Le secteur de la plaisance et des loisirs nautiques en mer

Le Lundi 23 novembre 2020
Le nombre de plaisanciers atteint aujourd’hui les 13 millions et les immatriculations de bateaux de plaisance augmentent d’environ 12 000 unités par an. Sur le littoral, près de 473 installations portuaires sont destinées à l’accueil des navires de plaisance. En eaux intérieures, il est dénombré 556 installations portuaires ou haltes nautiques. 8 500 km de voies d’eau navigables et d’innombrables lacs ou plans d’eau sont ouverts à la navigation de plaisance. L’enjeu économique de la filière nautique est majeur : la France est le premier constructeur de bateaux de plaisance en Europe et le second au niveau mondial. L’actualité des loisirs nautiques s’exerce sur l’ensemble du territoire.

Divers salons présentent tous les ans les innovations et le dynamisme de la filière.

Le salon nautique de Paris est une des plus importantes manifestations mondiales de ce type et reçoit environ 260 000 visiteurs. Deux autres salons ont lieu en automne : Le festival de la Plaisance de Cannes et le Grand Pavois de la Rochelle.

La filière nautique

La filière nautique avec ses composantes - production, distribution, services - regroupe 5 532 entreprises, génère un chiffre d’affaires de 5,08 milliards d’euros et compte près de 42 930 salariés (chiffres FIN 2018-2019).

La construction nautique

La France est le second fabricant mondial de bateaux de plaisance et le 1er en Europe (1er rang mondial pour la fabrication de voiliers avec le groupe Bénéteau-Jeanneau).

Plus de 72,4 % de la production est destinée à l’exportation, essentiellement vers l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie pour les pays de l’Union européenne, et les États-Unis.

L’observatoire des ports de plaisance

Les ports de plaisance lacustres, fluviaux et maritimes sont un moteur de développement économique pour les territoires.

Afin de mieux comprendre et d’encourager le développement de ces infrastructures, il est essentiel de mieux connaître l’activité des ports tant au niveau social qu’économique.

L’observatoire des ports de plaisance met à disposition des plaisanciers et des professionnels les données issues des enquêtes nationales. Elles mettent en valeur les contrastes régionaux qui se déclinent aussi selon la taille des ports. (rapport 2015)

Immatriculations

Les immatriculations de navires neufs en mer ont été de 12 200 (hors Dom-Tom) en 2018. Les ventes de navires d’occasion pour une navigation en mer ont été : 59 400 unités

Permis de conduire

La conduite en mer des navires de plaisance à moteur d’une puissance supérieure à 4,5 kilowatts (soit 6 chevaux) est subordonnée à l’obtention par examen d’un titre de conduite (à partir de 16 ans). De 1962 à 2007, c’est plus de 2.400 000 titres qui ont été délivrés. Pour l’année civile 2019, 96 898 titres ont été délivrés.

Statistiques de la plaisance

Système national d'observation de la sécurité des activités nautiques (SNOSAN)

Le système national d'observation de la sécurité des activités nautiques (SNOSAN) est un observatoire interministériel qui répond  à la volonté de mieux connaître les caractéristiques des accidents  relatifs à la plaisance et aux activités nautiques récréatives et  sportives en eaux françaises.

La direction des affaires maritimes et les CROSS (centres régionaux opérationnels de sauvetage et de surveillance) en sont un fournisseur principal de données et participe à leurs analyses.