Recyclage des friches : les 441 lauréats des appels à projets dévoilés

Le Vendredi 28 mai 2021

Dans le cadre du plan de relance, le Gouvernement a déployé un fonds de 300M d'euros pour le financement des opérations de recyclage des friches. En effet, la reconquête des friches constitue un enjeu majeur d'aménagement durable des territoires pour répondre aux objectifs croisés de maîtrise de l'étalement urbain, de revitalisation urbaine et, par conséquent, de limitation de la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers. Et la réutilisation de friches s’accompagne le plus souvent d’un surcoût nécessitant un soutien public.

Deux appels à projets d’un montant total de 300M d’euros, l’un piloté par les Préfets de Région, et un autre piloté par l’Ademe, ont été lancés afin de faire émerger des projets d'aménagement urbain, de revitalisation des cœurs de ville et de périphérie urbaine, ainsi que des projets de requalification à vocation productive. Les lauréats de ces appels à projets sont aujourd’hui dévoilés.

Devant le succès du dispositif, le Premier Ministre et la ministre du Logement ont annoncé le 17 mai 2021 la mobilisation d’une enveloppe complémentaire de 350 millions d’euros pour la reconversion des friches. L’enveloppe initiale est donc plus que doublée.

Concernant le fonds « recyclage foncier » piloté par les Préfets de Région, ce sont 441 dossiers qui sont financés, avec au moins un dossier par département, que ce soit en Métropole ou en Outre-mer. Ce fonds, qui s’élève à 259 M€ va permettre de traiter près de 1200 hectares de friches.

Les projets sélectionnés vont générer plus de 3 000 000 m² de logements - dont près d’un tiers seront des logements sociaux – et plus de 1 300 000 m² de surfaces économiques (bureaux, commerces, industrie…).

Un quart de ces projets sont inscrits dans les dispositifs Petites villes de demain ou Action cœur de ville. Ils font preuve d’une grande ambition de qualité environnementale au travers de labels ou certifications en ce sens.

Le fonds Ademe permettra de financer 111 projets :

  • 36 projets financés pour des "travaux", représentent au total 165 ha de friches traitées et génèreront près de 300 000 m² de logements et plus de 400 000 m² de surfaces économiques ;
  • 75 projets financés pour des "études".