Préparation aux risques dans le secteur de l’électricité

Le Jeudi 24 février 2022

En application du règlement (UE) 2019/941 relatif à la préparation aux risques dans le secteur de l’électricité, la France a élaboré son plan national. Publié en février 2022, ce plan présente la structure d’ensemble de l’organisation française en matière de gestion des risques dans le secteur de l’électricité.

Renforcer la résilience du système électrique

Le plan de préparation aux risques dans le secteur de l’électricité, fournit une information consolidée sur la prévention et la gestion de crise en France. Il a pour objectif de renforcer la préparation de l’ensemble des acteurs et par voie de conséquence la résilience du système.

« La résilience se définit comme la volonté et la capacité d’un pays, de la société et des pouvoirs publics à résister aux conséquences d’une agression ou d’une catastrophe majeures, puis à rétablir rapidement leur capacité de fonctionner normalement, ou à tout le moins dans un mode socialement acceptable. Elle concerne non seulement les pouvoirs publics, mais encore les acteurs économiques et la société civile tout entière. »

(Extrait du Livre Blanc sur la défense et la sécurité nationale, 2008)

7 parties

Le plan de préparation aux risques dans le secteur de l’électricité comporte sept parties :

  1. Scénarios de crise électrique.
  2. Autorité compétente pour la mise en œuvre du règlement (UE) n°2019/941.
  3. Coordinateur de crise.
  4. Procédures et mesures nationales en cas de crise électrique.
  5. Procédures et mesures régionales et bilatérales.
  6. Consultations des parties intéressées.
  7. Exercices de préparation et d’entraînement aux situations d’urgence.
29

scénarios nationaux pour lesquels le plan détaille les mesures de prévention ou de gestion de crise prises par les services de l’État ou les acteurs du secteur de l’électricité

Prise en compte des spécificités électriques

En outre, la France étant constituée de différentes entités géographiques présentant chacune des spécificités relatives aux réseaux d’électricité, le plan distingue les ensembles suivants :

  • La France métropolitaine continentale
  • La France métropolitaine (France métropolitaine continentale + Corse)
  • Les zones non interconnectées à la France métropolitaine continentale (Corse et outre-mer).

Forum pentalatéral de l’énergie

Le plan national fait également référence à la coopération entre l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Suisse au sein du Forum pentalatéral de l’énergie. Ces pays ont en effet signé le 1er décembre 2021 un protocole d’accord sur la préparation aux risques dans le secteur de l’électricité. Il souligne la volonté des États signataires de coopérer pour la préparation et la gestion de crise dans le secteur et définit les pistes de travail pour renforcer cette coopération.

 

Revenir en haut de la page