Lutte contre l'artificialisation des sols : Barbara Pompili et Emmanuelle Wargon se félicitent de la pérennisation du fonds de recyclage des friches annoncée par le Président de la République

Le Mercredi 8 septembre 2021

Mis en place dans le cadre du plan France Relance, le « fonds friches » permet à l’Etat de soutenir financièrement les élus locaux dans des projets de reconversion de sites déjà artificialisés, destinés à accueillir de nouveaux logements, commerces, entreprises et équipements publics.

A l’occasion du discours de clôture de la quatrième rencontre nationale « Action cœur de ville », le Président de la République a annoncé la pérennisation du fonds de recyclage des friches créé dans le cadre du plan France Relance.

Cet engagement permettra de soutenir l’offre de logements et l’activité économique locale des territoires concernés, sans artificialiser de nouvelles terres agricoles ou naturelles. Le déploiement de ce fonds sera poursuivi en coopération étroite avec les élus locaux et les porteurs de projets, afin de les accompagner dans la mise en œuvre des objectifs de lutte contre l’artificialisation votés dans la loi « Climat et résilience », promulguée le mois dernier, et de faciliter les projets de reconversion industrielle.

Cette politique constitue un axe clé de la politique de transition écologique menée par le Gouvernement, l’artificialisation des sols constituant à la fois une menace majeure pour la biodiversité, un élément d’aggravation des inondations et un facteur de renforcement de la dépendance des Français à la voiture du fait de l’étalement urbain.

Cette annonce intervient dans la continuité du doublement du fonds friches annoncé par le Premier ministre en mai dernier, portant son montant à 650 millions d’euros et aboutissant au lancement d’un deuxième appel à projets en juillet. Le premier appel à projets a déjà permis le financement de près de 600 projets partout en France.