Gaspillage alimentaire : comment mieux consommer ?

Le Vendredi 16 octobre 2020
Chaque année en France, le gaspillage alimentaire représente 10 millions de tonnes de produits perdus. La Journée mondiale de l’alimentation permet de rappeler qu’en consommant mieux, cette donnée peut être revue à la baisse.

Mieux consommer, réduire ses déchets et son impact environnemental : ces sujets sont au cœur des préoccupations des Français, à l’image des conclusions de la Convention Citoyenne pour le Climat. Chaque année, 30 kg de denrées finissent dans les poubelles des Français, parfois encore emballés (7 kg par an selon l’Ademe).

Une série de gestes et de bons comportements permettent de réduire le gaspillage alimentaire :

  • respecter la chaîne du froid ;
  • éviter d’acheter en trop grande quantité ;
  • être vigilant sur les dates de péremption (aujourd’hui, de nombreux supermarchés proposent également des produits à prix réduits lorsque les dates de péremption sont proches) ;
  • bien conserver ses aliments ;
  • être vigilant par rapport aux offres promotionnelles ;
  • éviter d’avoir trop de restes alimentaires et cuisiner les bonnes quantités.

Le gaspillage alimentaire dans la loi

La lutte contre le gaspillage alimentaire est une priorité inscrite dans les politiques publiques au niveau national. Les actions engagées ont fait de la France un pays pionnier en la matière. Elles poursuivent également l’objectif social d’accroître les dons alimentaires en faveur des personnes les plus démunies.

La loi Egalim promulguée en 2018, dans la continuité de la loi Garot, renforce la lutte contre le gaspillage. Les mesures principales portent sur :

  • l’obligation pour la restauration collective de mettre en place des actions de lutte contre le gaspillage ;

l’obligation pour la grande distribution de signer une convention de don avec des associations d’aide alimentaire.

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, promulguée en février 2020, renforce les dispositions pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Parmi les mesures introduites, la loi facilite l’accès à une meilleure information : la date de durabilité minimale (à consommer de préférence avant le…) pourra être accompagnée d’une mention informant les consommateurs que le produit reste consommable après cette date. Les sanctions sont également renforcées : en cas de destruction d’invendus alimentaires encore consommables, les contrevenants s’exposent à une amende pouvant atteindre jusqu’à 0,1 % du chiffre d’affaires du dernier exercice clos. Le montant de l’amende sera proportionné à la gravité des faits constatés (nombre et volume des produits). La loi prévoit également la création d’un label national « anti-gaspillage alimentaire » pour valoriser les initiatives.

A vos agendas !

Semaine européenne de réduction des déchets

Du 21 au 29 novembre 2020, c’est la semaine européenne de la réduction des déchets. De nombreuses associations, collectivités, entreprises se mobilisent pour animer des actions de sensibilisation en faveur de la réduction des déchets et ce à travers toute la France.