence
Crédits : Laurent Mignaux / Terra

En septembre et en octobre, la France a connu des tensions d'approvisionnement en carburants qui ont touché certaines zones du territoire. Décryptage des causes de cette situation et des mesures prises pour acheminer le carburant.

Combien de stations-service sont concernées ?

 

17 octobre

18 octobre

19 octobre

20 octobre

Auvergne-Rhône-Alpes

36,3%

34,6%

31,7%

25,0%

Bourgogne - Franche-Comté

40,5%

40,2%

37,0%

29,0%

Bretagne

12,9%

10,3%

7,3%

4,5%

Centre-Val-de-Loire

37%

29,9%

22,6%

17,3%

Corse

0,0%

0,0%

0,0%

0,0%

Grand Est

31%

26,5%

22,6%

16,1%

Hauts-de-France

22,4%

18,5%

16,6%

10,6%

Ile-de-France

40,9%

36,9%

33,0%

25,5%

Normandie

23,3%

21,7%

18,7%

11,4%

Nouvelle Aquitaine

12,2%

8,4%

7,3%

6,9%

Occitanie

30,5%

26,3%

23,9%

20,5%

Pays-de-Loire

29,4%

24,5%

20,8%

15,5%

Provence-Alpes-Côte d'Azur

25%

21,8%

19,9%

16,2%

National

28,1%

24,8%

20,3%

16,9%

 

 

Collecte des données

Ces données proviennent du site https://www.prix-carburants.gouv.fr/.

Les stations-service déclarent deux fois par jour (avant 8h et avant 16h) la disponibilité de chaque produit sur ce portail, géré par la DGCCRF.

En cas de tensions, les stations qui vendent plus de 500 m3 par an ont l’obligation de faire cette déclaration, soit environ 9 800 sur 11 000. Elles reçoivent un mail et une alerte est affichée sur le site.

Les données sont ensuite exportées et traitées par les services du ministère de la Transition énergétique afin de les agréger par département et d'obtenir le pourcentage de stations en difficulté. Dernière mise à jour en date du 20 octobre.

Comment expliquer ces difficultés d’approvisionnement sur le territoire métropolitain ?

En septembre et en octobre, des mouvements sociaux ont touché les groupes TotalEnergies et ExxonMobil dans le cadre de négociations salariales.

Outre les difficultés d’approvisionnement liées aux mouvements sociaux, on a observé une très forte hausse de la consommation de carburants dans les stations-service. Ce phénomène de « ruée » vers les stations-service a fortement accru les tensions d’approvisionnement. Les automobilistes, particuliers et professionnels, ont été invités à ne pas faire de plein de précaution.

Que fait le Gouvernement pour faire face à cette situation ?

Les difficultés d’approvisionnement sont liées à des problématiques logistiques pour acheminer le carburant, et non de disponibilité de produits pétroliers en France.

Plusieurs mesures ont été prises par le Gouvernement dès le début du mouvement social :

  • libération de stocks stratégiques pour approvisionner certaines zones dès le 21 septembre,
  • renforcement des importations de produits pétroliers par navires et par camions,
  • réorganisation des flux logistiques,
  • ouverture des dépôts de carburant le week-end,
  • autorisation de la circulation des camions de livraison le week-end et allongement du temps de conduite des chauffeurs,
  • au niveau local, mise en œuvre de mesures par les préfets pour organiser des accès prioritaires et empêcher la constitution de stocks inutiles dans les stations-service,
  • réquisitions ciblées de personnels indispensables au fonctionnement des dépôts, en particulier des services d’expédition, pour permettre l’acheminement du carburant.

Une cellule interministérielle de crise s'est réunie régulièrement au ministère de l'Intérieur. Elle réunissait des membres de tous les cabinets ministériels et administrations concernés afin de partager l’ensemble des informations et d’accélérer la prise de décision. C’est le mode normal de pilotage d’une crise dont la gestion réunit plusieurs ministères et sur différents territoires.

Comment faciliter l’accès au carburant pour les automobilistes ?

Avant de se rendre en station, les automobilistes peuvent consulter le site https://www.prix-carburants.gouv.fr/ qui affiche les prix des carburants en stations-service ainsi que les ruptures éventuelles de produits dans ces stations, sur la base des remontées d’information du matin et du soir. Si plus aucun produit n'est disponible en station, la station disparaît des résultats de recherche tandis que les ruptures pour un produit sont mentionnées à côté des prix pour les carburants restants.

Les préfectures mettent en place des modalités d’accès prioritaires pour certains publics, services de santé ou de secours notamment. En cas de difficulté, le Gouvernement invite les acteurs à se rapprocher de leur préfecture.

La situation de l'approvisionnement en carburant continue de s'améliorer progressivement, y compris dans les stations-service des autoroutes.

Bison Futé - Prévisions nationales de circulation du vendredi 21 au dimanche 23 octobre 2022

 

Comment sont aidés les professionnels ?

Pour la livraison des clients professionnels, une grande partie peut aller s’approvisionner dans les stations-service dédiées aux poids lourds. Pour les autres professionnels, les contrats livrés prioritairement par les opérateurs sont les contrats de « long terme ».

La logistique pétrolière française

En France, la logistique pétrolière englobe :

  • 7 raffineries (dont une à la Martinique)
  • 11 000 stations-service
  • Environ 200 dépôts
  • Un réseau d'oléoduc développé
  • Des logistiques maritimes, fluviales, ferroviaires et routières en complément
Carte de France : la logistique pétrolière
Crédits : DGEC
Revenir en haut de la page