Journée mondiale de l’environnement : restaurer les écosystèmes

Le Vendredi 4 juin 2021


Crédits : Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes UNEP FAO

Célébrée comme chaque année le 5 juin, la Journée mondiale de l'environnement incite à réfléchir aux problèmes environnementaux urgents, et à agir. Accueillie cette année par le Pakistan, l’édition 2021 met en avant l’importance de la restauration de tous les écosystèmes, de la nature aux systèmes créés par l’être humain, comme les villes.

Nous dépendons d'écosystèmes sains, que ce soit pour les ressources naturelles (alimentation, matériaux, énergie…), la régulation du climat, la qualité de l’air ou de l’eau ou encore pour notre bien-être (paysages, loisirs…).

Cette Journée mondiale de l'environnement donnera le coup d'envoi de la Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes, une mission mondiale visant à faire revivre des milliards d'hectares, des forêts aux terres agricoles, du sommet des montagnes aux profondeurs de la mer. 

Natures humaines - la série : levons le voile sur la friche urbaine

Les bienfaits que nous prodiguent les espaces de nature en ville sont nombreux : ils rafraichissent l’air, limitent les risques de ruissellement et d’inondation, captent le carbone ou encore en produisent de l’oxygène.

À l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement, partons à la découverte de la Petite Ceinture de Paris, qui abrite un écosystème d’une grande richesse qui contribue à la résilience de nos villes, la friche urbaine.

Natures humaines - la série : levons le voile sur la friche urbaine !

Afficher la version texte de la vidéo

À quoi servent les friches urbaines ? Espaces ensauvagés, parfois à tort associés aux décharges : les friches urbaines sont en réalité des écosystèmes riches, qui contribuent à la résilience des villes. On y retrouve des plantes qui ont déserté les champs et les parcs, et elles constituent un refuge pour la faune, comme les insectes ou encore les chauves-souris !
Découvrons la Petite Ceinture de Paris, avec Yann Fradin, directeur de projet à l’association Espaces, Jean-François Julien, chargé de recherche sur les chiroptères au centre d’écologie et des sciences de la conservation, et Gwendoline Grandin, écologue à l’agence régionale de la biodiversité en Île-de-France.

Natures humaines, c’est une série documentaire en 12 épisodes, une immersion sensorielle au cœur de 12 écosystèmes en compagnie d’acteurs impliqués dans leur gestion, leur préservation et leur valorisation. Forêt de feuillus, estuaire, mangrove, lac de montagne, et bien d’autres : retrouvez les épisodes précédents sur le site Biodiversite.gouv.fr.