Les ministres Jean-Yves Le Drian, Barbara Pompili et Bruno Le Maire prennent acte de la publication du rapport de l’OCDE sur les financements climat et réaffirment l’engagement de la France pour la finance climat internationale

Le Jeudi 23 septembre 2021

Le secrétariat de l’OCDE a publié le 17 septembre 2021 un rapport sur les financements mobilisés par les pays développés pour l’action climatique dans les pays en développement entre 2013 et 2019, en s’appuyant sur les dernières données disponibles.

D’après l’OCDE, les financements publics et privés mobilisés par les pays développés ont atteint 79,6 milliards de dollars en 2019, dont 65,6 milliards de dollars de financements publics et 14 milliards de dollars de financements privés mobilisés par des interventions publiques.

La France prend acte du rapport publié par l’OCDE et regrette que l’effort conjoint des pays développés n’ait pas été plus important pour mobiliser les financements en faveur du climat à destination des pays en développement.

Pour sa part, la France a tenu l’engagement d’atteindre 5 milliards d’euros de financements pour le climat en 2020, dont 1,5 milliard d’euros pour l’adaptation au changement climatique. Cet objectif a même été dépassé en 2019 : alors que la mobilisation globale a stagné, la France a augmenté de 17 % ses propres financements climat par rapport à 2018 atteignant 5,96 milliards d’euros, dont 1,8 milliard d’euros pour l’adaptation au changement climatique. En 2020, les financements climat de la France ont atteint 5,05 milliards d’euros, dont 1,96 milliard d’euros pour l’adaptation. Malgré la crise de la Covid-19, la France a tenu son engagement pris à la COP21.

Cette dynamique s’inscrit dans un cadre européen : les financements climat de l’UE et de ses États-membres sont passés de 9,6 milliards d’euros en 2013 à 21,9 milliards d’euros en 2019 (en UE-27), faisant de l’UE le premier contributeur de financements climat publics.