Recrutement de conseillers en région pour accompagner les collectivités dans le développement de leurs projets éoliens et photovoltaïques

Le Mardi 16 novembre 2021

A l’occasion de l’ouverture du Salon des Maires et des Collectivités Locales ce mardi 16 novembre 2021, le ministère de la Transition écologique et l’ADEME annoncent les lauréats de l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) visant à recruter des conseillers techniques pour accompagner les collectivités dans le développement de leurs projets éoliens et photovoltaïques. Une animation nationale de ce réseau de conseillers sera mise en place au début de l’année 2022 et sera complétée par des formations afin que les conseillers soient rapidement opérationnels sur les territoires.

Les collectivités locales sont des interlocuteurs incontournables dans l’émergence et le développement de projets éoliens et photovoltaïques. En plus de leurs compétences en termes de planification et d’élaboration des documents stratégiques territoriaux, elles disposent d’une fine connaissance du contexte local.

La mise en place de réseaux régionaux de conseillers techniques va ainsi permettre d’accompagner la montée en compétences de ces collectivités dans la phase amont de développement des projets. En avril dernier, le ministère de la Transition écologique et l’ADEME avait lancé un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) visant à recruter, pour une période de 3 ans renouvelable, des conseillers techniques à destination des territoires. Les collectivités de l’échelon communal (communes et EPCI) disposant de peu de moyens humains et situées en milieu rural sont concernées par cet accompagnement.

Les conseillers techniques viendront appuyer les collectivités lors de projets éoliens ou photovoltaïques initiés par un développeur. Ils pourront notamment les sensibiliser sur le déroulé d’un projet d’énergie renouvelable, sur le rôle qu’elles peuvent y jouer et les moyens à leur disposition pour devenir le facilitateur du projet dans l’écosystème territorial. Les conseillers techniques feront également le lien avec les stratégies de développement territoriales pour aider au positionnement de la collectivité et assurer que le projet s’inscrive bien dans ce cadre.

Le ministère de la Transition écologique et l’ADEME annoncent aujourd’hui les lauréats de l’AMI :

  • Auvergne-Rhône-Alpes : Syndicat d’énergie SYDER, pour le compte de l’association TEARA regroupant les syndicats d’énergie d’AuRA ;
  • Bretagne : Breizh ALEC, le Pôle Energie Bretagne et Atlansun ;
  • Grand Est : Alter Alsace Energies, Lorraine Energies Renouvelables et Agence Locale de l’Energie et du Climat – ALE 08 ;
  • Nouvelle Aquitaine : Centre régionale des énergies renouvelables (coordinateur), Agence de Locale de l’énergie et du Climat et Citoyens en Réseau pour des EnR en Nouvelle Aquitaine (CIRENA) ;
  • Pays-de-la-Loire : Syndicats d’énergie : SIEML (coordinateur), SYDELA, SYDEV et TE53 ;
  • Provence-Alpes-Côte d’Azur : Syndicats d’énergie : SDE 04, SYME 05 (coordinateur), SDEG 06, SMED 13, SYMIELEC 83 et SEV 84 ;
  • Bourgogne-Franche-Comté : Alliance des syndicats d’énergie en lien avec la coopérative JURASCIC ;
  • Hauts-de-France : CD2E et collège de 4 syndicats d’énergie dont FDE80 (pilote) ;
  • Occitanie : Agence régionale énergie climat d’Occitanie (AREC), Territoire d’Energie Occitanie / SYADEN et association Energies Coopératives et Citoyennes Locales Renouvelables (ECLR) ;
  • Guadeloupe : SEM Guadeloupe EnR ;
  • Guyane : Collectivité Territoriale de Guyane ;
  • Martinique : Collectivité Territoriale de Martinique ;
  • Réunion/Mayotte : Syndicat d’électricité SIDELEC.

Au total, 26 postes seront déployés dans les territoires pour accompagner les collectivités.

Les discussions se poursuivent avec les 4 régions n’ayant pas retenu de porteurs en 2021 (Centre-Val-de-Loire, Corse, Ile-de-France et Normandie). Des contractualisations sont envisagées d’ici la fin du premier semestre 2022.