L’UICN et le Gouvernement français confirment l'organisation du congrès mondial de la Nature à Marseille

Le Vendredi 30 avril 2021

L’UICN et le Gouvernement français se sont entendus cette semaine sur un format hybride pour le Congrès mondial de la Nature à Marseille, du 3 au 11 septembre prochain. Ce format permettra l’accueil sur place des acteurs de la biodiversité et la participation à distance de ceux qui ne pourront pas se déplacer, dans le respect des règles sanitaires en vigueur. Les autorités françaises mettront en œuvre les conditions nécessaires au succès de cet événement en mobilisant le budget et les moyens matériels adaptés à ce format hybride.

Le Congrès mondial de la nature de l’UICN, qui se tient tous les 4 ans, est la plus grande manifestation internationale dans le domaine de la biodiversité. Il revêt, cette année, une importance toute particulière puisqu’il se déroule quelques semaines avant la COP 15 de la Convention pour la Diversité Biologique, prévue en octobre prochain à Kunming en Chine. Cette COP 15 doit définir le cadre mondial pour enrayer la perte de la biodiversité avec des moyens de mise en œuvre renforcés. En montrant qu’il est possible d’agir lors du Congrès mondial de Marseille, les acteurs impliqués créeront les conditions d’un accord ambitieux pour la COP15.

Barbara POMPILI et Bérangère ABBA sont pleinement mobilisées pour le succès de ce Congrès avec l’ensemble des partenaires français et internationaux engagés dans ce projet, notamment la Ville de Marseille, la Métropole Aix-Marseille-Provence, le Département des Bouches du Rhône, la région Provence-Alpes-Côte d’azur, plusieurs centaines d’ONG et de nombreuses entreprises mécènes.

Le gouvernement français présentera lors de ce congrès une première version de la nouvelle stratégie nationale biodiversité 2021-2030 : chacun pourra contribuer à cet exercice, dès la semaine prochaine, sur le site internet www.biodiversite.gouv.fr

Au-delà de la dimension internationale du congrès, des espaces immersifs et participatifs seront ouverts à tous dans le respect des jauges en vigueur, les Espaces génération nature.

Organiser le grand sommet qu’est le Congrès mondial de la Nature dans quelques mois à Marseille, c’est affirmer l’engagement de la France et de la communauté internationale dans le combat pour la biodiversité. La mobilisation de tous, au plus vite et de la manière la plus ambitieuse, est vitale pour notre avenir commun

Barbara Pompili

Echanger, débattre et surtout agir pour la préservation de la biodiversité : nous sommes très fiers d’accueillir en France cet événement majeur pour la mobilisation internationale pour la nature, jalon essentiel sur la route des négociations de la COP 15 en Chine

Bérangère Abba, secrétaire d’État à la Biodiversité