Ouverture de la première Maison régionale des Femmes (Paris XVIIème) : 100 femmes hébergées

Le Vendredi 27 novembre 2020
Emmanuelle Wargon, Ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement et Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, ont inauguré ce jour les locaux de la première « Maison régionale des Femmes », située dans le XVIIème arrondissement de Paris.

Après avoir mis en place deux premières Maison dédiées à l’accueil des sans-abris du métro parisien à Clichy-la-Garenne (92) et à Issy-les-Moulineaux (92) et un centre temporaire dans les anciens locaux de la Région à Paris (VIIème), la Région Île-de-France ouvre ainsi la première « Maison régionale des Femmes » dédiée aux femmes et en particulier à celles qui vivent dans les couloirs du métro.

Située dans le XVIIème arrondissement de Paris et avec 55 chambres, cette Maison régionale des Femmes peut accueillir une centaine de femmes qui vivent dans la rue notamment celles du métro, des jeunes filles sortant de l’ASE (aide sociale à l’enfance) qui se retrouvent sans domicile le jour de leur majorité et qui ont pour projet la poursuite d’études ou d’entrer en formation mais aussi des femmes sorties de maternité.

Ce projet est le résultat d’un partenariat et d’un financement de l’Etat et de la Région Ile-de-France.

Au cœur du quartier des Batignolles, la nouvelle Maison Région Solidaire ouvre dans un hôtel du groupe Machefert. Le choix de la Région Île-de-France s’est porté sur ce lieu convivial, fonctionnel et permettant d’accueillir des femmes pendant toute la durée nécessaire à leur reconstruction quel que soit leur parcours.

La localisation de la Maison et la proximité des transports en commun permettront en outre aux femmes hébergées de ne pas trop s’éloigner de leur lieu de vie et de leur environnement habituel.

Elles pourront ainsi bénéficier d’un lieu d’hébergement mais aussi de soins, de réinsertion et de resocialisation.

Au-delà du simple hébergement d’urgence proposant des séjours de répit, notre objectif est bien de proposer un accueil de long terme, de jour comme de nuit permettant à ces femmes hébergées de préparer l’avenir avec plus de sérénité.

Ce projet majeur et unique dans son ambition est confié à l’association Aurore qui est un opérateur de référence pour l’accompagnement des femmes victimes de violence, et pour l’accompagnement des publics très fragiles tels que ceux dormant dans le métro.

La première Maison régionale des femmes a un budget de plus de 2m€ et est cofinancé avec l’Etat et la Région Île-de-France.

La Région Île-de-France s’engage fortement en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes. Pour aller plus loin et structurer l’ensemble de ces actions en faveur des plus fragiles, et parce que la première région d’Europe ne doit laisser personne de côté, la Région Île-de-France a mis en place en juin 2018 le programme « Région solidaire ».

Cette action vient en complément, sur Paris, des 2000 places d’hébergement dédiées aux femmes isolées auxquelles s’ajoutent des places pour des femmes avec des enfants.

En 2021, l’Etat s’engage à ouvrir plus de places pour les femmes sortant de maternité qui se trouvent sans solution de logement, 1000 places supplémentaires seront ainsi ouvertes en Ile-de-France.

Par ailleurs, l'Etat finance des accueils de jour dédiés aux femmes comme l’Espace Solidarité Insertion - ESI Georgette Agutte, la Halte femmes du Carreau du Temple ou l’accueil de Jour géré par l'ADSF  "Repaire Femmes barbes" qui proposent un temps de répit, de l’aide alimentaire et un accompagnement social pour l’accès aux droits, à la santé, au logement et à l’emploi.