Réunion de la Commission Intergouvernementale pour l'amélioration des liaisons Franco-Italiennes dans les Alpes du Sud

Le Vendredi 1 octobre 2021

Le 30 septembre 2021, la réunion de la CIG Alpes du sud s’est tenue en présence des deux délégations françaises et italiennes.

Les principales décisions prises sont résumées ci-dessous :

Concernant la liaison routière

Travaux du tunnel routier du Col de Tende

La CIG a été informée par la société ANAS, en charge de la maitrise d’ouvrage déléguée des travaux, de l’avancement du projet pour le démarrage des travaux dont les principes ont été définis par la CIG lors de la réunion du 5 mai dernier. L’ANAS a également confirmé qu’un protocole d’accord a été élaboré avec la société Edilmaco pour, d’une part, confirmer la poursuite des travaux en cours et, d’autre part, lui confier les travaux de remise en état de la plateforme et de l’accès aux tunnels rendus nécessaires suite à la tempête Alex.
Cet accord permet la reprise des travaux des tunnels dès le mois d’octobre, en poursuivant les activités déjà entamées au mois de septembre, et redéfinit les termes contractuels avec Edilmaco qui restent cohérents avec les dispositions du Traité de Paris, tant pour ce qui concerne le projet que le coût plafond du marché. Il affiche par ailleurs un objectif de rétablissement d’une circulation routière transfrontalière dans un des tunnels au plus tard en octobre 2023, ce qui représente une accélération par rapport au calendrier initialement envisagé. La CIG a autorisé l’ANAS à poursuivre la mise en œuvre de cet accord.
La CIG a par ailleurs rappelé la nécessité pour l’ANAS et Edilmaco d’approfondir les études afin d’optimiser l’organisation du chantier en vue d’accélérer davantage le calendrier prévisionnel de reprise de la liaison transfrontalière.
Enfin, les nouvelles conditions entraînées par les dégâts provoqués par la tempête Alex rendent plus complexe la gestion des déblais issus des tunnels et, par conséquence, la CIG a décidé d’approfondir le sujet sur les différentes possibilités de stockage provisoire ou définitif de ces matériaux, tant en France qu’en Italie.

Travaux conduits par le Conseil Départemental des Alpes Maritimes sur la RD 6204

La CIG a apprécié l’avancement spectaculaire des travaux de reconstruction de la RD 6204 dans la partie française de la vallée de la Roya. Soixante pour cent des parties détruites sont déjà reconstruites et presque l’ensemble de l’itinéraire a été rouvert à la circulation. Un ouvrage d’art est déjà reconstruit et les marchés des trois autres ouvrages d’art sont en phase d’appel d’offre. En dehors de ces ouvrages, la totalité de la liaison routière RD 6204 entre la frontière au Sud avec l’Italie jusqu’au tunnel du Col de Tende sera rétablie au printemps 2022.
Travaux conduits par ANAS sur l’accès au tunnel par le versant italien
La CIG a également apprécié les importants travaux conduits par l’ANAS sur la route d’accès au tunnel côté italien.
Ces travaux ont été réalisés dans leur totalité et la route ouverte à la circulation, à l’exception de la section terminale de la route d’accès au tunnel, où une partie de la chaussée s’est effondrée, et qui sera prochainement rétablie.

Concernant la ligne ferroviaire Coni-Vintimille

Remise en état de la ligne Coni-Vintimille.

La CIG s’est félicitée de la bonne collaboration entre SNCF Réseau et le Gestionnaire italien (RFI) dans le cadre des travaux de remise en état de la section entre Breil et la frontière méridionale avec l’Italie, endommagée au droit de Cottalorda. Le planning permet d’envisager à cette date, sous réserve de conditions météorologiques favorables, une réouverture des circulations sur cette section dès fin décembre 2021.
Elle a noté par ailleurs que les travaux conduits par SNCF Réseau sur la section Breil-Tende ont permis la levée des limitations de vitesse à 10 km/h, notamment dans le tunnel de Paganin.

Groupe de travail franco-italien sur la régénération de la ligne

La CIG a pris connaissance des travaux du groupe de travail initié par ses soins en novembre 2020 sur la pérennisation de la section française de la ligne Coni-Vintimille. A ce titre, elle a :

  • pris acte de la proposition du programme d’études de SNCF Réseau et de son calendrier associé ;
  • salué l’accord de principe entre SNCF Réseau et RFI pour étudier la mutualisation de leurs moyens en vue d’avancer la date des travaux de pérennisation et d’accélérer le calendrier des travaux ;
  • proposé que le financement à parité de ces travaux entre la France et l’Italie soit traduit au plus vite par un échange de lettres entre les Ministres des transports ;
  • demandé au groupe de travail de poursuivre le suivi du projet de modernisation de la ligne, portant notamment sur la sécurisation et le relèvement de vitesse, en anticipant, dans la mesure du possible certains tronçons.

Elle a également pris note de la demande conjointe des deux Gouvernements, soutenus par les régions française et italienne, de solliciter auprès de la Commission européenne, une inscription de la ligne ferroviaire Coni-Vintimille au sein du réseau global du RTE-T.

La réunion de la CIG a également initié la mise en place d’échanges au niveau local pour optimiser les horaires de circulations sur la ligne Coni–Vintimille et mettre en place des collaborations au sujet des tarifications transfrontalières.