Recherche

Inscription du Poisson Ange de Clipperton à l’Annexe III de la CITES

Le Jeudi 17 mars 2022

Poisson Ange de Clipperton adulte  -  Copyright :  Gerald Allen

Le Poisson Ange de Clipperton (Holacanthus limbaughi, Baldwin, 1963) est une espèce endémique de l’atoll de Clipperton prisée des aquariophiles en raison de sa beauté. Sa rareté, son caractère endémique, la faible superficie de son aire de répartition ainsi que l’isolement géographique de cet atoll lui confèrent une très forte valeur commerciale. Pour ces raisons, le Poisson Ange de Clipperton, bien qu’espèce protégée, continue de faire l’objet de pêche illégale.

Clipperton est un territoire français d’une dizaine de km² situé dans l’Océan Pacifique oriental à environ 3 500 km des côtes françaises les plus proches (Archipel des Marquises). Cette île et son atoll sont administrés par le Haut-Commissaire de la République en Polynésie française.

Barbara POMPILI, Ministre de la transition écologique, et Bérangère ABBA, Secrétaire d’État à la biodiversité, ont souhaité renforcer significativement la protection de cette espèce, même si à ce jour elle ne semble pas menacée d’extinction.

Barbara POMPILI et Bérangère ABBA ont ainsi décidé de prendre les devants pour que cette espèce bénéficie d’un statut international permettant une gestion prudente et durable.

À cette fin, Barbara POMPILI et Bérangère ABBA ont adressé le 24 décembre dernier à la CITES  une demande formelle d’inscription du Poisson Ange de Clipperton à l’Annexe III de cette convention internationale. En date du 15 mars, le secrétariat de la CITES a notifié la demande de la France aux 183 pays adhérents à la CITES. L’inscription à la CITES du Poisson Ange de Clipperton sera effective à compter du 13 juin 2022.

La conséquence d’une telle inscription est d’imposer un contrôle du commerce international du Poisson Ange de Clipperton. Concrètement, à partir du 13 juin prochain, les douanes du monde entier exigeront désormais la présentation d’un permis CITES d’exportation émis par les autorités françaises avant d’accepter qu’un poisson de cette espèce n’entre sur le territoire de leur pays respectif. En tout état de cause, la France ne délivrera ces permis d’exportation qu’aux seules fins scientifiques dans des conditions très restreintes.

En conclusion, grâce à cette inscription à la CITES ce sont donc désormais 183 pays qui seront mobilisés en faveur de la conservation du Poisson Ange.

Localisation de l’île de Clipperton

Carte de l’île de Clipperton. Source :  Jost (2005)

Pour en savoir plus sur le Poisson Ange de Clipperton :

L’atoll de Clipperton a une superficie totale de moins de 10 km², dont 4 km² d’habitat récifal. L’île elle-même est un anneau corallien fermé (sans connexion avec l’Océan Pacifique) de 1,7 km² de terres émergées et de forme ovoïde de 3 km sur 4 km. Située à 4 jours de mer de la côte mexicaine, les conditions climatiques locales, de type équatorial, sont difficiles (chaleur et humidité), et son accès par mer est périlleux. En l’absence de passe, Clipperton se prête difficilement à une occupation humaine sans moyens logistiques importants. Il subsiste toutefois les vestiges d’une piste d’aviation héritée d’une implantation de l’armée américaine.

Les récifs coralliens environnant l’atoll sont bien cimentés et s’étendent jusqu’à des profondeurs supérieures à 40 m. Entre 3 et 30 m de profondeur, la structure récifale est composée principalement de coraux des genres Porites, Pavona et Pocillopora. La couverture corallienne est élevée (jusqu’à 90% de couverture vivante dans certaines zones), principalement entre 12 et 18 m de profondeur. La couverture moyenne de corail vivant est estimée à environ 60% autour de l’atoll.

Le Poisson Ange de Clipperton vit dans cet habitat récifal, dans les eaux salées océaniques (hors du lagon), sur une surface maximale estimée de 4 km². Cette espèce est présente près de la côte, entre 6 et 10 mètres de profondeur, mais des observations sous-marines attestent qu’elle est présente sous la couche de 30 mètres et jusqu’à moins 100 mètres.

Les juvéniles du Poisson Ange de Clipperton ont une taille inférieure à 10 cm, tandis que les adultes mesurent en majorité entre 11 et 20 cm. La longueur totale maximale d’un individu peut atteindre 30 cm. Les adultes sont principalement gris bleuâtre avec une tête sombre, une grande queue blanche et des nageoires ventrales blanches avec des bordures bleues. Les nageoires dorsale et anale sont inclinées et ont des bordures bleu brillant. Une tache blanche distinctive figure sur le côté supérieur du corps juste en dessous de la ligne latérale. Les juvéniles ont des lignes verticales bleues étroites sur la tête et le corps.

Le poisson-ange de Clipperton est omnivore :  il se nourrit d’algues, d’éponges, de tuniciers, et d’œufs pélagiques. Il est benthique et diurne.

Il n’existe pas de données connues sur la longévité, l’âge de maturité sexuelle, ni le nombre d’œufs produit par une femelle lors du frai. Toutefois, les espèces de la famille des Pomacanthidae ont souvent des caractéristiques biologiques étonnantes, telles la formation de harem ou le changement de sexe à partir d’une certaine taille.

Revenir en haut de la page