Fonds tourisme durable : lancement de la deuxième vague de l'appel à projets

Le Mercredi 28 juillet 2021


Crédits : Service d'information du Gouvernement

La deuxième vague de l’appel à projets du fonds tourisme durable est ouverte jusqu’au 1er octobre aux TPE, PME et associations implantées en zone rurale et souhaitant s’orienter vers une offre de tourisme durable.

Quel est l’objectif de cet appel à projets ?

Aider au développement d’une offre de tourisme durable.

Quelle est la finalité de cet appel à projets ?

Le fonds tourisme durable vise à soutenir financièrement les porteurs de projets en couvrant une partie des coûts liés à la transition, l’émergence et la maturation de projets de tourisme durable.

L’objectif est de contribuer à la relance du secteur du tourisme en faisant émerger et grandir des projets innovants et à fort ancrage territorial dans le tourisme durable.

Quel est le financement de cet appel à projets ?

Le fonds tourisme durable est doté d’une enveloppe de 50 millions d’euros et comporte 3 volets :

  • L’opération 1000 restaurants – Cette opération vise à soutenir la transition durable d’activités de restauration (réduction des déchets, dont gaspillage alimentaire et consommations eau/énergie ; développement de l’alimentation locale, de qualité et bas carbone ; ancrage dans le territoire, etc.), via des subventions, pour un montant total de 10 millions d’euros.
  • Les hébergements touristiques – Ce volet a pour but l’adaptation au changement climatique des activités d’hébergements touristiques (réduction des déchets et consommations eau/énergie, assistance à maîtrise d’ouvrage pour la rénovation énergétique, adaptation au changement climatique par l’amélioration du confort d’été, etc.), sous forme de subventions, pour un montant total de 38 millions d’euros.
  • Le développement d’une offre slow tourisme  Cet axe vise à accompagner des acteurs de la filière du tourisme dans la conception d’une offre de slow tourisme, pour un montant de 2 millions d'euros.

Qui peut postuler ?

Les TPE et PME, implantées en en zone rurale ou dans un territoire d'outre-mer et œuvrant dans la restauration et/ou l’hébergement touristique.