Grâce au plan de relance, le ministère chargé des transports apporte 30 M€ pour le développement de « services express métropolitains »

Le Lundi 12 octobre 2020
A Strasbourg, dans le cadre de la remise du schéma directeur des services express métropolitains par SNCF Réseau, Jean-Baptiste Djebbari annonce la mobilisation de 30 M€ dans le cadre du plan de relance. Ces crédits permettront de lancer les travaux préparatoires au déploiement de réseaux ferroviaires de type « RER » dans les principales agglomérations françaises.

La loi d’orientation des mobilités a souligné la nécessité de mieux développer les alternatives à la voiture dans les grandes agglomérations et métropoles françaises, en s’appuyant sur le réseau ferroviaire existant, à l’image de la région parisienne ou de certaines métropoles étrangères.

Le ministère des transports va mobiliser une enveloppe spécifique de 30 M€ dans le cadre du plan de relance pour accélérer la mise en œuvre de « services express métropolitains »

Ces moyens supplémentaires permettront d’aider les collectivités locales qui souhaitent s’inscrire dans cette démarche à réaliser de premières améliorations sur les infrastructures et à lancer la programmation d’opérations dans de futures contractualisations avec l’Etat sur les infrastructures.

Dans cette perspective, le Gouvernement a chargé SNCF Réseau de réaliser un schéma directeur des « services express métropolitains », remis officiellement ce jour à Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué, chargé des transports.

Après le Léman Express entre Genève et Annemasse inauguré en décembre 2019, plusieurs territoires pionniers en France se sont déjà lancés dans la démarche, notamment au niveau de l’étoile ferroviaire de Strasbourg : la création en cours d’une quatrième voie entre Strasbourg et Vendenheim permettra le développement des dessertes vers Mommenheim et Haguenau à l’horizon 2022. Cette opération de 117 M€ est financée à hauteur de 41 M€ par l’Etat dans le cadre du CPER.

Avec les 30 M€ supplémentaires du plan de relance en faveur des services express métropolitains, l’Etat est au rendez-vous pour assurer l’objectif ambitieux de doubler la part modale du transport ferroviaire autour des grands pôles urbains d’ici 10 ans grâce à la création de services ferroviaires plus attractifs. Il s’agit, pour les agglomérations qui en feront le choix, de construire un projet commun à l’ensemble des acteurs de la mobilité, et notamment aux Régions et aux autorités organisatrices des mobilités. Le schéma directeur de SNCF Réseau, prévu par la loi d’orientation des mobilités, sera un excellent outil pour appuyer ces démarches.
Jean-Baptiste Djebbari